Coupe du Monde #1 – Waterloo (USA): Toon Aerts termine le schéma de Telenet face à Wout Van Aert (maj + dames)

La Coupe du Monde de cyclo-cross est lancée, avec la première manche disputée à Waterloo (USA), et qui voit la victoire de Toon Aerts, devançant de 34″ le champion du Monde, Wout Van Aert. Laurens Sweeck complétant le podium.

Après les péripéties des deux dernières semaines, on se demandait à quoi allait ressembler cette première grosse confrontation -même si le champion d’Europe néerlandais, Mathieu Van Der Poel, était absent- entre les hommes de la Telenet et le champion du Monde. Car c’est bien de cela qu’il s’agissait, au vu d’un départ en trombe des « hommes en noir », qui menaient la vie difficile à Wout Van Aert. Ce dernier, dans un maillot irisé aux initiales WVA, allait tenir tête aux Hermans, Van Kessel et Aerts, accompagnés de Sweeck, Soete et Iserbyt dans l’espoir de faire flancher le favori numéro 1. Caractère, force et puissance, Wout ne devait pas lâcher grand chose dans les trois tiers de la course, rendue très rapide par un sol très sec et sous un grand soleil (20° C).

Toon Aerts en grand champion

Le champion du monde ripostait facilement, jusqu’à mi-course, aux attaques de ses adversaires. Très vite à sept aux commandes, le groupe de tête allait s’effilocher, pour retrouver un duo aux avants-postes, suite aux accélérations des Telenet, mais aussi à une erreur de Daan Soete, emmenant Quinten Hermans au sol. Toon Aerts et Wout Van Aert se retrouvaient alors en tête, à quatre tours du but, et la fatigue commençait à se faire sentir dans le chef de Van Aert. Il ne pouvait répondre à l’attaque de Aerts, qui prenait dix mètres à trois tours de la fin. Les circonstances extra-sportives et les répliques en cross étaient sans doute pour beaucoup dans cet abandon pour la victoire de Van Aert. Il devait d’ailleurs le reconnaître au terme de ce cross: « Je suis battu sur ma force, je ne pouvais répliquer à l’attaque de Toon. Sans doute, les événements de la semaine et la dépense d’énergie pour trouver un vélo et un équipement en sont pour quelque chose. De toute façon, Toon Aerts était le plus fort aujourd’hui. Certes, j’aurai préféré gagner aujourd’hui, mais je dois me contente de la seconde place. Je vais tenter de faire mieux la semaine prochaine. C’est tout de même un sentiment partagé, cette seconde place. Je n’étais pas en mesure de gagner aujourd’hui. »

On doit reconnaître, néanmoins, que ce cross fut une occasion de souligner tout le bien que l’on pense du jeune Toon Aerts, et de sa formation. Un petit regret, la petite erreur de Laurens Sweeck (glissade) qui ne lui permit pas de venir se mesurer aux deux premiers. Un podium tout de même prometteur. Pour le reste, des écarts importants sur ce circuit très rapide, où Kevin Pauwels termine 12e à plus de 2′.

Les résultats:

  1. Toon Aerts (Bel) en 1h02’43“
  2. Wout Van Aert (Bel) à 34“
  3. Laurens Sweeck (Bel) à 51“
  4. Quinten Hermans (Bel) à 54“
  5. Daan Soete (Bel) à 55“
  6. Corné Van Kessel (P-B) à 1’08“
  7. Eli Iserbyt (Bel) à 1’14“
  8. Jim Aernouts (Bel) à 1’27“
  9. Tim Merlier (Bel) à 1’36“
  10. Michael Boros (Tch) à 1’44“
  11. Steve Chainel (Fra) à 1’54“
  12. Kevin Pauwels (Bel) à 2’04“

Dames:

Le « déjà » grand retour de Marianne Vos

Chez les dames, course disputée après les élites messieurs, une grande explication à deux, entre Noble -la régionale de l’étape- et la multiple championne du Monde, Vos. Par contre, l’actuel maillot irisé devait connaître un jour « sans », ne terminant que dixième, avec des jambes restées en Europe.

Le cross va s’emballer dès l’entame, avec une attaque d’emblée de Maud Kaptheijns, directement suivie de Noble, Van Loy, Sels et déjà Marianne Vos. Le peloton ne restera pas très longtemps groupé, et son étirement propulsa le duo Noble-Vos très rapidement aux commandes. Le match était lancé, derrière la poursuite s’organise mais des erreurs viennent contrecarrer les idées des unes et des autres. Noble sera la plus active dans la construction des écarts, ne laissant -même si elle voulait une contribution de son adversaire- pas la première place à Vos. Le passage des planches devait poser problème à l’Américaine, qui finit pas faire un soleil, entraînant la Néerlandaise, sans toutefois permettre au trio de chasse (Richards, Nash et Compton) de revenir. Cette dernière allait même à la faute, sur ennuis mécaniques. Devant, la lutte est intense, Noble poursuivant son travail, Vos contrôlant à merveille. Ce sera dans le dernier tour que Marianne prenait un ascendant, que Noble ne pouvait combler. Une première victoire, après une saison sur route exemplaire, qui donne le ton de cette nouvelle campagne des labourés, que Vos fera complètement. Pour Sanne Cant, il vaut mieux oublier au plus vite Waterloo, et se pencher sur la semaine prochaine. La championne du Monde termine dixième à près de 2′ de Marianne Vos. Pour les autres crosswomen belges, on soulignera la bonne tenue de Sels et Van Loy, respectivement 5e & 6e.

Les résultats:

  1. Marianne Vos (P-B, WaowDeals) en 48’42“
  2. Ellen Noble (USA) à 4“
  3. Katarina Nash (Tch) à 27“
  4. Eline Richards (G-B) à 39“
  5. Loes Sels (Bel) à 1’16“
  6. Ellen Van Loy (Bel) à 1’38“
  7. Maud Kaptheijns (P-B) à 1’49“

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Pin It on Pinterest