Championnats d’Europe sur route 2021 – Trento : Reusser arrête la suprématie néerlandaise

Favorite annoncée de ce contre-la-montre européen, la Suissesse Marlen Reusser n’a pas manqué l’occasion d’y remporter son premier titre continental. Sur le tracé pour rouleuses de Trento, elle a aisément disposé de la quadruple championne d’Europe de la discipline Ellen van Dijk, arrêtant ainsi une série de cinq victoires néerlandaises.

Le tracé quasiment plat et sans grand passage technique de Trento devait mener à une bataille entre rouleuses puissantes. Cette bataille s’est toutefois transformé en duel, alors que la Suissesse Marlen Reusser et la Néerlandaise Ellen van Dijk prenaient déjà près d’une demi-minute d’avance sur leurs rivales après la mi-course. La concurrente helvète avançait avec six secondes d’avance sur l’expérimentée batave, lui offrant un premier coussin idéal pour entamer la deuxième partie de course, vent favorable. Et sur ce retour vers Trento, Reusser frappait encore plus fort sur le clou, réalisant le meilleur temps après avoir dépassé tant l’Allemande Lisa Brennauer, partie une minute avant elle, que l’Italienne Vittoria Bussi, partie deux minutes avant ! Brennauer obtient tout de même la médaille de bronze après avoir suivi (de loin) le sillage de la future vainqueure, alors que Bussi finit tout de même huitième.

Malgré les bonnes relances de Van Dijk dans les ultimes virages, la Néerlandaise ne pouvait déborder le temps de Reusser, inscrit sur plus de 49 km/h de moyenne. Une prestation solide pour celle qui avait déjà confirmé sa forme en remportant la première étape du Ceratizit Challenge by La Vuelta et en le concluant à la deuxième place du classement général. À 29 ans et pour seulement sa troisième saison professionnelle, Reusser réussit ainsi sa plus grande année dans le peloton avec, à ajouter au palmarès, une deuxième place sur le chrono olympique, des titres nationaux sur la route et le contre-la-montre, et une deuxième place sur le redoutable Simac Ladies Tour. Et elle compte encore faire mieux ce mois-ci : « Dans deux jours, sur la course en ligne des championnats d’Europe, Elise (Chabbey) et moi avons également une grande chance à jouer. Et mon grand objectif, ce sera le championnat du monde du contre-la-montre en Belgique. En plus, ce sera le jour de mon 30e anniversaire donc je serai encore plus motivée », confie-t-elle. Elle aura toutefois d’autres rivales à dominer sur un parcours légèrement plus long (30,3 km) : Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen devraient notamment être présentes. De quoi ajouter du piquant dans la course à l’arc-en-ciel.

Van de Vel réussit son premier Top 10

Difficile d’imaginer un objectif plus important qu’un Top 10 pour les concurrentes belges au départ de ce chrono, vu la liste des partantes. Sara Van de Vel, ancienne triathlète passée professionnelle à plein temps dans le vélo depuis la saison dernière, espérait ainsi faire mieux que son numéro de dossard (13), et elle a concrétisé sur ce tracé de 22,4 kilomètres, idéal pour ses qualités. « J’ai réalisé une bien meilleure course que ce que j’imaginais, je le ressentais déjà au premier temps intermédiaire, quand on m’a dit que j’étais quatrième temps », explique Sara Van de Vel au micro de la VRT. « J’avais réalisé un contre-la-montre à Waregem la semaine dernière, mais c’était décevant. Mon entraîneur m’a dit que cela allait bien se passer sur ce championnat et il l’a finalement prouvé », sourit-elle. « L’an dernier, j’avais terminé 22e mais ce n’était que mon deuxième chrono. Cette fois, je voulais faire mieux. (…) L’an dernier, j’avais décidé d’arrêter avec le triathlon pour me concentrer sur le cyclisme. Et je sens que j’ai fait beaucoup de progression, que ce soit en course ou sur le contre-la-montre. Je suis impatiente pour la prochaine saison ».

Ann-Sophie Duyck, vice-championne d’Europe de la discipline en 2017, a pour sa part connu une bonne prestation par rapport à ses problèmes physiques qu’elle traîne depuis 2019 : elle termine 13e à 17 secondes de Van de Vel. « C’était un contre-la-montre difficile, mais j’aurais préféré qu’il soit un peu plus long », réagit-elle.

Résultats du contre-la-montre des élites femmes (22,4 km) :

  1. Marlen Reusser (Suisse) en 27:13 (49,382 km/h de moyenne)
  2. Ellen van Dijk (Pays-Bas) à 0:19
  3. Lisa Brennauer (Allemagne) à 1:02
  4. Lisa Klein (Allemagne) à 1:22
  5. Riejanne Markus (Pays-Bas) à 1:43
  6. Valeriya Kononenko (Ukraine) à 1:52
  7. Anna Kiesenhofer (Autriche) à 2:00
  8. Vittoria Bussi (Italie) à 2:09
  9. Sara Van de Vel (BELGIQUE) à 2:13
  10. Emma Norsgaard (Danemark) à 2:18
  11. Ann-Sophie Duyck (BELGIQUE) à 2:30

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets des élites femmes

Espoirs : Guazzini domine, les Belges accrochent le Top 10

Pistarde de formation, l’Italienne Vittoria Guazzini a confirmé ses qualités de rouleuse sur le circuit de Trento. La cycliste de 20 ans, déjà championne d’Europe du chrono chez les juniores en 2018, n’avait pas pris part au chrono individuel l’an dernier, mais cette saison, en terres italiennes, pas question de laisser un troisième titre consécutif à l’Allemande Hannah Ludwig (21 ans). Guazzini a dominé ce chrono du premier point intermédiaire à l’arrivée, et s’offre un deuxième titre continental, cette fois chez les espoirs. Devant Ludwig, pourtant en bonne condition sur les précédents chronos plats disputés notamment sur le Tour de Belgique. Et devant l’Italienne Elena Pirrone, en bronze comme en 2019.

Les représentantes belges ont connu une belle journée sur le tracé de Trento, avec une septième place pour la pistarde Shari Bossuyt, à moins d’une minute de Guazzini, et une neuvième place pour la jeune Julie De Wilde, à peine 18 ans. « Je suis vraiment satisfaite, surtout quand on voit qui est devant moi », explique Bossuyt à la VRT. « Je ne suis pas une cycliste capable de maintenir un rythme très élevé du début à la fin. J’aurais préféré que le circuit soit plus technique. Mais ici, je n’ai pu profiter de ma technique que dans les derniers kilomètres ». Alors que De Wilde estime être partie trop rapidement : « Mais la neuvième place est la meilleure que j’aurais pu obtenir. Je ne m’attendais pas à cela en tant que 1re année chez les espoirs. Je visais une place dans le Top 15 », confirme la coureuse belge, dépassée par Guazzini, et donc bien aidée par son point de mire pour conclure ce contre-la-montre en bonne position.

Résultats du contre-la-montre des espoirs femmes (22,4 km) :

  1. Vittoria Guazzini (Italie) en 29:02 (46,292 km/h de moyenne)
  2. Hannah Ludwig (Allemagne) à 0:39
  3. Elena Pirrone (Italie) à 0:46
  4. Marta Jaskulka (Pologne) à 0:51
  5. Wilma Olausson (Suède) à 0:54
  6. Marie Le Net (France)
  7. Shari Bossuyt (BELGIQUE) à 0:58
  8. Shirin van Anrooij (Pays-Bas) à 1:13
  9. Julie De Wilde (BELGIQUE) à 1:14
  10. Maria Novolodskaia (Russie) à 1:15

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets des espoirs femmes

Juniors : Ivanchenko mène, Jooris proche de la 10e place

Une fusée russe a dominé le contre-la-montre chez les juniores, sur le même parcours que leurs aînées. Sur seulement 22,4 kilomètres, la rouleuse de 17 ans a réussi un temps de seulement 10 secondes de moins que Guazzini ! Alena Ivanchenko aurait tout simplement pu s’offrir la médaille d’argent si elle avait disputé l’épreuve avec les espoirs femmes. Cela confirme la grande prestation de cette Russe qui domine le circuit des juniores dans le bassin eurasien, entre la Russie et la Turquie principalement. Elle s’est également offert cette saison les titres de championne du monde juniore sur la course aux points, l’omnium et la poursuite par équipes, ainsi qu’un titre de championne d’Europe juniore sur la course aux points. Bref, la relève russe est bien présente.

Febe Jooris, âgée de 16 ans et championne de Belgique de la discipline, était la seule représentante belge au départ, et termine à la 11e place, à seulement 7 secondes du Top 10.

Résultats du contre-la-montre des juniores (22,4 km) :

  1. Alena Ivanchenko (Russie) en 29:12 (46,027 km/h de moyenne)
  2. Antonia Niedermaier (Allemagne) à 0:32
  3. Elise Uijen (Pays-Bas) à 0:53
  4. Anna van der Meiden (Pays-Bas) à 1:01
  5. Anniina Ahtosalo (Finlande) à 2:08
  6. Eglantine Rayer (France)
  7. Selma Lantzsch (Allemagne) à 2:11
  8. Eliska Kvasnickova (République tchèque) à 2:24
  9. Carlotta Cipressi (Italie)
  10. Wilma Aintila (Finlande) à 2:45
  11. Febe Jooris (BELGIQUE) à 2:52

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets des juniores

Photo : capture Eurosport

Pin It on Pinterest