Superprestige #5 – Gavere: Le plus beau jour de Van Loy, le coup de pouce pour Van Aert

Pour tous les amateurs de cyclo-cross, Gavere restera un des plus beaux spectacle de la discipline. Deux magnifiques courses, en catégorie dames et élites, sur un parcours rendu difficile de par des conditions atmosphériques compliquées, et deux vainqueurs à la réussite différente. Si Ellen Van Loy parvenait, à l’inverse de la veille, à détrôner Nikki Brammeier, dans un jusqu’auboutisme particulier, pour le champion du Monde, Wout Van Aert, les déboires du nouveau champion d’Europe, et principal animateur de l’épreuve, Mathieu Van Der Poel, le coup de pouce du sort en est pour beaucoup dans cette victoire.

Dames:

Ellen Van Loy détrône Nikki Brammeier, pour un succès amplement mérité

On le savait depuis Niel, la « vétérante » Ellen (presque 40 ans) est dans une forme olympique. Déjà lors du Soudal, elle parvenait en outre à animer le cross, mais à se porter sur la troisième marche du podium, devancée par la Britannique et Arzuffi. Sur ce terrain très boueux, et glissant à souhait, Van Loy fit mieux que se défendre. Déjà aux commandes en ouverture de cross, elle devait néanmoins laisser filer la championne britannique à mi-course, pour enfin s’imposer grâce à un effort constant, sans jamais perdre plus de trois secondes à sa rivale. Certes, une petite erreur de trajectoire, due à un déséquilibrage dans la boue de Brammeier, et Ellen repassait en tête, pour venir cueillir le bouquet dans un sprint à deux. A l’arrière, la championne du Monde, Sanne Cant devait se ressentir de sa chute de Niel, et ne pouvait suivre le rythme imposé par le duo Brammeier-Van Loy, et se verra distancée par un surprenante Kim Van De Steene. Malgré un gros effort en seconde partie de course, Sanne ne pourra encore moins garder la roue de l’Italienne Arzuffi, pour terminer à la cinquième marche. Pas très grave, du moins si le physique n’a pas trop souffert, car une autre fille perd encore plus de plumes sur ce Superprestige de Gavere. En effet, Maud Kaptheijns ne pourra faire mieux que 12e, son genou était toujours douloureux. Un cross très disputé, et un général de SP qui se resserre.

Les résultats:

  1. Ellen Van Loy
  2. Nikki Brammeier
  3. Kim Van De Steene
  4. Alice Maria Arzuffi
  5. Sanne Cant
  6. Sophie De Boer
  7. Christine Majerus
  8. Jolien Verschueren
  9. Annemarie Worst
  10. Katherine Compton
  11. Elle Anderson
  12. Maud Kaptheijns
  13. Laura Verdonschot
  14. Fleur Nagengast
  15. Yara Kastelin

Élites:

Wout Van Aert peut dire merci au sort

Il ne devait pas gagner, mais le sort en décida autrement, en éliminant -dans le dernier tour- l’animateur de ce cross, et même de la saison, Mathieu Van Der Poel. En effet, le champion du Monde fit jeu égal avec le nouveau champion d’Europe pendant… un tour, et puis comme à son habitude, Mathieu s’isola en tête, pour le rester jusqu’au dernier circuit. Mais voilà à l’avant dernier passage sur la ligne, il s’avérait que son pneu avant se dégonflait et donc qu’il ne pourrait pas aller jusqu’au bout avec cette machine. Qu’à cela ne tienne, au poste mécano il remplaçait sa monture, et quelques mètres plus loin, c’est son dérailleur et sa chaîne qui abandonnaient. De longues secondes pour tenter de remettre le tout en ordre, et le batave voyait passer Wout sans se retourner. De plus, l’autre « ancien » Klaas Vantornout -auteur d’une excellente prestation- venait à sa hauteur, mais sera battu par son cadet. Avec ces hommes, il faut aussi souligner la bonne tenue de Toon Aerts, revigoré après son succès de Niel, qui se plaçait en dauphin de Van Der Poel, et connaissait lui aussi des problèmes techniques. A l’arrière, on retrouvait Meeusen, Hermans, van der Haar et Iserbyt qui, lui, tombait et devait abandonner, touché au poignet. Un cross de champions, dans de vraies conditions hivernales, sur un circuit propice à ce sport. On en redemande.

Les résultats:

  1. Wout Van Aert
  2. Toon Aerts
  3. Mathieu Van Der Poel
  4. Klaas Vantornout
  5. Tom Meeusen
  6. Laars van der Haar
  7. Quinten Hermans
  8. Kevin Pauwels
  9. Michael Vanthourenhout
  10. Vincent Baestaens

Du côté des abandons, on remarque outre la blessure d’Iserbyt, les retraits de Laurens Sweeck, Gianni Vermeersch, Dieter Vanthourenhout, Marcel Meisen ou encore Philipp Walsleben. Mais aussi la 24è place de Julien Kaise sur ce tracé particulièrement compliqué.

Les résultats complets:

Debutants

Juniors

U23

Dames

Elites

Classements Superprestige:

Juniors

U23

Dames

Elites

Photos: Captures d’écran Proximus TV

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l’APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest