Flèche Brabançonne 2021 : notre présentation complète de la 61e édition masculine

La campagne flandrienne des classiques s’arrête-t-elle aux pavés du Tour des Flandres, ou se prolonge-t-elle dans les collines aux raisins d’Overijse ? La Flèche Brabançonne aura en tout cas des allures de prolongation pour bon nombre de concurrents des précédentes classiques, qui ont décidé de se rendre dans le Brabant pour poursuivre leur printemps brutalement interrompu par l’annulation de Paris-Roubaix. Ce qui offrira certainement une course encore plus intense que ces dernières années.

Le parcours

Les routes brabançonnes ne cessent de monter et descendre : sur cette nouvelle édition de la Flèche Brabançonne, le peloton n’aura que peu d’espace pour récupérer, avec 27 côtes à enchaîner sur seulement 200 kilomètres. Si le tracé reprend quasiment les mêmes routes que l’an dernier, l’organisation de l’épreuve a tout de même durci le parcours, avec trois ascensions de plus que lors de la dernière édition. À commencer par le Sollenberg, une côte proposant un passage à plus de 13% à l’occasion de la boucle dessinée autour d’Alsemberg, sur les lieux de l’ancienne arrivée de la Flèche Brabançonne.

Mais la côte la plus en vue sera la Moskesstraat, cette fameuse ascension pavée qui avait décidé de l’offensive décisive de Mathieu Van der Poel et Julian Alaphilippe l’an dernier. Le chemin pavé et bombé, annoncé comme l’un des juges de paix des prochains championnats du monde sur route, en septembre prochain, a toutefois bien changé. Le revêtement a été adouci, et les pavés ont été remplacés. La côte est donc bien plus douce que par le passé, malgré un passage à 18% au sommet. Cette côte sera cette fois grimpée à quatre reprises en moins de 80 kilomètres, ce qui permettra aux puncheurs d’user un peu plus les moins costauds du peloton. Car les ascensions de la Hertstraat (pavée) et du Holstheide restent bien au programme sur chaque circuit local.

De même, pour reconnaître les prochains Mondiaux, l’organisation a décidé de légèrement bouleverser le final, avec la disparition de la traditionnelle montée du Schavei, cette ultime ligne droite en montée qui annonçait auparavant la ligne d’arrivée, 300 mètres plus loin. Cette fois, les coureurs grimperont vers la ligne via la chaussée de Bruxelles, et la montée du « S-Bocht« , littéralement le virage en S. Autour de l’église d’Overijse, les coureurs feront face à une pente plus douce que sur le Schavei, mais aussi plus longue. Elle permettra certainement une course plus débridée, sur une ligne droite jusqu’ici moins connue en compétition.

 

Départ fictif : 12h30 sur la Monseigneur Ladeuzeplein à Louvain

Départ réel : 12h35 sur la Koning Boudewijnlaan (N264) à Heverlee, après 3,5 kilomètres en cortège

Distance : 201,7 kilomètres

Les difficultés du jour :
Côte 1 – Km 12,5 : Smeysberg (600 m à 6,7% de moyenne)
Côte 2 – Km 61,3 : Rue de Hal (1 300 m à 4,4%)
Côte 3 – Km 71,5 : Alsemberg (500 m à 5,6%)
Côte 4 – Km 79,1 : Sollenberg (500 m à 7,3%)
Côte 5 – Km 81,7 : Bruineput (700 m à 7,1%)
Côte 6 – Km 84,2 : Krabosstraat (1 400 m à 4,9%)
Côte 7 – Km 91,8 : Rue de Nivelles (1 700 m à 4,4%)
Côte 8 – Km 114,8 : Rue François Dubois (1 000 m à 4%)
Côte 9 – Km 120,5 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 10 – Km 125,6 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 11 – Km 128,7 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 12 – Km 135,8 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%)
Côte 13 – Km 138,7 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 14 – Km 142,5 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 15 – Km 147,5 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 16 – Km 150,6 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 17 – Km 157,7 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%)
Côte 18 – Km 160,6 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 19 – Km 164,4 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 20 – Km 169,4 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 21 – Km 172,5 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 22 – Km 179,6 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%)
Côte 23 – Km 182,5 : Hagaard (900 m à 5,4%)
Côte 24 – Km 186,3 : Hertstraat (300 m pavés à 6,5%)
Côte 25 – Km 191,3 : Moskesstraat (500 m pavés à 8,3%)
Côte 26 – Km 194,4 : Holstheide (800 m à 5,6%)
Côte 27 – Km 201,5 : S-Bocht Overijse (1 300 m à 4,2%)

Arrivée : vers 17h30 sur la chaussée de Bruxelles (N4) à Overijse

Flèche Brabançonne 2021 - Profil Hommes

Les favoris

Certes, les deux grands animateurs de la dernière Flèche Brabançonne ne seront pas de la partie ce mercredi. Le champion du monde et vainqueur sortant Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est parti en stage sous le soleil d’Almeria avec Dries Devenyns pour parfaire sa préparation pour les prochaines classiques ardennaises. Et le champion des Pays-Bas Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) a décidé d’arrêter son printemps sur route après le Tour des Flandres afin de démarrer ses entraînements sur VTT en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Chacun ses objectifs.

Les stars ne manquent toutefois pas au départ de cette 61e édition de la Flèche Brabançonne. Sur un tracé encore plus rugueux, avec la Moskesstraat et la montée de la chaussée de Bruxelles en juges de paix annoncés, le terrain vallonné semble idéal pour Wout van Aert (Jumbo-Visma), le N.1 belge du moment. S’il est apparu usé à l’arrivée du Tour des Flandres, le coureur belge a tout de même décidé de prolonger son printemps pour tenter une première sur la Flèche Brabançonne et l’Amstel Gold Race. Et cette course autour d’Overijse s’annonce comme idéale pour les qualités explosives du leader en jaune et noir, malgré, encore une fois, une équipe qui ne devrait pas l’accompagner jusqu’au dernier tour local. Van Aert devra notamment faire face à d’autres puncheurs capables de sprinter, comme l’Australien Michael Matthews (Team BikeExchange), un habitué de la Flèche Brabançonne (2e en 2014 et 2015, 4e en 2019), ou le Belge Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), qui redécouvrira ces routes après deux abandons (en 2014 et 2015).

L’équipe Deceuninck-Quick Step ne se dévoile pas sur la liste des partants comme l’habituel ogre flandrien, mais annonce tout de même deux favoris, en la personne de Mikkel Honoré, vainqueur d’étape sur la Semaine Coppi et Bartali et sur le récent Tour du Pays Basque, et de Mattia Cattaneo, taillé pour cet enchaînement de côtes. L’équipe Ag2r Citroën Team montre également un effectif intéressant avec le champion olympique Greg Van Avermaet, qui a décidé d’aller au-delà des classiques flandriennes, et la pépite française Aurélien Paret-Peintre, 9e de Paris-Nice. Le troisième de la dernière Flèche Brabançonne Benoît Cosnefroy sera également de la partie, mais ses derniers résultats (abandon sur le Tour du Pays Basque) n’augurent pas un résultat aussi satisfaisant à Overijse, ce mercredi.

Ancien vainqueur de l’épreuve, Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious) sera évidemment à surveiller en cas d’arrivée en groupe, alors que son équipe comptera également sur les esprits offensifs du Belge Dylan Teuns et du Slovène Matej Mohoric. Et s’il confirme sa cinquième place surprise sur le Tour des Flandres, Sep Vanmarcke (Israel Start-up Nation) sera un candidat à la victoire sur ces routes brabançonnes, là où Tom Pidcock (INEOS Grenadiers) partira à la découverte d’une course qui semble convenir à ses qualités explosives, surtout avec Richard Carapaz et Eddie Dunbar pour l’épauler sur ces montées abruptes.

Toujours parmi les puncheurs rapides, le Français Christophe Laporte (Cofidis) souhaite profiter de sa forme actuelle pour encore se montrer sur cette Flèche Brabançonne, de même que le Danois Magnus Cort (EF Education-Nippo). L’Italien Matteo Trentin (UAE Team Emirates) aura également une chance de briller, avec notamment le champion d’Afrique du Sud Ryan Gibbons à ses côtés. Le Français Anthony Turgis (Total Direct Énergie) a l’explosivité pour surprendre, et peut engranger un résultat probant après son enchaînement de Top 10 sur les classiques flandriennes. De même, côté belge, que Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal), petit format habitué à ces collines, ou Quinten Hermans (Intermarché-Wanty-Gobert), surprenant sur les routes difficiles du Tour du Pays Basque.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste définitive des partants

Palmarès :
2011 Philippe Gilbert (BEL)
2012 Thomas Voeckler (Fra)
2013 Peter Sagan (Svq)
2014 Philippe Gilbert (BEL)
2015 Ben Hermans (BEL)
2016 Petr Vakoc (Tch)
2017 Sonny Colbrelli (Ita)
2018 Tim Wellens (BEL)
2019 Mathieu Van der Poel (P-B)
2020 Julian Alaphilippe (Fra)

La météo

Le ciel sera nuageux et pourrait laisser quelques averses humidifier le parcours en fin de matinée et début d’après-midi, mais les éclaircies seront de plus en plus importantes en cours de journée. Le mercure grimpera de 7 à 9°C, il fera donc encore doux pour un jour d’avril. Le vent soufflera modérément de secteur Nord, entre 15 et 20 km/h.

Les directs TV

Photo de couverture et graphiques : Flanders Classics

Pin It on Pinterest