Brent Van Moer : l’attaquant belge enfin récompensé

Vainqueur autoritaire sur la première étape du Critérium du Dauphiné, Brent Van Moer confirme que la stratégie de l’équipe Lotto-Soudal autour de ses jeunes formés à la maison porte ses fruits.

La tradition offensive de l’équipe Lotto-Soudal s’est confirmée ce dimanche sur la 1re étape du Critérium du Dauphiné. Au bout d’une échappée de plus de 170 kilomètres, le coureur belge de 23 ans Brent Van Moer s’est offert sa première victoire professionnelle, sur une prestigieuse course WorldTour en prime. Le coureur de Beveren a confirmé ses qualités de rouleur et de puncheur, lâchant Cyril Gautier (B&B Hôtels p/b KTM) et Patrick Gamper (Bora-Hansgrohe) dans l’ultime côte de cette étape inaugurale, avant de tenir tête au peloton, arrivé 25 secondes plus tard sur la ligne à Issoire.

Cette victoire est clairement une revanche pour l’ancien champion de Belgique et vice-champion du monde espoir du contre-la-montre, victime d’une terrible erreur d’un signaleur sur le Tour du Limbourg, disputé lundi dernier. Également à l’attaque dans l’échappée matinale, Van Moer n’avait que quelques secondes d’avance sous la flamme rouge de cette semi-classique disputée entre les vergers limbourgeois. Le coureur belge avait alors été dévié sur la route destinée aux véhicules de directeurs sportifs, à 400 mètres de l’arrivée…

« J’étais vraiment très déçu de ce qui s’est passé la semaine passée au Tour du Limbourg », confie Brent Van Moer. « Mais le lendemain, j’ai tout de suite remis le focus sur cette épreuve et j’avais à cœur de montrer que j’étais capable de finir le travail. C’est tout simplement fantastique de pouvoir le faire dès la première étape, face à une si grande concurrence. Quel contraste avec l’an passé, où j’avais également intégré l’échappée avant de devoir abandonner à cause d’une chute ».

Rouleur invétéré, Brent Van Moer avait déjà confirmé ses qualités physiques sur les classiques flandriennes chez les espoirs, avec notamment une 2e place sur le Circuit Het Nieuwsblad et 6e sur Paris-Roubaix espoirs. Septième du Tour du Danemark en 2019, en tant que stagiaire chez Lotto-Soudal, le coureur waeslandien a montré son esprit offensif dès le début de cette saison 2021, avec une deuxième place sur la 6e étape de Tirreno-Adriatico.

Son profil à la Thomas De Gendt, capable de tirer des bouts droits à toute puissance et de suivre un rythme tout aussi élevé dans les côtes et cols roulants, devrait permettre à l’équipe Lotto-Soudal d’assurer son avenir parmi les coureurs offensifs. La formation belge a mis en place une nouvelle stratégie autour de ses jeunes, et cela semble porter ses fruits. Van Moer en est la meilleure preuve, il devrait inspirer les Sébastien Grignard, Sylvain Moniquet, et autres Viktor Verschaeve à l’avenir. Pour le plaisir des supporters belges.

Cet article a été publié en avant-première sur notre newsletter hebdomadaire, partagée à nos abonnés tous les lundis vers 16h00. Abonnez-vous à cette newsletter vous proposant un résumé de l’actualité cycliste de la semaine, le calendrier de la semaine suivante ainsi que nos divers projets, le tout gratuitement !

Photo : ASO/Fabien Boukla

Pin It on Pinterest