Waaslandcross : enfin la première pour Cant, déjà la onzième pour Van der Poel

L’arc-en-ciel a brillé sur Saint-Nicolas, ce samedi, à l’occasion du Waaslandcross, premier rendez-vous du programme chargé de ces fêtes de fin d’année dans les labourés. Sanne Cant (IKO-Crelan) a enfin trouvé la victoire, pour la première fois cette saison, après une belle bataille face aux espoirs de la discipline, tandis que Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) a fait parler sa technique et sa puissance pour enchaîner un onzième succès cet hiver.

Une attaque et ça suffit…

Comme chez les dames, bon nombre d’acteurs principaux de cette saison de cyclo-cross ont décidé de ne pas faire le voyage jusqu’au domaine provincial De Ster à Saint-Nicolas. Le champion du monde Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus) faisait office de star et favori sur ce circuit rapide et bordé par le vent, et confirmait ce statut dès le départ avec un sprint ravageur, que seul Quinten Hermans (Telenet Baloise Lions) parvenait à devancer. Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) semblait accompagner le mouvement avant de perdre énormément de temps sur un changement de vélo, alors que le champion de Grande-Bretagne Tom Pidcock (Trinity Racing) devait faire un gros effort pour remonter une dizaine de places et retrouver les hommes de tête dès le deuxième tour. Le Britannique tentait d’ailleurs de faire la différence dès son retour en tête, mais ne parvenait pas à prendre plus de cinq secondes d’avance. Alors qu’à la fin du quatrième tour, Mathieu Van der Poel passait le bac à sable à fond sur le vélo tandis que Hermans, juste derrière, devait poser pied à terre et ralentissait Pidcock et Wietse Bosmans (SpotIT-Isorex). Le champion du monde en profitait pour lancer sa grande attaque et prendre quelques secondes sur Pidcock et Hermans.

Le one-man show pouvait alors débuter. Si pendant un tour, Hermans et Pidcock ne semblaient pas si loin et capables de reprendre contact avec Van der Poel, des hésitations entre les deux hommes sur la poursuite les empêchaient de retrouver le sillage du Néerlandais. Van der Poel ne faisait aucune erreur technique et filait donc vers une onzième victoire cette saison. Et comme à Overijse, Quinten Hermans et Tom Pidcock ont complété le podium de ce cyclo-cross absent des habituels challenges. « Je savais que cela allait être un parcours particulièrement rapide », explique Mathieu Van der Poel au micro de la VRT. « Je n’avais pas forcément prévu cette attaque, je voulais surtout faire la différence sur un passage plus technique. Ce bac à sable final notamment était particulièrement difficile à gérer ». Le champion du monde et d’Europe, également choisi comme « Sportif néerlandais de l’année » mercredi dernier, semble donc en grande forme en vue des derniers cyclo-cross de la saison, et plus particulièrement pour la sixième manche de la Coupe du monde à Namur, ce dimanche.

Résultats de la course masculine du Waaslandcross à Saint-Nicolas :

1. Mathieu Van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h00:34
2. Quinten Hermans (Bel, Telenet Baloise Lions) à 0:28
3. Tom Pidcock (G-B, Trinity Racing) à 1:02
4. Wietse Bosmans (Bel, SpotIT-Isorex) à 1:11
5. Jens Adams (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:30
6. Zdenek Stybar (Tch, Deceuninck-Quick Step) à 2:40
7. Marcel Meisen (All, Corendon-Circus) à 3:06
8. Vincent Baestaens (Bel, Group Hens-Maes Containers)
9. Dieter Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal)
10. Mathijs Wuyts (Bel, Tarteletto-Isorex)

Cant a bataillé face aux jeunes

Face au copieux programme de fin d’année qui s’annonce en cette fin décembre, de nombreuses équipes ont décidé d’éviter ce rendez-vous de Saint-Nicolas ce samedi. Les 777 de Bart Wellens, qui dominent la scène féminine depuis le début de l’hiver, les Telenet Baloise Lions de Sven Nys ou encore les Experza-Footlogix d’Helen Wyman avaient ainsi décidé de ne pas s’inscrire sur ce Waaslandcross réputé pour son bac à sable technique en fin de circuit. Seule la championne du monde Sanne Cant (IKO-Crelan) faisait ainsi le trajet en terres waeslandiennes, avec principalement de jeunes espoirs comme concurrentes. Dès le sprint initial, Cant voyait ainsi la Néerlandaise Aniek van Alphen (Kleur op Maat), âgée de 20 ans, et la championne de Hongrie Blanka Vas (Doltcini-Van Eyck Sport), 18 ans, l’accompagner en tête de course. La championne du monde semblait en position de force dès le premier tour, avant de voir Van Alphen tenir bon et même tenter de distancer la championne du monde sur les parties les plus techniques.

Van Alphen parvenait en effet à passer les planches en bois et le bac à sable à vélo, alors que Cant devait encore descendre de sa machine pour éviter les risques. La Néerlandaise devait toutefois s’avouer vaincue à la mi-course, victime d’une chute qui permettait à Sanne Cant de prendre largement la tête de l’épreuve. Et pourtant, la championne du monde doit, par son expérience, savoir qu’une course n’est jamais gagnée jusqu’à la ligne d’arrivée. Dans le dernier tour, elle se retrouvait sous pression face à Van Alphen, toujours présente à moins de dix secondes de la leader. Et dans une légère remontée en dévers, Cant glissait, les deux roues vers l’intérieur, et voyait Van Alphen, également victime d’une chute, la rejoindre. La Néerlandaise en profitait pour poursuivre ses manœuvres et profiter de ses passages en vélo des planches pour reprendre quelques mètres sur sa rivale du jour.

Le passage dans le sable permettait à Cant de rejoindre la tête de course juste avant l’ultime ligne droite, sur laquelle la championne en irisé jouait de son expérience pour déborder Van Alphen et remporter son premier cyclo-cross de la saison, au terme d’une course particulièrement haletante. Sanne Cant gagne enfin en arc-en-ciel, mais elle a eu fort à faire face aux jeunes pousses du cyclo-cross moderne : Vas complète en effet ce podium, son deuxième en Belgique en moins d’un mois. « Je savais qu’il serait difficile de faire la différence sur ce type de parcours, avec de longues lignes droites et beaucoup de vent », explique Cant au micro de la VRT. « Je souhaitais encore dépasser Van Alphen avant la dernière ligne droite mais cela n’a pas réussi. Je me suis donc concentré sur le sprint. Celle qui parviendrait à retrouver ses pédales le plus rapidement à la sortie du bac à sable allait gagner. Pourtant je n’ai pas à reclipser avec mon pied droit. J’ai donc dû sprinter à une jambe, mais cela a réussi », se rassure Cant, qui espère ainsi retrouver une bonne dose de confiance à l’aube de la 6e manche de Coupe du monde à Namur, ce dimanche.

Résultats de la course féminine du Waaslandcross à Saint-Nicolas :

1. Sanne Cant (Bel, IKO-Crelan) en 39:47
2. Aniek van Alphen (P-B, Kleur op Maat) à 0:06
3. Blanka Kata Vas (Hon, Doltcini-Van Eyck Sport) à 0:21
4. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:44
5. Karen Verhestraeten (Bel, IKo-Crelan) à 1:04
6. Loes Sels (Bel, IKO-Crelan) à 1:09
7. Pauliena Rooijakkers (P-B) à 1:38
8. Kim Van de Steene (Bel, Tarteletto-Isorex) à 2:00
9. Joyce Vanderbeken (Bel) à 2:33
10. Suzanne Verhoeven (Bel) à 2:44

Photo : capture VRT/Sporza

Pin It on Pinterest