Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2023 : notre présentation complète de la 75e édition

Parcours, partants, favoris, directs… : toutes les infos sur la 75e édition de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, disputée le dimanche 26 février 2023.
L’affiche de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2023

Parcours

Depuis l’an dernier, l’organisation de Kuurne-Bruxelles-Kuurne a décidé de prendre une nouvelle direction et d’éviter les traditionnelles bosses pavées qui animent le printemps pour se rendre dans la région des Ardennes flamandes et y découvrir quelques côtes oubliées ou peu empruntées ces dernières années. Fini le Vieux Quaremont, place aux ascensions du Pays des Collines, dans le Hainaut. Cela permet un enchaînement plus intense à la mi-course. De quoi user le peloton, sans pour autant éviter aux sprinters un éventuel regroupement à l’aube du retour sur Kuurne.

Sur les 193,1 kilomètres proposés ce dimanche, les difficultés vont être concentrées sur une septantaine de kilomètre, à la mi-course, entre les pavés de la Gieterijstraat et le Kluisberg, dernière côte de la journée. Même si 13 monts et 4 secteurs pavés sont sur la feuille de route des coureurs, ces quelques difficultés ne poussent pas à la même pression qu’un Circuit Het Nieuwsblad ou un Tour des Flandres. N’empêche, les pourcentages proposés pourront faire mal à ceux qui ont du mal à enchaîner une deuxième journée intense après le Nieuwsblad de la veille, ou ceux qui ne parviennent pas à trouver la bonne carburation d’emblée.

Le passage le plus physique s’annonce dans le Hainaut avec les ascensions du Hameau des Papin (1,2 km à 6,6% de moyenne), Le Bourliquet (1,3 km à 6,8%) ou encore le Mont Saint-Laurent (1,3 km à 7,8%), autant de côtes abruptes qui peuvent donner des idées aux puncheurs qui n’auront pas de grandes occasions de se faire la malle. Par la suite, ceux-ci n’auront plus que le Kruisberg, la montée du Hotond, la côte du Trieu et le Kluisberg pour accentuer leur avantage avant une cinquantaine de kilomètres dans la plaine, principalement sur des nationales assez larges. Il faudra alors des cuisses solides pour maintenir l’avantage sur un peloton, si celui-ci parvient à organiser une poursuite convenable. Certains attaquants sont déjà parvenus à surprendre les sprinters sur de telles routes, et le vent s’annonce plutôt de côté dans le final. Cela peut aider les audacieux jusqu’à Kuurne, où la traditionnelle arrivée sur la chaussée de Bruges ne bouge pas d’un poil.

Présentation des coureurs : de 10h40 et 11h55 au Parkwijk de Kuurne

Départ fictif : 12h10 sur la Brugsesteenweg (N50) à Kuurne

Départ réel : 12h19 sur la Bavikhoofsestraat à Kuurne, après 4,4 km en défilé

Distance : 193,1 kilomètres

Les difficultés du jour : 

Côte 1 – Km 17,1 : Tiegemberg (1 400 m à 4% de moyenne)
Côte 2 – Km 35,2 : Katteberg (900 m à 5,6%)
Secteur pavé 1 – Km 35,9 : Holleweg (1 500 m de long)
Côte 3 – Km 56,6 : Boembeek (1 100 m à 4,8%)
Secteur pavé 2 – Km 72,7 : Gieterijstraat (300 m)
Secteur pavé 3 – Km 73,3 : Nederholbeekstraat (300 m)
Côte 4 – Km 75,0 : Bossenaarstraat (1 300 m à 5,6%)
Côte 5 – Km 78,4 : Berg Ten Houte (1 100 m à 6,2%)
Côte 6 – Km 83,5 : La Houppe (1 880 m à 4,8%)
Côte 7 – Km 101,4 : Hameau des Papin (1 200 m à 6,6%)
Côte 8 – Km 110,3 : Le Bourliquet (1 300 m à 6,8%)
Côte 9 – Km 115,3 : Mont Saint-Laurent (1 300 m à 7,8%)
Côte 10 – Km 124,9 : Kruisberg (1 400 m à 5,3%)
Côte 11 – Km 126,1 : Hotond (1 200 m à 3,1%)
Côte 12 – Km 133,5 : Côte du Trieu (1 260 m à 7%)
Côte 13 – Km 140,8 : Kluisberg (1 100 m à 6%)
Secteur pavé 4 – Km 159,4 : Beerbosstraat (500 m)

Arrivée : entre 16h45 et 17h11 sur la Brugsesteenweg (N50) à Kuurne

La carte et le profil de la 75e édition :

Favoris et partants

En ce week-end d’ouverture de la saison cycliste belge, une tendance se confirme au fil des saisons : le Circuit Het Nieuwsblad pour les purs flandriens et puncheurs puissants, Kuurne-Bruxelles-Kuurne pour les sprinters et rouleurs invétérés. La tendance se vérifiera-t-elle comme l’an dernier ? Ou un attaquant parviendra-t-il à bouleverser les plans des coureurs les plus rapides de la meute ?

Ce sont en tout cas les spécialistes de l’emballage massif qui se présentent avec la plus petite cote, ce dimanche. Avec le vainqueur sortant Fabio Jakobsen (Soudal Quick Step) qui arbore logiquement une casquette de favori vu ses performances depuis son retour dans les pelotons. S’il n’a pu lever les bras qu’à une reprise cette année, sur une étape du Tour de San Juan, le champion d’Europe a jusqu’ici été piégé par des placements laborieux, plus que par une pointe de vitesse en berne. Il faudra donc un « Wolfpack » soudé pour emmener le Néerlandais de 26 ans dans cette dernière ligne droite de Kuurne. Jakobsen sera en tout cas attendu par toute la Belgique pour un combat face à celui qui enflamme ce début de saison par ses sprints puissants : Arnaud De Lie (Lotto-Dstny). Le coureur de Lescheret devait normalement courir uniquement sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne, avant d’ajouter le Circuit Het Nieuwsblad à son programme. Une épreuve qu’il a dominé et conclu en deuxième place. Avec Jasper De Buyst et Florian Vermeersch pour l’épauler, le coureur de 20 ans peut rêver d’une victoire de prestige sur ce premier combat des géants entre sprinters.

Ils ne seront évidemment pas seuls à rêver d’un sacre sur ces routes flandriennes. Parmi les autres Belges rapides, Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck), qui reprend sa saison sur le Circuit Het Nieuwsblad, est certainement le plus véloce de tous, mais doit encore confirmer sa condition pour se placer parmi les favoris. Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe), 24 ans, a confirmé sa montée en puissance en ce début de saison avec ses places sur le podium en Murcie, à Almeria ou sur deux étapes du Tour d’Algarve. Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) peut également afficher sa pointe de vitesse sur une telle épreuve. Et n’oublions pas Sasha Weemaes (Human Powered Health), qui aura à coeur de bien faire sous ses nouvelles couleurs, avec le Polonais Stanislaw Aniolkowski à ses côtés comme autre potentiel sprinter de l’équipe américaine.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


De nombreux spécialistes expérimentés s’inscrivent à Kuurne-Bruxelles-Kuurne avec l’espoir de lancer au mieux leur campagne de classiques. Le Norvégien Alexander Kristoff (Uno-X), vainqueur d’une étape du Tour d’Algarve, semble déjà bien s’habituer à ses nouvelles couleurs. De même que l’Italien Matteo Moschetti (Q36.5 Pro Cycling Team), vainqueur de la Clasica de Almeria, ou le Néerlandais David Dekker (Arkéa-Samsic), deuxième d’une étape du Tour d’Oman. Et puis, il y a ceux qui connaissent bien leur formation et comptent sur un système bien huilé pour l’éventuel sprint final attendu à Kuurne : les Français Christophe Laporte (Jumbo-Visma), Paul Penhoët (Groupama-FDJ), et Bryan Coquard (Cofidis), les Italiens Giacomo Nizzolo (Israel Premier Tech), Jonathan MilanAndrea Pasqualon (Bahrain Victorious), Alberto Dainese (DSM) et Matteo Trentin (UAE Team Emirates), l’Allemand Pascal Ackermann (UAE Team Emirates), le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalÉnergies),…

D’autres peuvent tenter de surprendre le peloton si leur équipe ne se sent pas de viser tout sur un emballage massif. Le Néerlandais Dylan van Baarle (Jumbo-Visma) et son coéquipier belge Tiesj Benoot ont ce qu’il faut pour se lancer à l’offensive, tout comme Florian Sénéchal ou Yves Lampaert chez Soudal-Quick Step. Chez Ag2r Citroën Team, on comptera toujours sur Greg Van Avermaet et les frères Oliver et Lawrence Naesen. L’équipe INEOS Grenadiers a de belles cartes avec Jhonatan Narvaez, Magnus Sheffield. L’équipe Intermarché-Wanty-Gobert a son sprinter Niccolò Bonifazio mais aussi ses attaquants Rune Herregodts et Taco van der Hoorn. Bahrain Victorious aura potentiellement des fourmis dans les jambes avec Matej Mohoric ou Fred WrightSep Vanmarcke (Israel Premier Tech), Peter SaganAnthony Turgis (TotalÉnergies) ou encore Tim Wellens (UAE Team Emirates) sont aussi à signaler comme potentiels outsiders sur de telles routes.

▶️ Cliquez ici pour télécharger la liste officielle des partants

Palmarès

2013 Édition annulée en raison de la neige
2014 Tom Boonen 🇧🇪
2015 Mark Cavendish 🇬🇧
2016 Jasper Stuyven 🇧🇪
2017 Peter Sagan 🇸🇰
2018 Dylan Groenewegen 🇳🇱
2019 Bob Jungels 🇱🇺
2020 Kasper Asgreen 🇩🇰
2021 Mads Pedersen 🇩🇰
2022 Fabio Jakobsen 🇳🇱

Météo

Le ciel sera nuageux avec quelques éclaircies au fil de la journée, les températures seront comprises entre 3 et 5°C. Le vent soufflera fort de nord-est à nord avec des rafales entre 40 et 50 km/h.

Directs TV

  • Direct dès 14h30 sur La Une et RTBF Auvio
  • Direct dès 13h30 sur Één et Sporza.be
  • Direct dès 14h30 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois pour toute souscription pour deux ans. Et avec l’offre anniversaire, tout nouveau souscripteur reçoit 3 mois ou 1 an d’abonnement supplémentaires ! Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -63% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Wout van Aert Podium Circuit Het Nieuwsblad 2022 - Flanders Classics

Circuit Het Nieuwsblad 2023 : notre présentation de la 78e édition masculine

Article suivant
Affiche Le Samyn 2023

Le Samyn des Dames 2023 : notre présentation complète de la 12e édition féminine

Articles similaires
Le champion du monde Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) lors de la Coupe du monde de cyclo-cross à Anvers, le 23 décembre 2023. - Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Mathieu van der Poel préfère la course sur route au VTT aux Jeux olympiques de Paris : le choix de la raison

Le champion du monde sur route préfère limiter son nombre de jours de course et disputer le Tour de France en vue de la course sur route des Jeux olympiques de Paris, sur laquelle il espère obtenir la médaille d'or. Il fait donc officiellement une croix sur le VTT cross-country, après une tentative manquée à Tokyo, trois ans plus tôt.
Lire plus
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share