Classic Bruges-La Panne – Hommes : Merlier apporte du suspense à une course sans vent

Après une course sans grande saveur, Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a triomphé au millimètre face à Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco).
Photo-finish Classic Bruges-La Panne Hommes 2022 - Capture Eurosport
La différence minime entre Tim Merlier (Alpecin-Fenix), dans le fond, et Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco), en bleu clair, sur l’arrivée de la Classic Bruges-La Panne 2022 – Photo : capture Eurosport

Au bout d’une course nerveuse mais se résumant à un long sprint, la décision s’est faite dans les derniers hectomètres avec le succès de Tim Merlier (Alpecin-Fenix), son premier sur une classique belge du WorldTour ! Et ce après révision de la photo-finish tant sa roue avant était proche de celle de Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco).

Si elle ne déplace plus les foules de Flandriens désireux de tourner les jambes à l’aube du Tour des Flandres, la Classic de Bruges-La Panne reste un rendez-vous majeur de ce printemps belge pour les sprinters. Et l’organisation tente de mettre en avant cet aspect, jouant en prime sur le rôle du vent, souvent traître dans la région de Moëres et aux abords de la Côte belge. Mais quand ce vent n’est pas au rendez-vous, difficile de faire valoir un niveau de difficulté relevé. Et ce mercredi, sans bourrasque pour bousculer le peloton, la course n’a pas ressemblé au spectacle attendu et présenté ces dernières saisons sur le circuit local de La Panne.

La course n’était pourtant pas tranquille, qu’importe l’impression à l’écran. Surtout dans son final. Car avec un peloton aussi nombreux et moins usé par l’effort, la dernière demi-heure de course s’est transformée en exercice d’adresse. Comment atteindre l’avant du peloton sans se retrouver au sol ? Niki Terpstra (TotalÉnergies), Jelle Wallays (Cofidis), Pascal Ackermann (UAE Team Emirates) n’ont malheureusement pas trouvé la bonne formule. “La préparation pour ce sprint était indescriptible. Je suis heureux d’être arrivé sain et sauf sur la ligne. Je connaissais les parties les plus dangereuses du parcours mais un peloton plus frais rend également les choses plus dangereuses”, rappelle justement l’ex-champion de Belgique Tim Merlier (Alpecin-Fenix).

Un final « fou »

Le coureur belge a toutefois évité les passages les plus risqués pour se frayer un chemin vers la tête du peloton. Bien emmené par sa formation, il a délivré toute sa vélocité dans les 200 derniers mètres pendant que l’autre favori Mark Cavendish (Quick Step-Alpha Vinyl) n’a pu faire des miracles, sans accroche derrière Michael Mørkøv à la sortie du dernier virage. Pas plus pour Arnaud De Lie (Lotto-Soudal), encore novice parmi le gratin du sprint : “Le final était juste fou. (…) Rüdiger Selig m’a emmené de loin, en espérant que la voie se dégagerait devant moi. Cela n’a pas été le cas mais je suis heureux de ma Huitième place”.

Merlier, en tête, a poursuivi son effort comme il pouvait, jetant son vélo sur la ligne comme s’il pouvait allonger ses membres. Le geste était nécessaire vu le retour à toute vitesse de Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco). Mais le coureur batave était relégué en deuxième place par la photo-finish. “Parfois vous gagnez pour un millimètre; parfois vous perdez. C’est comme ça en sprint”, relativise Groenewegen. “J’ai lancé mon sprint assez tôt et j’ai été chanceux que Laporte ne s’est pas refermée devant moi. J’ai toutefois senti que Groenewegen revenait sur moi et j’ai dû m’étirer jusqu’au bout. Finalement, c’était suffisant”, se réjouit Merlier, heureux d’une troisième victoire probante cette saison après une étape de Tirreno-Adriatico et Nokere Koerse. Le sprinter de 29 ans visera désormais l’autre Graal des sprinters en cette période flandrienne : le GP de l’Escaut, dans deux semaines.

Résultats de la 46e édition de la Classic Bruges-La Panne (Bruges > La Panne, 207,9 km) :

Total
21
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Affiche - Classic Bruges-La Panne Femmes 2022

Classic Bruges-La Panne 2022 – Femmes : notre présentation complète de la 5e édition

Article suivant
Affiche - E3 Saxo Bank Classic 2022

E3 Saxo Bank Classic 2022 : notre présentation complète de la 64e édition

Articles similaires