Trophée X2O Badkamers #6 à Hamme : Alvarado et Van der Poel, au top sous le soleil ou la pluie

Le circuit déjà piégeux du Flandriencross dévoilait des passages encore plus déroutant avec l’ajout de la pluie. Une météo bien différente des éclaircies accompagnant les cyclistes en stage espagnol ces dernières semaines. Ce sont toutefois bien ces vacanciers qui ont brillé sur le terrain miné de Hamme ce samedi : la veille de la finale de la Coupe du monde à Overijse, Ceylin Del Carmen Alvarado et Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) ont déjà marqué le coup.

Un florilège de fautes

Cette antépénultième manche du trophée X2O Badkamers était l’occasion pour la plupart des stars des labourés de faire leur retour, quelques jours après un voyage en Espagne. Certaines étaient même sous le soleil de la péninsule ibérique durant plus de deux semaines en raison de l’annulation des championnats des Pays-Bas, et de l’absence de cyclo-cross de « classement » le week-end suivant. La championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) retrouvait ainsi la compétition pour la première fois en trois semaines, tout comme Annemarie Worst (777) ou Inge van der Heijden (777).

La différence ne se faisait toutefois pas sentir entre les divers concurrentes dans le premier tour, particulièrement disputé. Le peloton restait compact durant de longues minutes, alors que des chutes venaient perturber le cours de l’épreuve : Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) bloquait sa roue avant dans une gouttière et réalisait un soleil, tandis que Ceylin Del Carmen Alvarado glissait dans une montée technique et bloquait une partie des favorites. Les erreurs s’enchaînaient, mais personne ne parvenait à se dégager. Jusqu’au troisième des cinq tours à parcourir : alors que la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan) glissait et bloquait Manon Bakker (Credishop-Fristads) dans un virage boueux, alors que Lucinda Brand (Baloise Trek Lions) chutait également dans un passage technique, Alvarado en profitait pour s’isoler et prendre un avantage qu’elle n’allait plus abandonner.

Alvarado : « Pas au top »

La Néerlandaise parvenait ensuite à maintenir ce rythme élevé, sans autre faute, pendant que ses concurrentes se retrouvaient piégées les unes après les autres dans une flaque de boue par-ci, un sillon boueux par-là. Cant, longtemps deuxième, était ainsi rétrogradée dans les derniers tours, et perdait sa place sur le podium face à Bakker et Betsema.

Ceylin Del Carmen Alvarado - Seule en tête - Cyclo-cross de Hamme 2021 - Alain Vandepontseele

Alvarado, pour sa part, filait vers la septième victoire de sa saison, et un taux de confiance au zénith à une semaine des championnats du monde où elle défendra son maillot arc-en-ciel. « Ce n’était pas forcément mon objectif, aujourd’hui, de finir avec un long effort en solitaire. Mais suite aux chutes de Betsema et de Lucinda Brand, j’ai décidé de tenter ma chance à fond. Et cela s’est finalement bien passé », confirme la championne du monde. « Mes jambes n’étaient pas au top, et j’ai été durant toute la course à la limite. Cela reste toutefois une victoire très importante en vue des Mondiaux. Cela donne confiance ».

Denise Betsema se satisfaisait pour sa part d’une deuxième place et surtout d’un écart conséquent sur Brand (4e du jour) pour revenir à moins de 40 secondes de la coureuse de Baloise Trek Lions au classement général du trophée X2O Badkamers Trofee, avant les deux dernières manches à Lille et Bruxelles, en février.

Résultats de la 6e manche féminine du X2O Badkamers Trofee à Hamme :

  1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) en 45:21
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:19
  3. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 0:25
  4. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) à 0:44
  5. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:51
  6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) m.t.
  7. Annemarie Worst (P-B, 777) m.t.
  8. Marion Norbert-Riberolle (Fra, Starcasino CX Team) à 1:01
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:02
  10. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 1:19

Classement général provisoire du X2O Badkamers Trofee féminin (après 6 manches sur 8) :

  1. Lucinda Brand (P-B, Baloise Trek Lions) en 4h24:11
  2. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:38
  3. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 4:35
  4. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 5:39
  5. Annemarie Worst (P-B, 777) à 7:35
  6. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 8:03
  7. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 10:05
  8. Manon Bakker (P-B, Credishop-Fristads) à 10:14
  9. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 11:04
  10. Clara Honsinger (USA, Cannondale CX Team) à 17:34

Même Van der Poel et Van Aert peuvent fauter

La pluie se faisait plus intense au fil de l’après-midi, rendant la course masculine encore plus indécise pour les favoris des labourés. Là encore, les retours de stage laissaient quelques interrogations : qui allait le mieux s’en sortir sur ce circuit technique de Hamme ? Ceux qui revenaient de deux semaines en Espagne ou ceux qui revenaient… d’une semaine dans le sud de l’Europe ? Le premier tour ne permettait pas de dégager de véritable tendance : Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) et Wout van Aert (Jumbo-Visma), les plus attendus, réalisaient le meilleur départ, avant qu’Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal), Toon Aerts (Baloise Trek Lions) puis Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) se succèdent en tête de la meute pour aller récupérer les quelques secondes de bonification destinées au classement général du trophée X2O Badkamers, disputé au temps.

Ce tracé boueux regorgeait encore une fois de quelques surprises, et les erreurs techniques étaient encore légion. Pour tous. Van der Poel glissait avant la même gouttière que Betsema, avant que Van Aert manque également sa relance dans ce creux. Gianni Vermeersch (Credishop-Fristads) glissait dans la descente menant à ce passage technique et devait abandonner, en raison de maux de tête suite à cette chute. Tom Pidcock (Trinity Racing) perdait également son guidon dans l’aventure, alors que Vanthourenhout et Iserbyt enchaînaient les petites glissades qui faisaient perdre une seconde par-ci, par-là.

Deux accélérations ont suffi

Le scénario de la course restait toutefois cousu de fil blanc pour les amateurs de cyclo-cross. Après moins d’un quart d’heure de course, Van der Poel décidait de déborder tous ceux qui avaient oser le mener, et lançait l’une de ses habituelles accélérations. Vanthourenhout tenait un temps dans sa roue, tandis que Van Aert comprenait rapidement qu’il devait réagir, et sortait de sa réserve (et de sa septième place provisoire) pour partir à la poursuite du champion du monde. Van der Poel parvenait finalement à sortir son compagnon d’échappée de sa roue au tour suivant, tandis que Van Aert enchaînait encore quelques glissades qui le laissaient à une dizaine de secondes de son rival néerlandais durant la majeure partie de l’épreuve.

Malgré un retour intéressant de Van Aert dans le dernier tour, Van der Poel gérait son effort pour conclure avec un avantage suffisant et s’offrir sa cinquième victoire consécutive à Hamme, et son neuvième trophée de la saison. Les écarts étaient toutefois très serrés avec son adversaire en noir-jaune-rouge, confirmant que les prochaines joutes entre Van der Poel et Van Aert, ce dimanche à Overijse et le week-end prochain à Ostende, seront de plus intéressantes. Surtout que le champion du monde en titre ne s’est pas forcément rassuré ce samedi : « Ce n’était pas une super journée », lâchait-il directement au micro de Sporza. « J’ai fait beaucoup d’erreurs, sur un parcours technique et piégeux. C’était très frustrant, avec une impression de pouvoir glisser à chaque virage. Cela a été un peu mieux au fil de la course heureusement. Évidemment, je gagne, ce n’est pas un mauvais résultat, mais je ne pense pas que cela aurait été suffisant, la semaine prochaine ».

Van Aert : « Beaucoup d’agressivité au départ »

Wout van Aert reconnaissait également ces fautes techniques qui ont pesé sur le scénario de la course du jour : « J’ai fait quelques erreurs, j’espérais que d’autres en feraient également », sourit-il au micro de la VRT. « Mais je ne dois m’en prendre qu’à moi-même quant au scénario de la course. J’essayais de revenir fort sur Mathieu en fin de la course, mais cela n’a pas réussi. Il y a eu aussi beaucoup d’agressivité de la part de certains de mes concurrents dans le premier tour, notamment car certains voulaient absolument prendre les secondes de bonification. Cela ne m’a pas empêché de reprendre ma place ensuite, je suis quand même content de ma performance ».

Ces fameux concurrents, parmi lesquels Iserbyt, Vanthourenhout et Aerts, couraient en effet une autre course, pour le classement général du trophée X2O Badkamers. Et même si le champion d’Europe compte encore près de trois minutes d’avance sur ses plus proches rivaux, les deux dernières manches à Lille (7 février) et Bruxelles (14 février) s’annonceront décisives, et pourraient offrir plus de suspense qu’attendu. Toon Aerts, en verve dans le final de cette épreuve à Hamme, a ainsi repris la deuxième place du général sur Vanthourenhout et risque encore de mener la vie dure aux hommes de Pauwels Sauzen-Bingoal d’ici la fin de saison.

Découvrez le calendrier et les classements de la saison 2020/2021 de cyclo-cross sur notre page spéciale

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats de la 6e manche masculine du X2O Badkamers Trofee à Hamme :

  1. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) en 1h05:22
  2. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 0:07
  3. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:00
  4. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 1:05
  5. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 1:06
  6. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 1:35
  7. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:38
  8. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:39
  9. Felipe Orts (Esp, Teiko-BH) à 2:04
  10. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 2:35

Classement général du X2O Badkamers Trofee masculin (après 6 manches sur 8) :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 6h07:22
  2. Toon Aerts (Bel, Baloise Trek Lions) à 2:46
  3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:18
  4. Lars van der Haar (P-B, Baloise Trek Lions) à 4:47
  5. Mathieu Van der Poel (P-B, Alpecin-Fenix) à 5:57
  6. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 6:24
  7. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 7:24
  8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 7:50
  9. Corné van Kessel (P-B, Baloise Trek Lions) à 8:05
  10. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 13:01

Photos : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Comments are closed.

Pin It on Pinterest