Tirreno-Adriatico : Van Aert, Van der Poel et Pogacar donnent déjà rendez-vous

Le spectacle sportif était à son paroxysme durant cette dernière semaine entre la mer tyrrhénienne et la mer adriatique. De Camaiore à San Benedetto del Tronto, les stars attendues ont mené l’épreuve de bout en bout. Et même impressionné. Deux victoires d’étape pour Wout van Aert, deux autres pour Mathieu Van der Poel, une étape et le classement général avec un avantage digne des Grands Tours pour Tadej Pogacar. Et dire que nous ne sommes qu’en mars…

Un sprint et un chrono pour Van Aert

Pour son deuxième jour de course, Wout van Aert poussait déjà le curseur de ses ambitions au maximum. Vainqueur du sprint massif d’ouverture sur la côte de Camaiore, le coureur belge répondait aux détracteurs qui doutaient de sa condition sur le Strade Bianche, malgré sa quatrième place sur les «routes blanches» de Toscane. Il a ensuite confirmé que cette forme se voulait grandissante au fil de la semaine, malgré des adversaires tout aussi coriaces pour le déborder sur les étapes suivantes. C’est bien simple : Van Aert n’a jamais quitté le Top 13 sur ces sept étapes de Tirreno-Adriatico. Et il s’offre en prime deux victoires d’étapes, sur le sprint et sur le court contre-la-montre de San Benedetto del Tronto, ses deux points forts. Il se paye même le luxe de devenir le premier coureur (avec Stefan Küng) à devancer le champion du monde du chrono Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) depuis quinze mois.

Tirreno-Adriatico 2021 - Tappa 1 - da Lido di Camaiore a Lido di Camaiore

Surtout, Wout van Aert a impressionné au-delà de ses qualités déjà connues. Sur l’unique étape de haute montagne de cette Course des Deux Mers, au sommet de Prati di Tivo, il a perdu moins d’une minute sur le futur vainqueur du général, le grimpeur slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Le lendemain, sur l’étape des «Muri», il a été surpris par l’attaque de Van der Poel avant de céder du terrain à Pogacar, mais encore une fois, le leader de Jumbo-Visma était tout proche de ces deux phénomènes. Et la preuve de sa bonne récupération reste cette victoire convaincante sur le chrono final. «Je pense que j’ai bien récupéré après les étapes difficiles de ces derniers jours. Je me suis vraiment donné à fond sur toutes les étapes, et quand on a un tel chrono dans les jambes, cela en dit long sur ma condition», se réjouit-il d’ailleurs au micro de Sporza.

«Je peux avoir confiance. J’ai gagné deux étapes et j’ai atteint mon objectif au classement général. J’ai juste été battu par le vainqueur du Tour de France, donc j’imagine que c’est un bon début. Je ne pense pas pouvoir beaucoup m’améliorer», indique encore Van Aert, longtemps mis sous pression par une presse belge le voyant déjà au sommet de la boîte sur ce Tirreno-Adriatico. Le coureur belge a bien résisté, mais ne pouvait rien faire face au vainqueur du dernier Tour de France. Et il n’oublie pas que ses objectifs principaux se situent dans les prochaines semaines, avec Milan-Sanremo comme premier point de mire. «Il est clair que je ne suis pas le seul favori. Nous n’avons pas l’intention (avec Jumbo-Visma) de rouler seuls à l’avant», prévient toutefois Van Aert, citant notamment Mathieu Van der Poel parmi les grands favoris. «Ce sera moins évident d’ouvrir la course à 50 kilomètres de l’arrivée à Milan-Sanremo», indique le champion belge. «Le parcours ne s’y prête pas vraiment, et nous avons également vu lors du Strade Bianche que Mathieu peut aussi attendre la finale pour sortir. Et si je suis assez bon, peu importe la tactique qu’il utilise, j’ai toujours ma chance pour le suivre». Le rendez-vous est donné sur la Via Roma.

Wout van Aert - Vainqueur 7e étape Tirreno-Adriatico 2021 - RCS Sport La Presse

Un sprint et un solo pour Van der Poel

Revanchard à Gualdo Tadino après avoir manqué la victoire de peu la veille, Mathieu Van der Poel avait déjà une victoire dans sa besace. Mais son grand show n’était pas pour autant terminé. Le champion des Pays-Bas avait mis le clignotant sur la montée de Prati di Tivo pour s’essayer, le lendemain, à un exercice en solitaire de plus de 50 kilomètres sur les côtes des Marches. Sous la pluie, le Néerlandais s’est pris pour un Flandrien, et a résisté à Pogacar dans le final, malgré un coup de froid dans les 20 derniers kilomètres. «Je pense que tout le monde a pu voir à quel point j’ai repoussé mes limites. Mais je suis surtout heureux de cette deuxième victoire d’étape», explique-t-il à Wielerflits.

Au contraire de Van Aert qui n’a cessé de se dépenser pour terminer aux premières positions sur chaque étape de ce Tirreno-Adriatico, Mathieu Van der Poel a pu être plus cool sur l’étape-reine vers Prati di Tivo, mais également lors des deux dernières journées de course, sur lesquelles il n’affichait pas d’ambition particulière. «J’ai pu y aller plus doucement, donc c’étaient de bonnes journées pour récupérer de cet effort intense sur les Muri», explique-t-il. L’idéal pour préparer Milan-Sanremo. Tom Boonen, dans les colonnes du quotidien flamand Het Laatste Nieuws, explique ainsi que «cet effort au bout de lui-même est idéal pour une grande classique. Cela permet d’avoir une endurance nécessaire pour le printemps».

Foto Gian Mattia D'Alberto - LaPresse 14 Marzo 2021 Castelfidardo (Italia) Sport Ciclismo Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Tappa 5  Castellalto - Castelfidardo 205 km Nella foto: VAN DER POEL Mathieu (NED)(ALPECIN-FENIX), vincitore di tappa  Photo Gian Mattia D'Alberto - LaPresse March, 14 2021  Castelfidardo (Italy)  Sport Cycling Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Stage 5 Castellalto - Castelfidardo 205 km In the pic: VAN DER POEL Mathieu (NED)(ALPECIN-FENIX), stage winner

Mathieu Van der Poel ne veut toutefois pas se mettre de pression à l’aube de sa deuxième participation à Milan-Sanremo (il avait terminé 13e l’an dernier). «C’est une course totalement différente, très spécifique, avec ces deux montées (la Cipressa et le Poggio) à la fin. Je pense que je dois la voir comme une nouvelle course», dit-il. Donc sans la calquer sur d’autres offensives tentées ces derniers jours. Il s’annonce en effet difficile d’imaginer le Néerlandais sortir en solitaire sur le bord de mer, face à un peloton lancé à toute vitesse. Il a toutefois prouvé sur le Strade Bianche que son explosivité est également une force. Il pourra clairement en profiter sur la côte ligurienne…

Un sprint et une pause pour Alaphilippe

Directement dans le bain sur ce Tirreno-Adriatico grâce à une victoire convaincante sur la 2e étape, l’arc-en-ciel de Julian Alaphilippe a ensuite disparu du ciel italien. S’il a préparé le sprint de Davide Ballerini le lendemain, le champion du monde a rapidement été évincé de la course au maillot azur sur la montée de Prati di Tivo. Et le lendemain, sur les «Muri», il a suivi la première offensive de Mathieu Van der Poel avant de laisser tomber les attaquants, pour conclure la journée dans l’anonymat du peloton.

Heureux d’avoir pu signer un second succès avec le maillot arc-en-ciel, le premier cette saison, Alaphilippe a semblé se réserver en vue de Milan-Sanremo et des prochaines classiques printanières. Il faut dire qu’au contraire de Van der Poel et Van Aert, le Français sera certainement celui qui prolongera sa saison des classiques au plus tard, imaginant un programme jusqu’à Liège-Bastogne-Liège, fin avril. Le champion du monde doit donc se réserver et compte donc ses jours de course et ses efforts. Ainsi, après Milan-Sanremo, il a confirmé sa participation sur À Travers la Flandre, évitant donc l’E3 et Gand-Wevelgem, souvent évoqués comme répétitions générales en vue du Tour des Flandres. Et il l’a déjà prouvé par le passé : un arc-en-ciel qui se cache peut annoncer une large éclaircie.

Foto Marco Alpozzi - LaPresse 11 Marzo 2021 Camaiore MC (Italia) Sport Ciclismo Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Tappa 2  Camaiore - Chiusdino  202 km Nella foto: VAN DER POEL Mathieu (NED)(ALPECIN-FENIX); ALAPHILIPPE Julian (FRA)(DECEUNINCK - QUICK-STEP) vincitore di tappa; VAN AERT Wout (BEL)(JUMBO-VISMA);   Photo Marco Alpozzi - LaPresse March, 11 2021  Camaiore MC (Italy)  Sport Cycling Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Stage 2 Camaiore - Chiusdino  202 km In the pic:VAN DER POEL Mathieu (NED)(ALPECIN-FENIX); ALAPHILIPPE Julian (FRA)(DECEUNINCK - QUICK-STEP); VAN AERT Wout (BEL)(JUMBO-VISMA);

Des montagnes pour Pogacar

S’il ne sera pas sur les prochaines classiques (il se produira sur le Tour du Pays Basque avant les classiques ardennaises), Tadej Pogacar était le grimpeur à suivre sur ces routes italiennes. Et comme sur l’UAE Tour, qu’il a remporté fin février, le grimpeur slovène a pris ses responsabilités sur les terrains qui lui convenaient le mieux. Auteur d’un exercice en solitaire de sept kilomètres sur la montée de Prati di Tivo, il a pris les commandes de la Course des Deux Mers, avant de planter le clou le lendemain sur l’étape des «Muri», attaquant à une quinzaine de bornes du but pour lâcher Wout van Aert et tous ceux qui avaient tenté de l’attaquer jusqu’ici. Seulement battu par Van der Poel, il a tout simplement assommé la concurrence au général, repoussée à des écarts dignes d’un Grand Tour.

«Je me sentais encore bien sur le contre-la-montre (final), même si j’étais un peu fatigué après les étapes difficiles de cette semaine. Mais je suis très heureux de cette performance», confirme Pogacar à la sortie du podium, orné de ce célèbre trident offert au vainqueur de Tirreno-Adriatico. «C’est un excellent début de saison pour moi, mais je pense que j’ai besoin de repos pour pouvoir continuer sur cette forme durant le printemps», avoue le Slovène, visiblement émoussé par ces deux dernières courses par étapes qu’il a dominé, et qu’il a su contrôler sans trop de mal. Malgré ses 22 ans, Pogacar semble déjà prêt à enchaîner les victoires de prestige. Attention toutefois à la surchauffe en cours de saison.

Foto Gian Mattia D'Alberto - LaPresse 13 Marzo 2021 Prati di Tivo (Italia) Sport Ciclismo Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Tappa 4  Terni - Prati di Tivo 148 km Nella foto: Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates), vincitore della tappa  Photo Gian Mattia D'Alberto - LaPresse March, 13 2021  Prati di Tivo (Italy)  Sport Cycling Tirreno-Adriatico Eolo 2021 Stage 4 Terni - Prati di Tivo 148 km In the pic: Tadej Pogačar (UAE-Team Emirates),  stage winner

Résultats de la 1re étape (Lido di Camaiore > Lido di Camaiore, 156 km) :

  1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) en 3h36:17
  2. Caleb Ewan (Aus, Lotto-Soudal)
  3. Fernando Gaviria (Col, UAE Team Emirates)
  4. Andrea Vendrame (Ita, Ag2r Citroën Team)
  5. Luka Mezgec (Slo, Team BikeExchange)
  6. Tim Merlier (Bel, Alpecin-Fenix)
  7. Alvaro José Hodeg (Col, Deceuninck-Quick Step)
  8. Davide Ballerini (Ita, Deceuninck-Quick Step)
  9. Iván García Cortina (Esp, Movistar Team)
  10. Hugo Hofstetter (Fra, Israel Start-up Nation)

Résultats de la 2e étape (Camaiore > Chiusdino, 202 km) :

  1. Julian Alaphilippe (Fra, Deceuninck-Quick Step) en 5h01:32
  2. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix)
  3. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma)
  4. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates)
  5. Alex Aranburu (Esp, Astana-Premier Tech)
  6. Robert Stannard (Aus, Team BikeExchange)
  7. João Almeida (Por, Deceuninck-Quick Step)
  8. Greg Van Avermaet (Bel, Ag2r Citroën Team)
  9. Tim Wellens (Bel, Lotto-Soudal)
  10. Giulio Ciccone (Ita, Trek-Segafredo)

Résultats de la 3e étape (Monticiano > Gualdo Tadino, 219 km) :

  1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 5h24:18
  2. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma)
  3. Davide Ballerini (Ita, Deceuninck-Quick Step)
  4. Sergio Higuita (Col, EF Education-Nippo)
  5. Greg Van Avermaet (Bel, Ag2r Citroën Team)
  6. Jasper De Buyst (Bel, Lotto-Soudal)
  7. Iván García Cortina (Esp, Movistar Team)
  8. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates)
  9. Gonzalo Serrano (Esp, Movistar Team)
  10. Hugo Hofstetter (Fra, Israel Start-up Nation)

Résultats de la 4e étape (Terni > Prati di Tivo, 148 km) :

  1. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates) en 3h51:24
  2. Simon Yates (G-B, Team BikeExchange) à 0:06
  3. Sergio Higuita (Col, EF Education-Nippo) à 0:29
  4. Mikel Landa (Esp, Bahrain Victorious)
  5. Nairo Quintana (Col, Team Arkéa-Samsic) à 0:31
  6. João Almeida (Por, Deceuninck-Quick Step) à 0:35
  7. Matteo Fabbro (Ita, Bora-Hansgrohe) à 0:42
  8. Simon Carr (G-B, EF Education-Nippo)
  9. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:45
  10. Jakob Fuglsang (Dan, Astana-Premier Tech)

Résultats de la 5e étape (Castellalto > Castelfidardo, 205 km) :

  1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 4h48:17
  2. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates) à 0:10
  3. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:49
  4. Fabio Felline (Ita, Astana-Premier Tech) à 1:26
  5. Egan Bernal (Col, INEOS Grenadiers) à 2:07
  6. Davide Formolo (Ita, UAE Team Emirates)
  7. Tim Wellens (Bel, Lotto-Soudal) à 2:18
  8. Alessandro De Marchi (Ita, Israel Start-up Nation)
  9. Mikel Landa (Esp, Bahrain Victorious) à 2:25
  10. Matteo Fabbro (Ita, Bora-Hansgrohe) à 2:45

Résultats de la 6e étape (Castelraimondo > Lido di Fermo, 169 km) :

  1. Mads Würtz Schmidt (Dan, Israel Start-up Nation) en 3h42:09
  2. Brent Van Moer (Bel, Lotto-Soudal)
  3. Simone Velasco (Ita, Gazprom-RusVelo)
  4. Jan Bakelants (Bel, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux)
  5. Nelson Oliveira (Por, Movistar Team)
  6. Emils Liepins (Let, Trek-Segafredo) à 0:25
  7. Tim Merlier (Bel, Alpecin-Fenix) à 1:09
  8. Davide Ballerini (Ita, Deceuninck-Quick Step)
  9. Elia Viviani (Ita, Cofidis)
  10. Max Kanter (All, Team DSM)

Résultats de la 7e étape (San Benedetto del Tronto > San Benedetto del Tronto, 10.1 km – CLM individuel) :

  1. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) en 11:06
  2. Stefan Küng (Sui, Groupama-FDJ) à 0:06
  3. Filippo Ganna (Ita, INEOS Grenadiers) à 0:11
  4. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates) à 0:12
  5. Benjamin Thomas (Fra, Groupama-FDJ) à 0:16
  6. Alberto Bettiol (Ita, EF Education-Nippo) à 0:18
  7. João Almeida (Por, Deceuninck-Quick Step) à 0:24
  8. Kasper Asgreen (Dan, Deceuninck-Quick Step) à 0:26
  9. Michael Hepburn (Aus, Team BikeExchange) à 0:27
  10. Tobias Ludvigsson (Suè, Groupama-FDJ) à 0:28

Classement général final de la 56e édition de Tirreno-Adriatico :

  1. Tadej Pogacar (Slo, UAE Team Emirates) en 26h36:17
  2. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 1:03
  3. Mikel Landa (Esp, Bahrain Victorious) à 3:57
  4. Egan Bernal (Col, INEOS Grenadiers) à 4:13
  5. Matteo Fabbro (Ita, Bora-Hansgrohe) à 4:37
  6. João Almeida (Por, Deceuninck-Quick Step) à 4:54
  7. Tim Wellens (Bel, Lotto-Soudal) à 5:00
  8. Romain Bardet (Fra, Team DSM) à 5:50
  9. Vincenzo Nibali (Ita, Trek-Segafredo) à 6:30
  10. Simon Yates (G-B, Team BikeExchange) à 7:45

Découvrez les résultats complets de la 56e édition de Tirreno-Adriatico

Photos : RCS Sport/La Presse/Gian Mattia D’Alberto-Marco Alpozzi-

Comments are closed.

Pin It on Pinterest