Trophée DVV #5 – Loenhout : une chute et le retour de Van Aert n’ont pas perturbé Van der Poel

Le parcours lourd et boueux de Loenhout a offert de nombreux rebondissements ce vendredi. Alors que Wout van Aert célébrait son retour dans les labourés, Mathieu Van der Poel a démarré avec un handicap de près d’une minute après une chute dès le premier passage boueux du circuit, avant de s’imposer au prix d’un retour impressionnant. Aussi impressionnant que le solo réalisé par Ceylin Del Carmen Alvarado chez les dames, qui s’offre en prime la tête du classement général du Trophée AP Assurances chez les dames.

Van der Poel inarrêtable

Loenhout peut être un parcours particulièrement piégeux. C’est pour cela que pour son retour, cinq mois et demi après sa lourde chute sur le Tour de France, Wout van Aert (Jumbo-Visma) se lançait dès son premier cyclo-cross de l’hiver en tête. Meilleur sprinter du peloton, le coureur belge se plaçait devant le champion du monde Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) et parvenait ainsi à passer le premier pont sans problème. Au contraire du champion du monde, qui bloquait sa roue avant et devait abandonner une cinquantaine de places à cause du peloton qui devait encore passer devant son vélo, à terre… Van Aert ne restait toutefois pas en tête longtemps. Pendant que Van der Poel remontait sur sa machine, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) menait le tempo et s’isolait en tête avec le Néerlandais Corné van Kessel (Telenet Baloise Lions). Le duo réalisait la bonne opération car derrière, Van Aert, en manque de compétition, ne trouvait pas de second souffle pour faire la jonction et voyait même Van der Poel revenir dans son groupe à la fin du deuxième tour.

Alors qu’Iserbyt et Van Kessel semblaient en bonne voie pour se jouer la victoire à deux, Van der Poel confirmait qu’il ne souhaitait pas s’arrêter à cette erreur de début de course. Après un tour à rester dans les roues, le champion du monde a enclenché la deuxième pour d’abord déborder Tim Merlier (Creafin-Fristads) et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) avant de revenir sur le duo de tête à la mi-course. Et dans le sixième des huit tours, Van der Poel frappait fort en lançant son habituelle offensive qu’Iserbyt parvenait à contrer (difficilement toutefois). Les deux hommes se retrouvaient finalement à deux pour jouer la victoire sur ce lourd tracé de Loenhout.

Van Aert finalement cinquième

Sur les passages techniques des planches, Van der Poel faisait parler sa puissance pour prendre l’avantage sur Iserbyt qui ne pouvait cette fois répondre à cette nouvelle accélération du champion du monde, qui tenait le rythme malgré une chute dans la boue à quelques encablures de l’arrivée. Ces quelques secondes suffisaient au Néerlandais qui réalisait l’une de ses plus belles courses de la saison pour aller conquérir son troisième succès consécutif à Loenhout, et sa 14e victoire de la saison. Cette fois devant Iserbyt et Van Kessel, tandis que Wout van Aert réussisait une belle course pour son retour avec une cinquième place sur la ligne.

« C’était un parcours difficile pour réussir à se positionner. Je pensais être bien placé avant le pont, puis la roue avant est parti dans la boue et je n’ai pas pu le récupérer. Tous les coureurs me sont passé devant, je devais essayer de rester calme puis reprendre ma place », confie Van der Poel à la VRT concernant son début de course compliqué. « Je devais ensuite essayer de retrouver mon tempo et rester calme. Je pense avoir bien réussi. (…) J’ai quand même été à la limite pour reprendre ma place en tête. Cela peut expliquer mes petites fautes dans le dernier tour ». Mais la victoire était finalement au bout pour le champion du monde, qui parvient toujours à s’imposer malgré une concurrence de plus en plus présente. Au classement général, toutefois, c’est bien Eli Iserbyt qui profite de l’absence du leader Toon Aerts (NDLR : victime d’une fracture de quatre côtes le 22 décembre dernier) pour prendre la tête du Trophée AP Assurances. Il devra confirmer ce statut dès le 1er janvier prochain à Baal.

Résultats de la 5e manche masculine du Trophée AP_Assurances/DVV Verzekeringen à Loenhout :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h00:26
2. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:09
3. Corné van Kessel (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:52
4. Tim Merlier (Bel, Creafin-Fristads) à 1:13
5. Wout van Aert (Bel, Team Jumbo-Visma) à 1:14
6. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) à 1:16
7. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:19
8. Wietse Bosmans (Bel, SpotIT-Isorex) 1:22
9. Jim Aernouts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 1:39
10. Lars  Van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 1:41

Classement général provisoire du Trophée AP Assurances/DVV Verzekeringen masculin (après 5 manches sur 8) :

1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 5h07:03
2. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) à 4:30
3. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:33
4. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 5:44
5. Tim Merlier (Bel, Creafin-Fristads) à 6:07
6. Corné van Kessel (P-B, Telenet Baloise Lions) à 6:49
7. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 6:51
8. Tom Meeusen (Bel, Corendon-Circus) à 8:47
9. Jim Aernouts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 11:23
10. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 12:08

Alvarado évite la chute, Cant se retrouve

Sous le soleil se réveillant doucement sur les plaines de Campine, les dames se lançaient sur un terrain gras et particulièrement boueux. Le départ était donc primordial pour obtenir une place idéale à l’approche du premier passage technique du circuit : la Néerlandaise Ceylin Del Carmen Alvarado (Corendon-Circus) et l’Américaine Katherine Compton (KFC Racing) réalisaient les meilleurs sprints pour prendre les devants et éviter une chute massive au pied du premier pont de l’après-midi. Derrière, la championne des Pays-Bas Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) et la championne d’Europe Yara Kastelijn (777) s’embourbaient et empêchaient une grande partie du peloton de rejoindre la tête de course. Brand et Kastelijn repartaient plus d’une minute plus tard, et devaient abandonner tout espoir de succès. La championne des Pays-Bas, la femme en forme du moment après ses succès récents à Namur et Heusden-Zolder, devait même abandonner en raison d’une vive douleur au genou et au tibia droits.

Alvarado profitait de ce retard infligé à la plupart de ses concurrentes pour lancer une offensive dès le premier tour et filer en solitaire. Si Annemarie Worst (777) semblait encore capable de suivre  le rythme de sa compatriote dans le deuxième tour, avec l’appui de Compton, Alvarado prenait plus d’une demi-minute d’avance à la mi-course et ne faisait ensuite qu’accentuer son avantage. Et Worst enchaînait pour sa part les chutes et erreurs techniques dans les deux derniers tours, voyant la championne du monde Sanne Cant (IKO-Crelan) la déborder dans le final pour la deuxième place. Au bout de ces cinq tours, la victoire revient sans grande surprise à Alvarado, auteure d’une course exceptionnelle depuis le premier kilomètre. Elle s’offre même une avance confortable d’une minute et 45 secondes sur Cant et Worst. Ce qui lui permet de prendre la tête du Trophée AP Assurances, elle qui est déjà leader du Superprestige et de la Coupe du monde à seulement 21 ans !

« Je n’avais pas vu venir une telle course », confiait, étonnée, Alvarado au micro de la VRT après sa huitième victoire de la saison. « Mon plan était de rouler pour le classement général et de tout donner, mais je ne pensais pas prendre la tête si tôt. (…) Qui aurait cru que je prendrais la tête du classement si tôt ? Je suis en tête de tous les classements maintenant ? C’est vraiment incroyable », confie encore la cyclo-crosswoman la plus régulière de cette saison. « C’était un cross très rapide, même si le terrain était lourd. Je pensais qu’on resterait ensemble dans un petit groupe, mais ce ne fut pas le scénario du jour. C’était une super course pour moi ».

Résultats de la 5e manche féminine du Trophée AP_Assurances/DVV Verzekeringen à Loenhout :

1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) en 43:52
2. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 1:45
3. Annemarie Worst (P-B, 777) à 1:48
4. Katherine Compton (USA, KFC Racing powered by Trek/Knight) à 1:53
5. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) à 2:26
6. Eva Lechner (Ita, Creafin-Fristads) à 2:30
7. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:50
8. Ruby West (Can, Canada) à 2:54
9. Yara Kastelijn (P-B, 777) à 2:55
10. Rebecca Fahringer (USA, Kona Maxxis Shimano)

Classement général provisoire du Trophée AP Assurances/DVV Verzekeringen féminin (après 5 manches sur 8) :

1. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) en 3h33:36
2. Annemarie Worst (P-B, 777) à 0:57
3. Yara Kasteljn (P-B, 777) à 3:16
4. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) à 6:30
5. Eva Lechner (Ita, Creafin-Fristads) à 7:10
6. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) à 8:22
7. Ellen Van Loy (Bel, Telenet Baloise Lions) à 9:16
8. Kim Van de Steene (Bel, Tarteletto-Isorex) à 10:04
9. Katherine Compton (USA, KFC Racing powered by Trek/Knight) à 13:56
10. Kaitlin Keough (USA, Cannondale-Cyclocrossworld) à 16:18

Photos : capture VRT/Sporza

Pin It on Pinterest