Championnats d’Europe sur route 2021 – Trento : Küng déboulonne Ganna, la jeunesse belge arrive

Sur seulement 22,4 kilomètres, ce championnat d’Europe du contre-la-montre a été l’un des plus intenses de ces dernières saisons. La lutte a duré jusqu’au dernier mètre entre le champion du monde Filippo Ganna, l’ancien champion d’Europe Remco Evenepoel et le tenant du titre Stefan Küng. Ce dernier a parfaitement jaugé le final de ce parcours pour prolonger d’une saison supplémentaire son titre européen.

Le circuit plat et rapide de Trento annonçait une bagarre entre purs rouleurs, cela s’est confirmé dès le premier point intermédiaire de ce championnat d’Europe du chrono. Après une dizaine de kilomètres, trois concurrents se tenaient en seulement trois secondes pour une bagarre de position et de trajectoires jusqu’au dernier virage vers la Piazza Duomo. Malgré les encouragements de tout le Team Belgium présent sur le parcours, Evenepoel cédait le premier du terrain face à Ganna. L’Italien, grâce à sa posture irréprochable, semblait en bonne voie vers un premier titre européen après sa victoire au championnat du monde l’an dernier. Mais quelques minutes plus tard, Stefan Küng arrivait en boulet de canon pour devancer le porteur du maillot arc-en-ciel de sept secondes, et Remco Evenepoel de quatorze secondes.

« C’était un parcours très rapide, sur lequel on bénéficiait un peu du vent de dos sur la deuxième partie de course », rapporte Küng, souriant malgré l’effort consenti pour ce deuxième titre européen consécutif. « Je savais que je devais conserver de la puissance sur la deuxième partie, avant d’enchaîner les ponts et petits virages des derniers kilomètres. Je pouvais encore tenir cette puissance dans le final, et c’est l’une de mes qualités : bien finir et revenir dans le rythme », confirme le Suisse. Même s’il l’avoue clairement : « C’est super de conserver le maillot, mais mon grand objectif, c’est d’obtenir un autre maillot le 19 septembre prochain à Bruges (NDLR : lors du championnat du monde). C’est ce pourquoi je travaille depuis Tokyo ».

Evenepoel se rassure

Troisième de ce championnat d’Europe, Remco Evenepoel pouvait se montrait satisfait de sa prestation vu les doutes émis après son abandon sur le Benelux Tour. Le coureur belge visait évidemment l’or, mais face aux purs rouleurs en tête, il était difficile d’imaginer un meilleur résultat. « Je l’avais dit, Küng et Ganna étaient les gars à battre », dit-il à Sporza. « Je suis très heureux de m’en être rapproché. C’est de bon augure pour le chrono du championnat du monde qui me convient normalement mieux. (…) C’est toujours agréable de réaliser de bonnes performances sur un parcours qui ne me convient pas. C’est déjà ma deuxième médaille cette saison, mais j’espère que l’or suivra », avoue-t-il, avec la tête au championnat d’Europe en ligne et au championnat du monde du contre-la-montre. Evenepoel se voulait toutefois déçu de ne pas avoir pu obtenir le titre qui aurait permis de délivrer une place supplémentaire pour la Belgique au Mondial du chrono. Yves Lampaert devra donc patienter à la maison…

Autre candidat belge engagé sur cet Euro, Rune Herregodts, 23 ans, a confirmé sa belle prestation du Benelux Tour avec une 13e place sur ce contre-la-montre. « Je pense que j’ai roulé un bon contre-la-montre. J’aurais peut-être pu être plus rapide sur la fin, mais c’est mieux que de chuter. Je dois être content de ne pas avoir fait d’erreur », confie le jeune rouleur de Sport Vlaanderen-Baloise, qui progresse d’année en année sur cet exercice.

Résultats du contre-la-montre des élites hommes (22,4 km) :

  1. Stefan Küng (Suisse) en 24:29 (54,894 km/h)
  2. Filippo Ganna (Italie) à 0:08
  3. Remco Evenepoel (BELGIQUE) à 0:15
  4. Stefan Bissegger (Suisse) à 0:23
  5. Maximilian Walscheid (Allemagne) à 0:38
  6. Edoardo Affini (Italie) à 0:39
  7. Kasper Asgreen (Danemark) à 0:52
  8. Maciej Bodnar (Pologne) à 1:04
  9. Rémi Cavagna (France) à 1:06
  10. João Almeida (Portugal) à 1:17
  11. Rune Herregodts (BELGIQUE) à 1:30

Cliquez ici pour les résultats complets des élites hommes

Espoirs : Price-Pejtersen double, Van Eetvelt dans le Top 10

Déjà champion d’Europe chez les espoirs en 2019, le Danois Johan Price-Pejtersen a retrouvé le maillot étoilé sur le contre-la-montre, ce mercredi, à l’occasion d’une prestation cinq étoiles, à plus de 52 km/h de moyenne. Le coureur danois de 22 ans, haut de son mètre 97, a clairement dominé sur ce parcours roulant, devançant son équipier le reste de la saison chez Uno-X, le Norvégien Søren Wærenskhold, de 33 secondes. Le Néerlandais Daan Hoole, 22 ans, termine en troisième position, confirmant ses prétentions à l’aube de ses débuts professionnels chez Trek-Segafredo, l’an prochain.

Côté belge, Lennert Van Eetvelt s’est déclaré déçu de sa neuvième place obtenue pourtant dans un classement très concentré (entre la 2e et 29e place, seulement une minute 30 séparent ces 27 coureurs). « J’espérais mieux. Dans un meilleur jour, j’aurais pu terminer dans le Top 5 », affirme le Brabançon de 20 ans. « D’un côté, c’est mon premier championnat d’Europe, et d’un autre côté, j’ai été gêné par la chaleur. Après cinq kilomètres, je n’avais déjà plus rien dans mon bidon. Cela sera une leçon pour l’avenir ». Arno Claeys (21 ans), pourtant pointé à moins d’une minute de Van Eetvelt, termine pour sa part à la 27e place, et confirme « une grosse contre-performance ».

Résultats du contre-la-montre des espoirs hommes (22,4 km) :

  1. Johan Price-Pejtersen (Danemark) en 25:35 (52,534 km/h de moyenne)
  2. Søren Wærenskhold (Norvège) à 0:33
  3. Daan Hoole (Pays-Bas) à 0:34
  4. Michel Hessmann (Allemagne) à 0:38
  5. Lev Gonov (Russie) à 0:41
  6. Raúl García Pierna (Espagne) à 0:44
  7. Filippo Baroncini (Italie) à 0:49
  8. Alexandre Balmer (Suisse) à 0:55
  9. Lennert Van Eetvelt (BELGIQUE) à 0:59
  10. Maurice Ballerstedt (Allemagne) à 1:03
  11. Arno Claeys (BELGIQUE) à 1:57

Cliquez ici pour les résultats complets des espoirs hommes

Juniors : l’incroyable doublé belge de Segaert et Uijtdebroeks

Ces championnats d’Europe ont commencé idéalement pour la Belgique avec le contre-la-montre consacré aux juniors et parfaitement dominé par les deux représentants noir-jaune-rouge au départ. Le grand favori était le Hannutois Cian Uijtdebroeks, à peine 18 ans, mais déjà attendu dans le WorldTour la saison prochaine chez Bora-Hansgrohe. Champion de Belgique du contre-la-montre et vainqueur d’Aubel-Thimister-Stavelot, de la Classique des Alpes et d’une étape de montagne sur l’Ain Bugey Valromey Tour, le rouleur-grimpeur belge a toutefois été débordé par son compatriote Alec Segaert, également âgé de 18 ans et vice-champion de Belgique de l’exercice.

« J’ai longtemps fait du triathlon, qui est un sport plus individuel que le vélo, mais qui a l’avantage d’apprendre à aller au bout de soi tellement c’est dur », explique Segaert aux quotidiens Le Soir et Sudpresse pour confirmer ses prestations intéressantes sur le chrono. Pourtant, le coureur belge, victime d’une chute sur la récente Course de la Paix, n’était pas certain de prester à son meilleur niveau sur ce championnat d’Europe, dix jours plus tard. « C’était la panique, car ma chute n’était pas anodine, je souffrais beaucoup d’une épaule. À la maison, je me suis soigné dans le calme, sans stress. Chaque jour qui passait et mieux cela allait, je suis donc arrivé ici sans pression, mais avec beaucoup de confiance », ajoute-t-il. « Cian était toutefois mon favori, même sur un parcours plat, cela situe dès lors ma performance ». Performance qui lui a en prime permis de signer un contrat au sein de l’équipe espoirs de Lotto-Soudal pour la saison 2022.

Uijtdebroeks n’est pas moins déçu de cette deuxième place à seulement cinq secondes de Segaert. Même s’il estime qu’une médaille d’or était possible sur un plus long parcours. « J’avais 17 secondes de retard sur Alec au pointage intermédiaire, 5 à l’arrivée, cela signifie que si le chrono avait été plus long de quelques kilomètres, j’aurais encore pu donner, j’avais des watts en réserve. J’aime les longs chronos et a fortiori s’ils sont sélectifs, car je suis grimpeur », explique le Hannutois, qui visera à nouveau le titre, mais mondial cette fois, lors du championnat du monde à Bruges, dans dix jours. Et avant cela, la Belgique comptera sur Segaert et Uijtdebroeks pour entonner une nouvelle Brabançonne lors de la course en ligne, prévue samedi.

Résultats du contre-la-montre des juniors hommes (22,4 km) :

  1. Alec Segaert (BELGIQUE) en 26:27 (50,813 km/h de moyenne)
  2. Cian Uijtdebroeks (BELGIQUE) à 0:05
  3. Eddy Le Huitouze (France) à 0:40
  4. Darren Rafferty (Irlande) à 0:42
  5. Samuele Bonetto (Italie) à 0:43
  6. Per Strand Hagenes (Norvège) à 0:50
  7. Kacper Gieryk (Pologne) à 0:52
  8. Emil Herzog (Allemagne) à 0:55
  9. Mateusz Gajdulewicz (Pologne) à 1:05
  10. Moritz Kärsten (Allemagne) à 1:08

Cliquez ici pour les résultats complets des juniors hommes

Photo : capture Eurosport

Pin It on Pinterest