Superprestige #5 – Zonhoven : Van der Poel n’a toujours pas de concurrence, « rien ne dure éternellement » dit Van Aert

On aurait pu retitrer cet article « Van der Poel reçu cinq sur cinq », mais ce ne serait pas faire honneur à la domination du Néerlandais sur cette saison de cyclo-cross. Avec 15 succès cet hiver, et cinq consécutifs sur le circuit du Superprestige, le champion d’Europe n’a jamais semblé aussi fort. Il lui suffit désormais d’une accélération au premier ou au deuxième tour pour devancer tous ses rivaux . Tant à Anvers qu’à Zonhoven, il n’y en avait que pour le Néerlandais.

Mathieu Van der Poel sera-t-il un jour vaincu « à la régulière » durant cette saison ? Sur chaque course à laquelle il prend part, le champion d’Europe semble imbattable. Le coureur néerlandais accélère un bon coup dès le premier ou le deuxième tour puis assure son rythme, avant d’accélérer en deuxième partie de course pour conserver une large avance à l’arrivée. Le scénario est connu et ne surprend plus les fans de cyclo-cross, qui se demandent encore ce qu’ils font devant leur écran de télévision pendant une heure, si ce n’est pour découvrir qui accompagnera Van der Poel sur le podium. Que ce soit sur le parcours rapide du Scheldecross à Anvers, ou sur le tracé technique et enneigé de Zonhoven, le lendemain, le leader de Corendon-Circus était à chaque fois aux avant-postes quand il le fallait. Un départ rapide puis un coup de boost sur les passages les plus techniques, et voici comment Mathieu Van der Poel éteint tout spectacle. Un solo plutôt qu’une prestation commune. Les spectateurs peuvent être déçus, mais le Néerlandais le dit lui-même : « Je viens pour gagner des courses ». Et il le fait avec la manière. Avec 15 victoires à la clé cette saison. Rien que ça.

Et pourtant, le champion d’Europe affirme que son démarrage à Zonhoven est surtout dû… à son frère David, qui avait mené le début du premier tour avec Tom Meeusen, à toute berzingue. « David est parti si vite que j’ai voulu le rejoindre et continuer avec lui. Mais quand j’ai regardé en arrière, j’ai soudain vu un gros écart. C’était un signe et j’ai continué », explique-t-il en conférence de presse. « Cela peut paraître facile, mais c’est un cross très difficile. J’ai choisi un tempo que je savais pouvoir tenir pendant une heure et j’ai réussi. À la fin, j’ai perdu ma concentration et j’ai commis une erreur, même si jusque-là, j’avais été très fort techniquement », avoue le Néerlandais, confirmant une certaine nonchalance dans les deux derniers tours. Mais avec près d’une minute d’avance avant cette erreur technique, il n’y avait pas de grosse crainte pour Van der Poel.

Deuxième à Anvers comme à Zonhoven, le champion du monde Wout van Aert ne pouvait qu’avouer ses deux revers, toujours loin (en terme de position) au départ, toujours loin (en terme d’écart) à l’arrivée. « Mathieu est inaccessible. Cela fait un petit temps mais bon, rien ne dure éternellement et je ne vais pas abandonner. Je reviens de mon stage avec un bon sentiment et je me concentre sur ce qui est à venir », affirme le coureur belge, décidément optimiste alors que la période de Noël, qui proposera quasiment un cyclo-cross par jour pendant dix jours, s’annonce intense pour ces champions. Toon Aerts, par exemple, troisième en raison d’une chute contre un poteau puis d’un problème à la chaîne, compte se concentrer sur la manche de Coupe du monde prévue à Namur dimanche prochain, sans prendre part aux autres cyclo-cross. Van Aert et Van der Poel pourraient également faire de même. Se concentrer sur l’essentiel, avec l’espoir de faire plier ce diable de Mathieu Van der Poel.

Résultats de la 5e manche masculine du Superprestige à Zonhoven :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h00’33”
2. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) à 0’43”
3. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) à 1’35”
4. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 2’03”
5. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 2’22”
6. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 2’24”
7. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) à 2’28”
8. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) à 2’48”
9. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) à 2’53”
10. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) à 3’09”

Classement général provisoire du Superprestige messieurs :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) 75 points
2. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) 67 pts
3. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) 55 pts
4. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) 53 pts
5. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) 37 pts
6. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) 36 pts
7. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 34 pts
8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 30 pts
9. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) 29 pts
10. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) 26 pts

Sanne Cant reprend confiance

Chez les dames, la neige a également permis aux techniciennes de mener une course à couteaux tirés du côté de Zonhoven. Au lendemain de sa victoire à Anvers, la Néerlandaise Denise Betsema (Marlux-Bingoal), véritable révélation de la saison, espérait ainsi se faire une nouvelle place au soleil. Mais la championne du monde Sanne Cant (IKO-Beobank) tenait bien sa roue tout au long du cyclo-cross, avant de dévoiler toute sa technique dans la dernière butte ensablée de Zonhoven, dans le tour final. Suffisant pour prendre une dizaine de secondes d’avance et remporter le cinquième succès de sa carrière à Zonhoven, et son premier trophée en Superprestige cette saison.

Résultats de la 5e manche féminine du Superprestige à Zonhoven :

1. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) en 44’35”
2. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) à 0’10”
3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) à 0’25”
4. Nikki Brammeier (G-B, Mudiiita Cyclocross Team) à 0’42”
5. Alice Maria Arzuffi (Ita, Steylaerts-777) à 0’46”
6. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice)
7. Inge van der Heijden (P-B) à 1’34”
8. Maud Kaptheijns (P-B, Crelan-Charles) à 1’36”
9. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) à 1’42”
10. Shirin van Anrooij (P-B) à 1’58”

Classement général provisoire du Superprestige dames :

1. Alice Maria Arzuffi (Ita, Steylaerts-777) 62 points
2. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) 60 pts
3. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) 60 pts
4. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) 47 pts
5. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) 42 pts
6. Kim Van de Steene (Bel, Tarteletto-Isorex) 35 pts
7. Nikki Brammeier (G-B, Mudiiita Cyclocross Team) 34 pts
8. Maud Kaptheijns (P-B, Crelan-Charles) 32 pts
9. Marianne Vos (P-B, WaowDeals Pro Cycling Team) 29 pts
10. Eva Lechner (Ita, Creafin Tüv Süd) 28 pts

Photo : capture Telenet/Play Sports

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest