Championnats de Belgique sur route 2019 : notre présentation complète

À l’aube du grand départ du Tour de France à Bruxelles, la course pour le maillot noir-jaune-rouge va battre son plein ce dimanche à Gand, pour une épreuve qui devrait sourire aux sprinters et aux audacieux. Peu de difficultés s’annoncent sur le tracé gantois, avec seuls quelques pavés pour les hommes pour animer la course alors que les dames devront se disputer la victoire sur le seul circuit final. Les températures caniculaires annoncées pourraient toutefois bouleverser les scenarii attendus.

MESSIEURS

Les puncheurs peuvent faire la tête : cette année encore, ils n’auront pas beaucoup d’opportunités de faire parler leur puissance en côte lors du championnat de Belgique, organisé ce dimanche à Gand. Si le tracé permet au peloton d’affronter quelques pavés du côté de la Paddestraat et du Lange Munte, bien connus des habitués du Circuit Het Nieuwsblad, mais ceux-ci sont situés dans les tous premiers kilomètres. Ils pourraient profiter à un grand groupe, désireux de tromper le peloton mais le dernier secteur se situe à plus de 150 km de l’arrivée… Il faudra donc être audacieux pour espérer faire la différence sur ces pavés. Le circuit final autour de Gand est en effet loin d’offrir des routes parfaites pour les attaquants. Certes, certains chemins se voudront étroits et sinueux, mais le profil sera particulièrement plat, et les quelques faux-plats montants n’aideront que les plus explosifs.

Un sprint massif s’annonce-t-il donc à Gand ? Ce scénario n’est plus arrivé depuis 2014, et il faut pour cela qu’une équipe parvienne à contrôler un peloton complet. Les Lotto-Soudal seront ainsi suivis avec attention avec une vingtaine de coureurs au départ, et des sprinters attendus comme Jasper De Buyst et Lawrence Naesen. Mais aussi des puncheurs qui peuvent surprendre le peloton avec une attaque bien sentie comme Tiesj Benoot, Tim Wellens ou encore Jens Keukeleire. Il faudra donc voir quelle stratégie l’équipe belge privilégiera. Car du côté de Deceuninck-Quick Step, sans pur sprinter parmi les sept coureurs au départ, les attaques risquent d’être nombreuses, entre le tenant du titre Yves Lampaert, le capitaine de route Philippe Gilbert ou la jeune pousse Remco Evenepoel. Les Flandriens que sont Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) ou Sep Vanmarcke (EF Education First) peuvent aussi surprendre sur ce type de parcours.

Et en cas d’arrivée massive ? Le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC) sera l’un des coureurs à surveiller, avec quatre équipiers à ses côtés. Jens Debusschere (Katusha-Alpecin), s’il n’a pas encore brillé cette saison, sera aussi attendu sur les routes gantoises. Alors qu’au vu de ses résultats sur le Tour de Suisse, Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) aura un statut clair de favori, capable tant de suivre une bonne offensive que de se lancer dans un sprint massif. Seul dans son équipe, le jeune Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) a également les qualités pour se faufiler dans un peloton et faire la différence dans les derniers hectomètres. Timothy Dupont et Boris Vallée (Wanty-Gobert) auront, eux, plus de soutien pour être emmené au sprint. Tout comme Baptiste Planckaert chez Wallonie-Bruxelles, Tim Merlier chez Corendon-Circus ou encore Christophe Noppe chez Sport Vlaanderen-Baloise. Les favoris ne manquent donc pas au départ de ce championnat de Belgique disputé sous un large soleil, avec près de 27 degrés au thermomètre.

La carte interactive des championnats de Belgique sur route à Gand :

En rouge : le parcours des dames
En bleu puis circuit final en rouge : le parcours des messieurs

Le mode d’emploi du championnat de Belgique messieurs à Gand :

Départ fictif : 12h00 sur l’Emile Braunplein à Gand.

Départ réel : 12h15 sur l’Hundelgemsesteenweg (N444) à Ledeberg, après 4,6 km en cortège

Arrivée : vers 17h27 sur la Zuiderlaan à Gand

Distance : 223,8 km

Difficultés :
Km 16,9 – Secteur pavé 1 : Lange Munte (vers 12h38)
Km 25,9 – Secteur pavé 2 : Paddestraat (vers 12h51)
Km 27,4 – Secteur pavé 3 : Lippenhovestraat (vers 12h53)
Km 35,2 – Secteur pavé 4 : Lange Munte (vers 13h04)
Km 44,3 – Secteur pavé 5 : Paddestraat (vers 13h17)
Km 45,8 – Secteur pavé 6 : Lippenhovestraat (vers 13h19)
Km 53,6 – Secteur pavé 7 : Lange Munte (vers 13h30)
Km 62,6 – Secteur pavé 8 : Paddestraat (vers 13h42)
Km 64,1 – Secteur pavé 9 : Lippenhovestraat (vers 13h44)
Km 71,9 – Secteur pavé 10 : Lange Munte (vers 13h55)

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Palmarès :
2009 Tom Boonen
2010 Stijn Devolder
2011 Philippe Gilbert
2012 Tom Boonen
2013 Stijn Devolder
2014 Jens Debusschere
2015 Preben Van Hecke
2016 Philippe Gilbert
2017 Oliver Naesen
2018 Yves Lampaert

Diffusion TV :
– dès 14h45 sur La Une (RTBF)
– dès 14h00 sur Canvas/Sporza (VRT)

DAMES

Quand on évoque un profil plat, parfait pour les sprinteuses, la quadruple championne de Belgique Jolien D’Hoore (Boels-Dolmans) apparaît logiquement comme la grande favorite de ce championnat de Belgique qu’elle connaît bien. Souvent isolée, la pistarde belge sait comment gérer la pression et les autres équipes et peut donc songer à un nouveau titre national sur ces routes gantoises. Annelies Dom (Lotto-Soudal), tenante du titre, le confirme d’ailleurs : « Notre meilleure chance, ce sera d’isoler Jolien D’Hoore. « C’est uniquement de cette manière que nous avons en principe une chance de garder le maillot tricolore dans l’équipe », explique-t-elle. « Nous partons avec moins de participantes belges que les années précédentes, mais cela ne devrait pas constituer un handicap. Il conviendra de rester attentif et de tester constamment Jolien dans la finale, car si nous l’emmenons à l’arrivée, nous sprinterons sans doute pour la seconde place ». Même si l’équipe de la Loterie Nationale peut également prétendre au tricot tricolore avec Lotte Kopecky, récente championne de Belgique du contre-la-montre et réputée pour sa pointe de vitesse également.

Lotto-Soudal ne sera toutefois pas la mieux représentée sur ce championnat de Belgique féminin, qui accueille de nombreuses équipes régionales pour l’occasion. Avec sept coureuses au départ, dont la championne de Belgique 2018, elle aura toutefois le poids de la course sur les épaules. Derrière, d’autres tenteront d’en profiter. À l’image des sœurs Druyts et de la sprinteuse Kelly Druyts, chez Doltcini-Van Eyck. Ou de Sofie De Vuyst (Parkhotel Valkenburg), qui a déjà battu les spécialistes Coryn Rivera et Marianne Vos sur la Flèche Brabançonne, et qui peut surprendre par sa pointe de vitesse. La course promet donc d’être intéressante : si celle-ci ne se termine pas au sprint, le nombre de candidates à la victoire sera bien plus large.

Le mode d’emploi du championnat de Belgique dames à Gand :

Départ fictif : 10h15 sur l’Emile Braunplein à Gand.

Départ réel : 10h25 sur l’Hundelgemsesteenweg (N444) à Ledeberg, après 4,6 km en cortège

Arrivée : vers 13h45 sur la Zuiderlaan à Gand

Distance : 119,8 km

Difficultés :

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes

Palmarès :
2009 Ludivine Henrion
2010 Liesbet De Vocht
2011 Evelyn Arys
2012 Jolien D’Hoore
2013 Liesbet De Vocht
2014 Jolien D’Hoore
2015 Jolien D’Hoore
2016 Kaat Hannes
2017 Jolien D’Hoore
2018 Annelies Dom

Diffusion TV :
– dès 12h45 sur La Deux (RTBF)
– dès 12h15 sur Één/Sporza puis 12h55 sur Canvas/Sporza (VRT)

Pin It on Pinterest