Kenny De Ketele devient sélectionneur de l’équipe belge de cyclisme sur piste

Plus d’un mois après ses derniers championnats du monde de cyclisme sur piste sur lesquels il a glané une médaille d’argent et une de bronze, Kenny De Ketele poursuivra ses activités avec les pistards belges en tant que nouveau sélectionneur fédéral.

Belgian Cycling, la fédération belge de cyclisme, avait surpris, fin octobre, en annonçant le départ du sélectionneur historique des groupes de cyclisme sur piste, Peter Pieters (59 ans). Le coach néerlandais a été à l’initiative des sélections belges de la dernière décennie, avec une dernière campagne particulièrement réussie sur les championnats du monde de Roubaix, quelques jours avant son départ : une médaille d’or, quatre d’argent et une de bronze. Mais après onze ans de bons et loyaux services, Peter Pieters a dû céder son poste. Sans connaître à l’époque les plans de Belgian Cycling.

Ces plans ont finalement été révélés par le quotidien Het Nieuwsblad. Le poste de sélectionneur va être repris par le pistard belge le plus titré de sa génération, Kenny De Ketele. Tout juste retraité après une cinquième place aux Six Jours de Gand, mais aussi et surtout une médaille d’argent à la course aux points et une breloque de bronze sur la course à l’américaine lors des derniers Mondiaux, le Gantois de 36 ans ne manquera donc pas de travail pour ces prochaines années, avec notamment les Jeux Olympiques de Paris en 2024 dans le viseur.

Kenny De Ketele n’est pas un inconnu sur le plan sportif, mais également en tant que sélectionneur. Le coureur belge était déjà coach des juniors depuis cinq ans, et prolonge donc son travail chez les professionnels désormais. Il a notamment épaulé Gijs Van Hoecke, Jasper De Buyst, Moreno De Pauw ou encore Robbe Ghys par le passé. Il connaît donc bien les professionnels actuels et compte les propulser vers les médailles.

En prime, De Ketele poursuivra un travail de directeur sportif sur la route au sein de Sport Vlaanderen-Baloise, qui engage déjà bon nombre de pistards. Il a notamment pris part aux formations de l’Union Cycliste Internationale (UCI) pour obtenir le diplôme de directeur sportif. Bref, un après-carrière bien chargé pour le Gantois.

Photo : capture Erosport

Pin It on Pinterest