E3 Saxo Bank Classic 2022 : notre présentation complète de la 64e édition

Parcours, favoris, partants, programme TV… : toutes les infos sur la 64e édition de l’E3 Saxo Bank Classic, disputée le vendredi 25 mars 2022.
Affiche - E3 Saxo Bank Classic 2022

Le GP E3 conserve ses allures de mini-Tour des Flandres, enchaînant les côtes mythiques des Ardennes flamandes et autres secteurs pavés qui useront les cuisses à l’aube de la semaine sainte du Nord. La répétition générale s’annonce féroce au vu de la participation attendue.

Le parcours

En cette nouvelle saison, l’organisation de l’E3 Saxo Bank Classic n’a pas décidé de bouleverser ses habitudes. Le parcours de cette édition 2022 reprend en large partie les routes empruntées la saison dernière autour de Harelbeke. 17 côtes et près de 204 kilomètres seront au programme de cette journée dans les “bergs” et les pavés. Avec une bonne partie des côtes rencontrées neuf jours plus tard sur le mythique Tour des Flandres.

Le peloton démarrera doucement à la sortie de Harelbeke pour une entame de près de 80 kilomètres dans la plaine avec le seul Katteberg comme colline à franchir. L’échappée matinale aura donc tout le temps de se former sur ces routes dégagées avant l’arrivée sur les cent derniers kilomètres, sur lesquels les 15 dernières difficultés vont s’enchaîner à grande vitesse. C’est habituellement dans le Taaienberg, une raide côte pavée de 700 m à 6,3% de moyenne, qui bouscule le peloton à 80 kilomètres du but. Cette ascension abrupte peut réveiller les outsiders, et doit absolument être lancée dans les premières positions du peloton au risque d’être déjà éloigné du groupe des favoris.

Quasiment tous les cinq kilomètres, place à une nouvelle ascension à mener pour avancer sur ces chemins de campagne en prime bien sinueux et étroits. Mais les prochains juges de paix s’annoncent à 45 kilomètres de l’arrivée. Place d’abord au Kapelberg, un mur de seulement 750 m à 7,1%, qui est rarement arpenté au niveau professionnel. Il servira d’apéritif au duo final du Tour des Flandres, cette fois couvert en sens inverse : d’abord le Paterberg, cette terrible ligne droite pavée à près de 13% sur 400 mètres, ensuite le Vieux Quaremont, longue ascension sur des pavés cassants qui fait monter les lactates au maximum jusqu’à son faux plat montant final.

Et l’effort ne s’arrête pas sur cette succession. Huit kilomètres plus loin, place à la Karnemelkbeekstraat, le “col de l’E3” avec son kilomètre et demi à plus de 5% et des courts passages au dessus de 10%. Les favoris auront ensuite une dernière occasion de se faire la guerre sur le Tiegemberg, sur le bitume cette fois. Cette ligne droite sur près de 6% de moyenne peut aider les plus explosifs à se faire la malle avant les dernières chaussées vers Harelbeke. Et en cas de sprint, l’ultime ligne droite de 600 mètres sera un terrain idéal.

Présentation des coureurs : entre 10h30 et 12h00 devant le Forestierstadion, sur la Stasegemsesteenweg à Harelbeke

Départ fictif : 12h15 sur la Stasegemsesteenweg à Harelbeke

Départ réel : 12h22 sur la Gentsesteeweg (N43) à Harelbeke, après 3,2 km en défilé

Distance : 203,9 kilomètres

Les difficultés du jour :

Km 27,1 – Côte 1 : Katteberg (750 m à 6% de moyenne) – Passage vers 12h59
Km 40,4 – Secteur pavé 1 : Paddestraat – Passage vers 13h18
Km 85,9 – Côte 2 : La Houppe (1 880 m à 4,8%) – Passage vers 14h21
Km 92,1 – Côte 3 : Kanarieberg (1 050 m à 7,7%) – Passage vers 14h30
Km 100,0 – Côte 4 : Oude Kruisberg (800 m à 4,8%) – Passage vers 14h41
Km 107,8 – Côte 5 : Knokteberg (1 260 m à 7%) – Passage vers 14h52
Km 111,7 – Côte 6 : Hotondberg (1 200 m à 4%) – Passage vers 14h57
Km 118,8 – Côte 7 : Kortekeer (1 000 m à 6,4%) – Passage vers 15h07
Km 123,5 – Côte 8 : Taaienberg (700 m à 6,3%) – Passage vers 15h14
Km 131,5 – Côte 9 : Berg ten Stene (1 300 m à 5,2%) – Passage vers 15h25
Km 136,7 – Côte 10 : Boigneberg (1 000 m à 5,2%) – Passage vers 15h32
Km 141,1 – Côte 11 : Eikenberg (1 250 m à 6,2%) – Passage vers 15h38
Km 146,5 – Côte 12 : Stationberg (700 m à 3,2%) – Passage vers 15h46
Km 147,3 – Secteur pavé 2 : Mariaborrestraat – Passage vers 15h47
Km 157,4 – Côte 13 : Kapelberg (750 m à 7,1%) – Passage vers 16h01
Km 161,5 – Côte 14 : Paterberg (400 m à 12,9%) – Passage vers 16h07
Km 164,3 – Côte 15 : Vieux Quaremont (2 200 m à 4%) – Passage vers 16h11
Km 172,1 – Côte 16 : E3-Col / Karnemelkbeekstraat (1 530 m à 4,9%) – Passage vers 16h22
Km 179,7 – Secteur pavé 3 : Varent – Passage vers 16h32
Km 183,9 – Côte 17 : Tiegemberg (750 m à 5,6%) – Passage vers 16h38

Arrivée : entre 16h47 et 17h27 devant le Forestierstadion, sur la Stasegemsesteenweg à Harelbeke

La carte et le profil de la 64e édition de l’E3 Saxo Bank Classic :

Carte - E3 Saxo Bank Classic 2022

Profil - E3 Saxo Bank Classic 2022

Les favoris

S’il est une répétition idéale en vue du Ronde, le GP E3 n’en reste pas moins une épreuve difficile à appréhender en vue d’un pronostic. Les favoris doivent évidemment afficher leur condition, sans trop en faire dans le même temps. Et cela profite souvent à des outsiders qui mènent une course offensive. Des outsiders qui se transforment dans le même temps en favoris pour le Tour des Flandres… Demandez à Kasper Asgreen (Quick Step-Alpha Vinyl) l’an dernier. Le coureur danois sera à nouveau cité parmi les candidats à la victoire cette semaine. Le coureur de 27 ans sait choisir ses objectifs et s’est distingué par sa troisième place sur le Strade Bianche. Leader du « Wolfpack » sur les Flandriennes, il aura un statut à défendre cette saison après son doublé E3-Tour des Flandres de 2021. Ce fameux « Wolfpack » ne semble toutefois pas aussi féroce que par le passé. Cette année, seuls le Français Florian Sénéchal et le Tchèque Zdenek Stybar semblent capables de mettre autant de pression sur les autres favoris, alors qu’Yves Lampaert, malade depuis Paris-Nice, est toujours incertain pour cette campagne printanière. On est loin du collectif qui faisait craindre le peloton.

Le groupe le plus solide est plutôt noir et jaune cette année. Jumbo-Visma s’est solidement renforcé durant l’hiver pour permettre au champion de Belgique Wout van Aert de bénéficier d’un meilleur soutien pour les courses printanières. Et cela a déjà porté ses fruits avec une victoire sur le Circuit Het Nieuwsblad et une démonstration de force sur Paris-Nice. La formule n’a pas connu la même réussite sur Milan-Sanremo, le groupe n’en reste pas moins plus solide et plus expérimenté pour ce GP E3 avec Christophe Laporte et Tiesj Benoot, comme coureurs capables tant d’accompagner Van Aert jusqu’à l’arrivée que d’attaquer pour la carte collective. Sans oublier Tosh Van der Sande et Nathan Van Hooydonck, comme équipiers modèles qui ont également des qualités certaines sur ces monts pavés.

L’équipe américaine Trek-Segafredo dévoile également un groupe intéressant pour ce rendez-vous de Harelbeke. Neuvième sur la Classic de Bruges-La Panne, le Belge Jasper Stuyven voudra enfin briller sur une grande classique flandrienne et il semble enfin dans la bonne saison pour mener ce combat. Malade avant Milan-Sanremo, il semble avoir récupéré au mieux. Il sera notamment accompagné de l’ex-champion du monde Mads Pedersen, sixième de Milan-Sanremo malgré un remplacement de Stuyven en dernière minute. Solide rouleur et sprinter, Pedersen ne bénéficie plus de l’effet de surprise mais il sait accompagner les meilleurs sur ces routes. L’Américain Quinn Simmons a aussi un talent offensif qui peut lui permettre de se placer dans une échappée victorieuse sur de telles routes.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Vainqueur de Milan-Sanremo, le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious) sera évidemment scruter par ses rivaux. Il n’aura plus un avantage technique certain sur ces routes flandriennes sur lesquelles l’expérience compte, mais il aime ces chemins et courtes montées. Il reste donc un concurrent à citer parmi les favoris. L’expérience sera également la clé chez Ag2r Citroën Team avec le duo belge Greg Van Avermaet et Oliver Naesen. Les deux hommes ont été malades mais reviennent doucement avec l’espoir d’enfin obtenir un résultat plus probant qu’un podium sur une grande course du Nord. Le Norvégien Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert), en bonne forme depuis le début de la saison, aura une carte à jouer, (il sera plutôt présent sur Gand-Wevelgem) avec également le jeune Érythréen Biniam Girmay (Intermarché-Wanty-Gobert) en joker.

En verve sur Paris-Nice, le rouleur suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ) est un habitué des surprises sur les courses pavées et sera un concurrent intéressant sur ce GP E3. De même que le recordman de l’heure Victor Campenaerts(Lotto-Soudal), désormais concentré sur les classiques flandriennes et déjà en vue sur le Circuit Het Nieuwsblad avant de tomber malade. Deuxième de Milan-Sanremo, le Français Anthony Turgis (TotalEnergies) prend du galon et se présentera au départ comme outsider avec l’ex-champion du monde Peter Sagan comme soutien et co-leader. Chez INEOS Grenadiers, le vainqueur d’À Travers la Flandre en 2021 Dylan van Baarle est également cité comme leader avec l’Equatorien Jhonatan Narvaez, offensif à souhait sur les premières classiques du calendrier. Le Danois Søren Kragh Andersen (Team DSM), à l’attaque dans le Poggio de Milan-Sanremo, l’Allemand Nils Politt (Bora-Hansgrohe), le Belge Sep Vanmarcke (Israel Start-up Nation), enfin de retour de maladie, l’Italien Gianni Moscon (Astana Qazaqstan Team), le Danois Michael Valgren (EF Education-Easy Post) et l’Espagnol Ivan Garcia Cortina (Movistar) sont aussi cités comme prétendants au succès ce vendredi.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Le palmarès :

2012 Tom Boonen (BEL)
2013 Fabian Cancellara (Sui)
2014 Peter Sagan (Svq)
2015 Geraint Thomas (G-B)
2016 Michal Kwiatkowski (Pol)
2017 Greg Van Avermaet (BEL)
2018 Niki Terpstra (P-B)
2019 Zdenek Stybar (Tch)
2020 Édition annulée suite au Covid-19
2021 Kasper Asgreen (Dan)

La météo

Les éclaircies seront bien au rendez-vous dans un ciel largement dégagé. Les températures seront comprises entre 15 et 17 degrés et le vent soufflera de nord-nord-est à nord-est entre 10 et 20 km/h.

Directs TV

  • En direct dès 14h20 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 13h30 sur Één et Sporza.be
  • En direct dès 15h45 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN+

Pour profiter de ces retransmissions télévisées depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

 

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Photo-finish Classic Bruges-La Panne Hommes 2022 - Capture Eurosport

Classic Bruges-La Panne – Hommes : Merlier apporte du suspense à une course sans vent

Article suivant
Elisa Balsamo Vainqueure Classic Bruges-La Panne 2022 - Capture Eurosport

Classic Bruges-La Panne – Femmes : Balsamo fait briller l’arc-en-ciel face à Wiebes

Articles similaires