Tour de France 2018 : notre présentation complète de la 13e étape

Voici le profil idéal d’une étape de transition. une longue descente vers le Sud, sans véritable difficulté pour bousculer le peloton qui pourrait laisser filer un éventuel sprint massif à Valence.

Voici le profil idéal d’une étape de transition. une longue descente vers le Sud, sans véritable difficulté pour bousculer le peloton qui pourrait laisser filer un éventuel sprint massif à Valence.

Les sprinters qui auront traversé les Alpes verront avec envie cette étape, mais ils doivent encore bénéficier de quelques équipiers pour éviter une échappée au long cours et protéger les leaders du vent, qui pourrait souffler dans la vallée du Rhône ainsi que dans les derniers kilomètres vers Valence, plus découverts. Or, sans les présences d’André Greipel, Fernando Gaviria ou encore Dylan Groenewegen, difficile d’imaginer un emballage massif certain. Mais autant le dire : les téléspectateurs ne risquent pas de décoller de leur fauteuil avant l’approche de Valence.

Découvrez notre présentation complète du parcours du 105e Tour de France, étape par étape

Les détails techniques de la 13e étape de la 105e édition du Tour de France :

Distance : 169,5 kilomètres

Départ fictif : 13h35 sur l’avenue de la République à Bourg d’Oisans.

Départ réel : 13h45 sur la D1901 à Les Sables, après 4,8 kilomètres en cortège.

Arrivée : vers 17h30 sur l’avenue de Romans à Valence.

Les difficultés du jour :
Km 32,5 – 3e cat. : Côte de Brié (2,4 km à 6,9% de moyenne)
Km 109,5 – 4e cat. : Côte de Sainte-Eulalie-en-Royans (1,5 km à 4,9%)

Les favoris :
***
Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), Christophe Laporte (Cofidis), Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

**
Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), John Degenkolb (Trek-Segafredo), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates)

*
Nikias Arndt (Team Sunweb), Sylvain Chavanel (Direct Énergie), Jasper De Buyst (Lotto-Soudal), Magnus Cort Nielsen (Astana Pro Team), Timothy Dupont (Wanty-Groupe Gobert), Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), Florian Vachon (Fortuneo-Samsic), Sep Vanmarcke (EF Education First-Drapac)

Télévision :
– dès 13h15 sur La Deux puis dès 13h40 sur La Une (RTBF), avec Laurent Bruwier et Cyril Saugrain aux commentaires.
– dès 12h55 sur France 3, puis dès 15h00 sur France 2, avec Alexandre Pasteur, Laurent Jalabert et Marion Rousse aux commentaires.
– dès 13h30 sur Eurosport, avec Guillaume Di Grazia, Jacky Durand et Steve Chainel.
– dès 14h10 sur Één/Sporza (VRT).

Météo : entre 24 et 27°C, nuageux avec un risque d’averses en début d’étape puis nuageux avec éclaircies, vent du nord-est à est soufflant entre 15 et 30 km/h.

La carte et le profil de la 13e étape :

Les cartes et profils des difficultés et du final de la 13e étape :

Graphiques : ASO/Georoute – Photo : ASO/Pauline Ballet

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Tour de France : dans les Alpes, les Sky enchaînent, le public se déchaîne

Article suivant

Tour de France 2018 : notre présentation complète de la 14e étape

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share