Tour de Catalogne 2021 : notre présentation complète de la 100e édition

Épreuve de rêve pour les montagnards, le Tour de Catalogne apparaît comme une préparation idéale à l’aube des prochains Grands Tours. Dans les hauteurs catalanes et pyrénéennes, aucune étape ne sera aisée, que ce soit au vu du parcours, ou au vu de la liste des partants, digne des courses de trois semaines qui animeront la suite de la saison.

Le parcours

Lundi 22 mars 2021 – 1re étape : Calella > Calella (178,4 km)

Cette 100e édition du Tour de Catalogne démarre par une traditionnelle étape entre le bord de mer et les montagnes de l’arrière-pays, dans la région de Calella. Les attaquants de la première heure pourront y trouver un terrain favorable à leur esprit audacieux, avec les montées du Port de les Guilleries (3,9 km à 3,9% de moyenne), du Port de Santa Fe del Montsenyr (12,2 km à 4%) et du Port de Collsacreu (1,4 km à 5,6%), dont le sommet est situé à 18 kilomètres du but. Le final est quelque peu sinueux mais les trois derniers kilomètres se font en bord de mer et favoriseront le peloton. Il s’agit certainement de l’unique occasion pour les quelques sprinters du peloton de se mettre en évidence.

Mardi 23 mars 2021 – 2e étape : Banyoles > Banyoles (18,5 km – Contre-la-montre individuel)

Le classement général bougera déjà sur cette deuxième étape, à l’occasion du seul contre-la-montre individuel programmé dans cette semaine catalane. Autour de Banyoles, l’exercice permettra aux spécialistes de faire la différence en début de course, avant une deuxième partie plus technique. Quelques montées s’annoncent, mais la pente ne s’élèvera pas à plus de 6%.

2e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Mercredi 24 mars 2021 – 3e étape : Canal Olimpic de Catalunya > Vallter 2000 (203,1 km)

Place à la première étape de haute montagne de ce Tour de Catalogne du centenaire. Le peloton démarrera de la banlieue barcelonaise, pour ne jamais cesser de grimper jusqu’au sommet de cette étape, à la station de Vallter 2000, au bord des Pyrénées. L’ascension est bien connue des habitués du Tour de Catalogne : cette montée de plus de 11 km à 7,5% de moyenne a fait le bonheur de Nairo Quintana (en 2013), de Tejay van Garderen (en 2014) et d’Adam Yates (en 2019) par le passé. Ce col se veut plus pentu à mi-pente, avant une dernière partie légèrement plus adaptée aux rouleurs (autour de 6%).

3e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Jeudi 25 mars 2021 – 4e étape : Ripoll > Port Ainé (166,5 km)

Voici l’étape-reine de ce Tour de Catalogne avec trois cols particulièrement imposants à enchaîner sur moins de 170 kilomètres. Après la montée du raide Port de Toses (les 4 derniers kilomètres à 9% de moyenne), les coureurs entameront une longue descenente jusqu’au pied du Port del Cantó, un col très irrégulier de près de 25 kilomètres. Les 6 premiers kilomètres affichent une moyenne de près de 8%, avant de nombreux replats, un nouveau passage de 4 kilomètres à 7%, un nouveau replat et une légère remontée jusqu’au sommet.

Le final sera tout aussi costaud avec la montée de Port Ainé, un long col de 18,4 kilomètres à 6,7% de moyenne, dont les 4 derniers kilomètres à près de 7,8% (avec un passage à 11% dans le dernier kilomètre). Janez Brajkovic s’y était imposé en 2012, tout comme Dan Martin en 2013 et un certain Thomas De Gendt, au terme d’une échappée de son cru, en 2016. Le classement général devrait déjà se dessiner au terme de cette étape lourde pour les jambes.

4e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Vendredi 26 mars 2021 – 5e étape : La Pobla de Segur > Manresa (201,1 km)

Certes, après les 3600 mètres de dénivelé positif de la veille, les favoris auront déjà l’envie de souffler quelque peu. Mais sur le Tour de Catalogne, il n’est pas question de se reposer. Cette 5e étape annonce en effet un parcours taillé pour les coureurs offensifs, avec la montée difficile du Port de Montserrat (7,5 km à 6,7% de moyenne) dont le sommet est situé à 25 kilomètres de l’arrivée à Manresa. Et au sommet, il y aura encore une petite butte de 2 bornes à affronter avant la descente rapide jusqu’à la ligne, en léger faux-plat montant.

5e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Samedi 27 mars 2021 – 6e étape : Tarragone > Mataró (193,8 km)

Enfin une chance pour les sprinters sur cette 6e étape. Pas si sûr au vu du profil à nouveau très vallonné de cette étape qui évite soigneusement le bord de mer. Le final sera en tout cas des plus intéressants avec la montée de l’Alt El Collet (2,9 km à 3,3% de moyenne) dans les 15 derniers kilomètres, et une longue descente jusqu’au dernier kilomètre, où cela remontera légèrement à l’approche de l’ultime ligne droite.

6e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Dimanche 28 mars 2021 – 7e étape : Barcelone > Barcelone (133 km)

La dernière étape de ce 100e Tour de Catalogne se veut traditionnelle avec une petite traversée de la campagne barcelonaise, avant un retour en ville pour le circuit vallonné de Montjuic, à parcourir à six reprises. Le peloton connaît bien ce circuit technique et idéal pour les coureurs explosifs (2,7 km à 4,3% pour la montée du château de Montjuic). Attention également aux chutes dans la descente jusqu’à la ligne d’arrivée.

7e étape - Profil - Tour de Catalogne 2021

Les favoris

La saison des Grands Tours s’annonce petit à petit et les grimpeurs se révèlent au fil du printemps. Bien entendu, Paris-Nice et Tirreno-Adriatico ont déjà offert des joutes spectaculaires sur les pentes françaises et italiennes. Le Tour de Catalogne s’annonce toutefois plus pour les purs grimpeurs que pour des coureurs puncheurs-grimpeurs qui peuvent encore briller début mars. Cela se confirme rien qu’à la lecture de l’effectif d’INEOS Grenadiers, qui présente au départ un groupe digne du prochain Tour de France. L’Équatorien Richard Carapaz fait son retour à la compétition sur les routes catalanes, et sera accompagné de l’ex-vainqueur australien de l’épreuve catalane, Richie Porte, qui se dit remis de sa blessure à la hanche sur Paris-Nice, du grimpeur britannique Geraint Thomas, et du récent second de l’UAE Tour Adam Yates (photo). Ce quatuor est autant capable de remporter le classement général, et s’annonce donc comme le collectif intrinsèquement le plus solide du peloton. Cela ne leur a toutefois pas permis de briller sur Paris-Nice (chutes à répétition) ou Tirreno-Adriatico, mais les INEOS Grenadiers seront bien attendus en Espagne.

Adam Yates - 3e étape UAE Tour 2021 - RCS Sport Fabio Ferrari

La nouvelle rivale de l’équipe britannique, la Jumbo-Visma, dévoilera également une armada intéressante pour la victoire finale. Le Néerlandais Steven Kruijswijk s’annonce comme le leader d’une formation qui pourra également compter sur l’Américain Sepp Kuss et le champion de Nouvelle-Zélande George Bennett pour animer la course en haute montagne. De même, chez les hommes en bleu de Movistar, les grimpeurs seront les rois avec le triple vainqueur du Tour de Catalogne Alejandro Valverde et Marc Soler en jokers, et Enric Mas comme probable leader d’une équipe espagnole qui se cherche encore une place parmi les équipes du top. Et si vous voulez encore de l’animation, demandez aux hommes d’EF Education-Nippo qui emmèneront en Espagne le Britannique Hugh Carthy, qui n’a encore eu que deux jours de course cette année, et du Colombien Rigoberto Uran, de retour en Europe après la naissance de son premier enfant.

Si on a évoqué plus haut Adam Yates comme favori, son jumeau Simon Yates (photo) sera également de la partie pour une première joute entre frères, eux qui n’avaient jamais couru l’un contre l’autre depuis leur arrivée chez les professionnels. Simon, deuxième de l’étape-reine et dixième du général de Tirreno-Adriatico, sera également attendu en altitude, avec notamment l’Australien Lucas Hamilton, quatrième de Paris-Nice, et le Colombien Esteban Chaves pour l’épauler. Absent de dernière minute sur Tirreno-Adriatico, le Canadien Michael Woods sera le leader de l’équipe Israel Start-up Nation qui annonce également le retour de Chris Froome, discret sur le dernier UAE Tour.

Simon Yates - Départ 4e étape Tirreno-Adriatico 2021 - RCS Sport La Presse Gian Mattia D'Alberto

Chez UAE Team Emirates, Tadej Pogacar prend du repos après sa victoire sur Tirreno-Adriatico, mais laissa sa place de leader à deux jeunes coureurs qui peuvent faire des étincelles : l’Américain Brandon McNulty, malchanceux en fin de Paris-Nice alors qu’il pouvait accrocher un Top 5, et le Suisse Marc Hirschi, enfin de retour dans le peloton après la polémique autour de son transfert de dernière minute aux Émirats. Et d’autres favoris s’annoncent encore : le Portugais João Almeida sera le patron de Deceuninck-Quick Step avec James Knox et Fausto Masnada, alors que Wilco Kelderman mènera la Bora-Hansgrohe. Chez DSM, on comptera sur Jai Hindley, et chez Bahrain Victorious, Wout Poels aura la carte de leader, celle que Nairo Quintana prendra chez Arkéa-Samsic.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Palmarès :
2011 Alberto Contador (Esp)
2012 Michael Albasini (Sui)
2013 Daniel Martin (Irl)
2014 Joaquim Rodríguez (Esp)
2015 Richie Porte (Aus)
2016 Nairo Quintana (Col)
2017 Alejandro Valverde (Esp)
2018 Alejandro Valverde (Esp)
2019 Miguel Ángel López (Col)
2020 Édition annulée suite au Covid-19

Les directs TV

  • En direct du lundi au samedi à 15h15, et dimanche à 12h30 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN Race Pass

Graphiques : Volta Catalunya/ASO – Photos : RCS Sport/La Presse/Fabio Ferrari et Gian Mattia D’Alberto

Pin It on Pinterest