BinckBank Tour : notre présentation complète de la 15e édition

L’épreuve belgo-néerlandaise de référence fait son retour à la mi-août avec un tracé qui plus traditionnel, qui fait surtout la part belle aux rouleurs. Seules deux étapes de cette 15e édition du BinckBank Tour (ex-Eneco Tour) risquent en effet de bouleverser la hiérarchie parmi les puncheurs, alors que le reste de l’épreuve sourira aux sprinters et rouleurs. Sur les plaines belgo-néerlandaises, ce sera une nouvelle fois le Mur de Grammont, lors de la dernière étape, qui décidera du vainqueur.

Les moments-clés du parcours

Le tracé de cette 15e édition du BinckBank Tour n’offre pas beaucoup de latitude aux amateurs de l’offensive. La première étape entre Beveren et Hulst, aux abords de la frontière zélandaise, dévoile quelques secteurs pavés qui pourraient briser quelque peu le peloton, mais le profil totalement plat promet plutôt un sprint massif dans la cité du Linieland. Jasper Stuyven avait réussi à surprendre le peloton sur cette arrivée l’an dernier, mais il sera difficile de rééditer le même exploit sur ces routes, même si la pluie et le vent devraient s’en mêler. La deuxième étape sera tout aussi aisée entre Blankenberge et Ardooie. Quelques buttes sont prévues, mais aucune véritable côte ne sera escaladée durant cette journée en Flandre Occidentale. Le lendemain, le peloton rendra hommage à Briek Schotte, qui aurait fêté ses 100 ans cette année. Autour d’Aalter, un critérium s’annonce avec tout de même le secteur pavé de Kanegem, réputé difficile, à affronter à trois reprises avant l’arrivée.

Jeudi, les candidats pour le classement général devraient occuper les avant-postes pour l’étape ardennaise de cette semaine, autour d’Houffalize. Cette 4e étape proposera les difficiles ascensions du Bois des Moins et du Mur Saint-Roch, avec des passages jusqu’à 20%. Le Mur Saint-Roch est toutefois oublié dans le final et les coureurs seront surtout attendus du côté d’Achouffe, à une dizaine de kilomètres de l’arrivée pour se disputer la victoire. L’étape sera tout de même corsée puisque trois boucles seront à boucler sur moins de 100 kilomètres ! Une étape courte mais intense, qui pourrait donc creuser les écarts, surtout sur des routes de village qui ne permettent pas à une équipe de contrôler le peloton.

Les sprinters seront de nouveau à la fête sur la 5e étape entre Riemst et Venray, aux Pays-Bas. Rien de spécial à signaler : le Limbourg flamand est cette année totalement évité. Le seul contre-la-montre de la semaine aura lieu sur la 6e étape, samedi, dans les rues de La Haye. La capitale administrative des Pays-Bas sera le théâtre d’un chrono pour purs rouleurs puissants, puisqu’il ne fera que 8,4 kilomètres avec une petite dizaine de virages à peine à gérer.

Si les rouleurs seront à la fête sur ce chrono, ils devront ensuite s’accrocher sur la dernière étape, dimanche, entre Sint-Pieters-Leeuw et Grammont. Il s’agira d’une traditionnelle journée dans les Ardennes flamandes, avec un enchaînement sur le Berendries, le Leberg, le Valkenberg et le Ten Bosse en apéritif, avant le circuit local à enchaîner à trois reprises. Sur cette tournée de 25,6 kilomètres, le peloton affrontera le Bosberg (1 km à 6% de moyenne), l’Onkerzelestraat (1,5 km à 3%), le Denderoordberg (700 m à 8%) et le terrible Mur de Grammont. L’arrivée se fera à mi-chemin de ce Mur de Grammont, sur les pavés. La victoire finale devrait donc bien se jouer sur cette seule étape-reine, devenue traditionnelle sur le BinckBank Tour.

Les favoris

Un plateau de spécialistes des classiques s’annonce sur les routes du BinckBank Tour cet été. L’épreuve belgo-néerlandaise apparaît comme une parfaite course de préparation en vue de l’objectif de la part de ces amateurs de vallons : les championnats du monde dans le Yorkshire, fin septembre. Ainsi, l’équipe Deceuninck-Quick Step arrive avec trois leader sur l’épreuve avec l’ancien champion du monde Philippe Gilbert, l’ex-vainqueur du BinckBank Tour Zdenek Stybar et le champion du Luxembourg Bob Jungels. Les trois semblent clairement capable de boucler l’épreuve en tête, tant pour leurs qualités de rouleur que de puncheur. Et ils comptent en prime sur Alvaro Hodeg pour jouer la carte du sprint. Tandis que la Lotto-Soudal songera surtout à mener Tim Wellens, double vainqueur de la course, vers la plus haute marche du podium, avec notamment Tiesj Benoot à ses côtés.

Le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC), auteur d’un Tour de France offensif sans toutefois trouver le succès, sera également de la partie pour préparer la deuxième partie de saison, tout comme Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale), également en bonne forme en juillet. EF Education First fera pour sa part la course pour Alberto Bettiol, vainqueur du Tour des Flandres, et Sep Vanmarcke, son habituel atout sur les pavés. Alors que Jumbo-Visma veut poursuivre sur sa lancée du Tour de France et faire la course aux sprints avec Dylan Groenewegen et Mike Teunissen, tandis que Laurens De Plus pourrait se montrer dès que la pente s’élèvera. Notons également le Team Ineos parmi les outsiders avec le Néerlandais Dylan van Baarle, bien en vue dans la montagne française, ou encore l’équipe Bora-Hansgrohe, qui emmènera Sam Bennett et Jay McCarthy pour le classement.

Enfin, dans les sprints, d’autres noms risquent de se montrer : Arnaud Démare (Groupama-FDJ) voudra afficher la même condition qu’au Tour de Wallonie, Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) est annoncé comme le leader de sa formation malgré ses 21 ans, Matteo Moschetti (Trek-Segafredo) peut également surprendre sur ces routes de plaine tout comme Phil Bauhaus (Bahrain-Merida) ou Soren Kragh Andersen (Sunweb).

La météo

Les coureurs vont devoir avoir du courage durant cette semaine car la pluie s’annonce quasiment toute la semaine, avec des averses plus fortes dès mercredi, et un retour aux éclaircies attendus à partir de vendredi. Les températures n’excèderont pas les 22 degrés et le vent sera modéré à fort, venant principalement d’ouest à nord-ouest.

Le mode d’emploi de la 15e édition du BinckBank Tour (ou Tour du Benelux) :

Dates : du lundi 12 au dimanche 18 août 2019

Distance totale : 977,3 km sur six étapes en ligne et un contre-la-montre individuel de 8,4 km

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants provisoire

Palmarès :
2009 Edvald Boasson Hagen (Nor)
2010 Tony Martin (All)
2011 Edvald Boasson Hagen (Nor)
2012 Lars Boom (P-B)
2013 Zdenek Stybar (Tch)
2014 Tim Wellens (BEL)
2015 Tim Wellens (BEL)
2016 Niki Terpstra (P-B)
2017 Tom Dumoulin (P-B)
2018 Matej Mohoric (Slo)

Télévision :
– En direct lundi et mardi à 15h00, mercredi à 14h30, jeudi à 13h50, vendredi et samedi à 15h00 et dimanche à 14h30 sur La Deux (RTBF).
– En direct lundi et mardi à 15h00, mercredi à 14h30, jeudi à 13h50, vendredi et samedi à 15h00 et dimanche à 14h30 sur Één/Sporza (VRT).
– En direct de lundi à vendredi à 15h00, samedi à 15h30 et dimanche à 15h30 sur Eurosport 2.

Les cartes interactives et horaires de la 15e édition du BinckBank Tour :

Lundi 12 août – 1re étape : Beveren > Hulst (167,2 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 1re étape

Mardi 13 août – 2e étape : Blankenberge > Ardooie (169,1 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 2e étape

Mercredi 14 août – 3e étape : Aalter > Aalter (166,9 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 3e étape

Jeudi 15 août – 4e étape : Houffalize > Houffalize (96,2 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 4e étape

Vendredi 16 août – 5e étape : Riemst > Venray (191,4 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 5e étape

Samedi 17 août – 6e étape : La Haye > La Haye (8,4 km – CLM individuel)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 6e étape

Dimanche 18 août – 7e étape : Sint-Pieters-Leeuw > Grammont (178,1 km)

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire de la 7e étape

Graphiques : BinckBank Tour/Golazo – Photo :

Pin It on Pinterest