Flèche Brabançonne 2022 : notre présentation de la 62e édition masculine

Parcours, favoris, météo, directs TV… : découvrez notre présentation de la 62e édition masculine de la Flèche Brabançonne, le 13 avril 2022.
Flèche Brabançonne 2022 - Affiche Hommes
L’affiche de la 62e édition masculine de la Flèche Brabançonne – Photo : Flanders Classics

À l’aube des classiques ardennaises, la Flèche Brabançonne apparaît comme une porte d’entrée aux prochaines courses qui vont mettre en avant les rouleurs-puncheurs du côté de Liège. Sur un parcours plus sélectif au fil des années, les spécialistes explosifs pourront-ils encore triompher à Overijse ? Le plateau promet en tout cas un feu d’artifices !

Le parcours

Depuis son arrivée autour d’Overijse, la Flèche Brabançonne a pris un tournant destiné à favoriser le destin des attaquants explosifs. Le tracé enchaîne toujours les courtes côtes du Brabant flamand et se conclut encore au sommet d’une ultime ascension favorable aux puncheurs. Les difficultés sont toutefois bien plus rudes qu’à l’époque de l’arrivée tracée à Alsemberg, de l’autre côté de la ceinture verte. Le peloton se souviendra tout de même de cette ancienne arrivée à l’occasion des deux premières heures de course, menant les coureurs de Louvain à Alsemberg, avec les montées du Sollenberg et du Bruineput pour échauffer les jambes avant le retour sur Overijse via les mêmes chaussées qu’en début de course.

L’arrivée sur le circuit final se fera via la côte pavée de la Hertstraat, une ligne droite faite pour les puissants, avant une descente jusqu’à la Moskesstraat, chemin de campagne découvert avant les championnats du monde de 2021, dont les pavés et sa pente à 19% dans le final en font un juge de paix. Surtout que trois kilomètres plus loin, les coureurs seront déjà au pied du Holstheide, dont le début d’ascension dépasse allègrement les 10%. Après une descente rapide, les plus audacieux devront s’armer d’une sacrée réserve pour tenir le bon rythme dans la vallée de l’Ijse, longue ligne droite où le vent s’engouffre facilement. S’annonce alors la dernière montée du circuit : le S-Bocht d’Overijse, soit la même arrivée que sur la Flèche Brabançonne 2021. En raison de travaux de voirie, le traditionnel Schavei, plus pentu, ne peut être emprunté. Alors, l’organisation se rabat sur la chaussée de Bruxelles qui démarre par ce fameux S raide avant une ligne droite à 4-5% qui favorisera les puissants avant la ligne d’arrivée tracée 200 mètres après le sommet de cette fameuse côte finale.

Ce circuit local autour d’Overijse sera à parcourir à quatre reprises, avec la montée du Hagaard (à peine 300 m à plus de 10% de moyenne) en supplément, juste après la descente suivant l’arrivée. Un circuit qui ne connaît que deux espaces pour souffler. Au bout de 200 kilomètres, les coureurs compteront 25 côtes. Cela risque de peser dans le dernier kilomètre…

Présentation des coureurs : entre 10h30 et 12h15 sur la Mgr. Ladeuzeplein à Louvain

Départ fictif : 12h30 sur la Mgr. Ladeuzeplein à Louvain

Départ réel : 12h37 sur la Koning Boudewijnlaan à Louvain après 3,5 km en cortège

Distance : 205,1 kilomètres

Les difficultés du jour :

Km 62,2 – Côte 1 : Chaussée d’Alsemberg (1 600 m à 2,8% de moyenne) – Passage vers 14h08
Km 74,5 – Côte 2 : Sollenberg (500 m à 7,6%) – Passage vers 14h26
Km 77,1 – Côte 3 : Bruineput (1 200 m à 5,7%) – Passage vers 14h30
Km 82,8 – Côte 4 : Eigenbrakelsesteenweg (900 m à 4,9%) – Passage vers 14h38
Km 95,1 – Côte 5 : Rue de Nivelles (2 000 m à 4%) – Passage vers 14h56
Km 118,1 – Côte 6 : Rue François Dubois (900 m à 4,1%) – Passage vers 15h30
Km 123,9 – Côte 7 : Hertstraat (700 m à 4,7%) – Passage vers 15h38
Km 128,9 – Côte 8 : Moskesstraat (500 m à 9,2%) – Passage vers 15h46
Km 132,0 – Côte 9 : Holstheide (1 000 m à 5,3%) – Passage vers 15h50
Km 139,1 – Côte 10 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%) – Passage vers 16h01
Km 142,0 – Côte 11 : Hagaard (300 m à 10,2%) – Passage vers 16h05
Km 145,8 – Côte 12 : Hertstraat (700 m à 4,7%) – Passage vers 16h10
Km 150,8 – Côte 13 : Moskesstraat (500 m à 9,2%) – Passage vers 16h18
Km 153,9 – Côte 14 : Holstheide (1 000 m à 5,3%) – Passage vers 16h22
Km 161,0 – Côte 15 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%) – Passage vers 16h33
Km 164,0 – Côte 16 : Hagaard (300 m à 10,2%) – Passage vers 16h37
Km 167,7 – Côte 17 : Hertstraat (700 m à 4,7%) – Passage vers 16h43
Km 172,7 – Côte 18 : Moskesstraat (500 m à 9,2%) – Passage vers 16h50
Km 175,9 – Côte 19 : Holstheide (1 000 m à 5,3%) – Passage vers 16h54
Km 183,0 – Côte 20 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%) – Passage vers 17h05
Km 185,9 – Côte 21 : Hagaard (300 m à 10,2%) – Passage vers 17h09
Km 189,7 – Côte 22 : Hertstraat (700 m à 4,7%) – Passage vers 17h15
Km 194,6 – Côte 23 : Moskesstraat (500 m à 9,2%) – Passage vers 17h22
Km 197,8 – Côte 24 : Holstheide (1 000 m à 5,3%) – Passage vers 17h27
Km 204,9 – Côte 25 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%) – Passage vers 17h37

Arrivée : entre 17h23 et 17h53 sur la Brusselsesteenweg (N4) à Overijse

➡️ Cliquez ici pour voir le parcours sur notre carte interactive ainsi que l’itinéraire-horaire complet

Flèche Brabançonne 2022 - Profil Hommes

Les favoris

Si l’Amstel Gold Race faisait la part belle dimanche dernier aux spécialistes des Flandriennes, désireux de prolonger leur condition en vue de Paris-Roubaix, la Flèche Brabançonne sonne l’appel aux habitués des Ardennaises, qui façonnent leur pic de forme à l’aube des prochaines épreuves wallonnes. La Flèche Brabançonne ne propose pas des ascensions aussi longues et usantes que celles présentées sur Liège-Bastogne-Liège ou en amont du Mur de Huy sur la Flèche Wallonne, mais l’enchaînement des côtes et les longs faux-plats permettent de se rassurer (ou non) sur sa condition à l’aube du prochain diptyque wallon.

C’est avec ce regard que l’équipe Quick Step-Alpha Vinyl espère ouvrir un nouveau chapitre de son printemps. La formation belge a connu son pire printemps sur ces routes flandriennes qu’elle dominait depuis près de vingt ans. L’heure est venue de clore cette période noire, avec l’espoir de conclure la prochaine période ardennaise avec bien plus de réussite. Et l’équipe a lourdement misé sur ces courses avec ses deux principaux leaders au départ de cette Flèche Brabançonne : Remco Evenepoel et le champion du monde Julian Alaphilippe. Le duo a déjà frappé fort sur le Tour du Pays Basque avec une victoire d’étape et deux deuxièmes places pour le Français, et une quatrième place finale pour la première basque du jeune Belge.

Les deux hommes promettent un feu d’artifices sur ces classiques printanières. S’ils suivent ce qu’ils ont mis en place en Espagne la semaine dernière, la course risque en effet d’être intense. Surtout, le duo adore ce territoire brabançon. Evenepoel, originaire de Schepdaal, non loin du Sollenberg, a remporté l’an dernier la Course des Raisins, tracée sur les mêmes routes autour d’Overijse, au bout d’un incroyable double effort en solitaire de 25 kilomètres. Tandis qu’Alaphilippe a construit sur ces mêmes côtes son deuxième sacre de champion du monde. Avec en prime les puncheurs Mauri Vansevenant et Dries Devenyns à leurs côtés, le « Wolfpack » se représente comme l’équipe à battre au départ de cette Flèche Brabançonne.

Une autre équipe sera toutefois scrutée avec attention : INEOS Grenadiers. La formation britannique montre au fil des printemps une appétance pour les classiques et se positionne comme un collectif solide pour briller avec de multiples cartes. Du côté d’Overijse, le vainqueur sortant Tom Pidcock sera évidemment attendu à son meilleur niveau, vu ce qu’il a déjà montré sur l’Amstel Gold Race. Son équipier polonais Michal Kwiatkowski, vainqueur de l’Amstel Gold Race justement, peut également briller sur un tel terrain bosselé, tout comme le sprinter-puncheur Ethan Hayter. Autant d’outsiders qui peuvent mener une course offensive tout au long des circuits locaux autour d’Overijse.

Malheureux deuxième à Valkenburg, dimanche, le Français Benoît Cosnefroy (Ag2r Citroën Team) aura à cœur d’enchaîner les résultats probants sur ces courses explosives qu’il apprécie. Troisième de la Flèche Brabançonne en 2020 puis huitième en 2021, le Français de 26 ans ne pourra pas jouer la carte de la surprise, mais il a les qualités pour suivre les meilleurs sur ces routes escarpées. De même que le sprinter australien Michael Matthews (BikeExchange-Jayco), bien présent parmi les favoris de l’Amstel Gold Race quand les pourcentages les plus impressionnants se présentaient. Le coureur de 31 ans est un habitué de la Flèche Brabançonne avec deux deuxièmes places enchaînées en 2014 et 2015 et toujours une place dans le Top 11 à chaque fois qu’il a terminé l’épreuve. Solide.

Également présent en bonne place dans le final de l’Amstel Gold Race, le Suisse Marc Hirschi (UAE Team Emirates) peut poursuivre sa bonne série de places d’honneur depuis son retour, fin mars. Surtout dans une équipe qui compte également sur le puncheur italien Alessandro Covi, comme secours offensif, ou le puissant Matteo Trentin, troisième l’an dernier. Le Danois Alexander Kamp (Trek-Segafredo), surprenant cinquième de l’Amstel Gold Race, sera un autre outsider à surveiller sur ce parcours. Tout comme le Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic), s’il s’est remis des crampes qui l’ont privé d’un résultat aux Pays-Bas, dimanche dernier.

Côté belge, Dylan Teuns (Bahrain Victorious) sera propulsé leader d’une équipe toujours à l’attaque. Le grimpeur belge semble parfois en retard dans ses offensives, mais sur un bon coup, il peut croire au succès à Overijse. Tim Wellens(Lotto-Soudal) connaît pour sa part très bien la Flèche Brabançonne pour l’avoir remportée en 2018 et devra poursuivre ses attaques au loin pour espérer le doubler. Alors que chez Alpecin-Fenix, en l’absence de Mathieu Van der Poel, concentré sur Paris-Roubaix, le rôle de leader devrait revenir à Xandro Meurisse, troisième du récent Circuit de la Sarthe et du GP de l’Industrie et de l’Artisanat de Larciano. Coureur explosif, il sera sur des routes idéales pour ses qualités.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Le palmarès :

2012 Thomas Voeckler (Fra)
2013 Peter Sagan (Svq)
2014 Philippe Gilbert (BEL)
2015 Ben Hermans (BEL)
2016 Petr Vakoc (Tch)
2017 Sonny Colbrelli (Ita)
2018 Tim Wellens (BEL)
2019 Mathieu Van der Poel (P-B)
2020 Julian Alaphilippe (Fra)
2021 Tom Pidcock (G-B)

Météo

Le ciel sera nuageux ce mercredi avec de légères éclaircies en matinée. Les températures seront toutefois agréables entre 17 et 19°C. Le vent soufflera d’ouest à nord-ouest entre 10 et 20 km/h.

Les directs TV

  • En direct dès 15h15 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 15h00 sur Eén et Sporza.be
  • En direct dès 15h30 sur La Chaîne L’Equipe
  • En direct dès 15h30 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN+
Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

Flèche Brabançonne 2022 : notre présentation de la 7e édition féminine

Article suivant
Annemiek van Vleuten Lotte Kopecky Ashleigh Moolman-Pasio - Podium Strade Bianche Femmes 2022 - RCS Sport La Presse.jpg

Les primes ne sont toujours pas une solution pour le cyclisme féminin

Articles similaires