Championnats du monde à Imola – Contre-la-montre hommes : notre présentation complète

Les championnats du monde se poursuivent ce vendredi avec le contre-la-montre masculin, sur un tracé de purs rouleurs qui risquent de consacrer les spécialistes d’un exercice de plus en plus réduit au fil des saisons. Cette saison, le titre se disputera probablement en moins de 40 minutes.

Le parcours

C’est une tendance qui se confirme au fil des saisons : le contre-la-montre ne fait plus rêver les organisateurs de courses par étapes. Alors que les épreuves cyclistes bénéficient d’une plus grande exposition médiatique avec des couvertures télévisées plus larges, voire totales (comme sur le Tour de France ou Paris-Roubaix), les contre-la-montre ne sont pas vraiment considérés comme une discipline satisfaisante pour les téléspectateurs. Alors, les exercices individuels diminuent, les Grands Tours proposent des chronos différents ou plus courts, et les rouleurs n’ont plus vraiment de terrain sur lesquels s’exprimer. Cette saison, en prime, ils doivent faire face à la crise du Covid-19 qui a bouleversé les plans des championnats du monde, et qui a mené l’UCI à déménager les Mondiaux de Suisse en Italie. Réduisant du même coup la distance du contre-la-montre masculin, passant de près de 50 kilomètres à 31,7 kilomètres, la même distance que les femmes. L’égalité est au moins là. Cette distance permettra surtout aux plus puissants des rouleurs d’ajouter de l’intensité dans le final sur le circuit d’Imola pour faire la différence et décrocher le titre mondial. Les longues lignes droites et le faux-plat montant jusqu’à Borgo Tossignano bénéficieront aux purs rouleurs, la suite sera pour ceux qui peuvent faire des efforts intenses de moins d’une heures.

Les favoris

Double champion du monde en titre, Rohan Dennis (INEOS Grenadiers) repart sur les routes d’Emilie-Romagne avec un statut de favori, tant il est capable de se sublimer pour un grand rendez-vous. Sans équipe en fin de saison l’an dernier, ses entraînements individuels lui avaient permis de dominer l’épreuve du Yorkshire. Cette saison, malgré une grande discrétion en montagne, Dennis a confirmé avec sa 3e place sur le chrono final de Tirreno-Adriatico qu’il est toujours prêt pour un contre-la-montre. Et cette saison, il ne devra pas s’inquiéter d’un jeune Remco Evenepoel… Mais bien de deux autres Belges : Wout van Aert (Jumbo-Visma), double vainqueur d’étape sur le Tour de France, veut profiter de sa forme actuelle pour réaliser un grand numéro sur le contre-la-montre, surtout sur un aussi court tracé qui convient à ses qualités explosives. Son acolyte Victor Campenaerts (NTT Pro Cycling) monte pour sa part en puissance et peut clairement jouer un podium sur un tel parcours.

Les favoris ne s’arrêtent toutefois pas à cette liste, loin de là. Champion du monde en 2017 et vice-champion en 2018, le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) a prouvé avec son temps sur le contre-la-montre final du Tour de France, sur la Planche des Belles Filles, qu’il est de retour à son meilleur, lui permettant de prétendre à nouveau au maillot arc-en-ciel après son absence contrainte l’an dernier. Côté suisse, le champion d’Europe de l’exercice Stefan Küng (Groupama-FDJ) a coupé court sur le Tour de France afin de s’entraîner plus particulièrement pour ce rendez-vous mondial, où la distance pourrait lui permettre de se placer sur le podium. Le champion d’Italie du chrono et vainqueur du contre-la-montre de Tirreno-Adriatico Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) apparaît également comme un favori, principalement sur ses terres et sur un effort de moins de 40 minutes. Alors que le champion de France Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et le champion du Danemark Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) sont considérés comme des outsiders sur ces routes. Enfin, qu’attendre du Britannique Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) ? Quatrième du contre-la-montre final de Tirreno-Adriatico, il apparaît en forme en vue du Giro, mais reste une énigme sur ce type de championnat.

La météo

Le ciel sera très nuageux, avec un faible risque d’averses en fin d’après-midi, et des températures entre 22°C et 24°C. Le vent soufflera fortement de sud-ouest à sud-sud-ouest entre 25 et 35 km/h.

Le parcours et le profil du contre-la-montre hommes des championnats du monde de cyclisme sur route à Imola :

Le mode d’emploi :

Liste et horaire des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Télévision :
– En direct dès 14h30 sur Tipik (RTBF)
– En direct dès 14h20 sur Eén/Sporza (VRT)
– En direct dès 14h15 sur Eurosport 1

Palmarès :
2010 Fabian Cancellara (Sui)
2011 Tony Martin (All)
2012 Tony Martin (All)
2013 Tony Martin (All)
2014 Bradley Wiggins (G-B)
2015 Vasil Kiryienka (Blr)
2016 Tony Martin (All)
2017 Tom Dumoulin (P-B)
2018 Rohan Dennis (Aus)
2019 Rohan Dennis (Aus)

Graphiques : UCI/Imola 2020 – Photo : Isolapress/Imola 2020

Pin It on Pinterest