Coupe du monde de cyclo-cross #6 – Namur : Van der Poel et Brand font encore le show dans la boue

Il n’y en avait que pour les solistes, ce dimanche, sur le parcours boueux de la citadelle de Namur. Ce rendez-vous mythique de la Coupe du monde a une nouvelle fois été marqué par des attaques en puissance, des passages techniques impressionnants et au final, des vainqueurs qui ont traversé ce tracé glissant sans heurt. Le Britannique Tom Pidcock et les Néerlandais Lucinda Brand et Mathieu van der Poel ont clairement pu savourer, malgré la pluie qui a douché tous les forçats des labourés, ce week-end.

Van der Poel n’a pas fait d’erreur

Pour la 17e fois cette saison et la quatrième fois consécutive en Coupe du monde, le champion d’Europe Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) a dominé de bout en bout les débats ce dimanche. À Namur, sur un parcours technique et particulièrement boueux, face à la pluie qui n’a cessé de s’abattre tout au long de la journée, rien n’a arrêté le Néerlandais. Certes, dès le premier tour, il se retrouvait à batailler dans les ornières avec Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice), Michael Vanthourenhout (Marlux-Bingoal) et Toon Aerts (Telenet Fidea Lions) notamment. Alors que Wout van Aert (Cibel-Cebon) était relégué au second plan après un mauvais départ. Mais cela ne durait qu’un temps. Dans le troisième tour, Van der Poel accélérait comme à son habitude, prenait plus de risque dans les descentes pentues de la Citadelle, et prenait l’ascendant. Aerts, dans son maillot (ou presque) de leader de la Coupe du monde, tentait d’assurer le rythme derrière son rival batave, mais une chute dans le célèbre dévers en bas du parcours, l’empêchait d’encore croire à la victoire.

Wout van Aert, qui venait de passer de la 20e place au podium en deux tours, profitait de cette erreur de Toon Aerts pour reprendre la deuxième place, à une trentaine de secondes de Van der Poel. Le champion d’Europe n’en avait cure et poussait encore plus gros pour prendre définitivement ses distances avec le maillot irisé. Van der Poel terminait ainsi sur l’esplanade de la Citadelle avec plus d’une minute d’avance et en profitait même pour faire une roue arrière, sous les applaudissements. « Cela aurait pu mal tourné à plusieurs reprises sur un parcours aussi difficile », avoue quand même Mathieu van der Poel, qui n’a connu que quelques glissades comme frayeurs. Rien de bien grave pour ce technicien puissant. « J’ai vraiment eu l’impression que j’aurais pu vite perdre dans de telles circonstances. Si vous dépassez la limite, ici, cela peut aller très rapidement ».

Surtout, Van der Poel a fait preuve d’une grande assurance dans les descentes et le dévers, les passages sur lesquels il fallait être prudent et fort en même temps. « Je me suis bien amusé sur le dévers. Et quand les choses vont bien techniquement, le reste va encore mieux », confie-t-il en conférence de presse. Van der Poel avait même un mot pour son dauphin du jour : « Van Aert a été fort aujourd’hui. J’ai vu qu’il avait perdu sa pédale, et cela lui a fait perdre beaucoup de places. Il termine quand même deuxième, ce qui montre qu’il a fait une bonne course ».

Wout van Aert restait lui déçu d’avoir manqué une telle opportunité, lui qui avait triomphé l’an dernier sur ce même tracé à Namur. « J’avais déjà raté quelques départs ces dernières semaines, et aujourd’hui ça a encore mal tourné », explique le champion du monde. « J’étais trop concentré sur mon départ apparemment, et j’ai commis une erreur à cause des épines que j’avais placées sous mes chaussures pour mieux monter. Après, je me suis retrouvé dans le ventre mou, et je me suis lancé dans une longue course pour revenir en tête. » Et sans cette erreur au départ ? « J’aurais peut-être terminé deuxième mais d’une manière différente. Mais l’objectif restait de faire une bonne opération pour la Coupe du monde. Avec cette deuxième place, je peux être satisfait ». Car Van Aert reste deuxième du classement de la Coupe du monde, à 17 points seulement de Toon Aerts, troisième du jour. La septième manche, à Heusden-Zolder ce mercredi, s’annonce donc importante entre les deux coureurs belges !

Résultats de la 6e manche masculine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Namur :

1. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) en 1h03’37”
2. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) à 1’04”
3. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) à 1’50”
4. Joris Nieuwenhuis (P-B, Team Sunweb) à 2’02”
5. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) à 2’21”
6. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) à 3’23”
7. Marcel Meisen (All, Corendon-Circus) à 3’30”
8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 3’38”
9. Gianni Vermeersch (Bel, Steylaerts-777) à 3’41”
10. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) à 3’50”

Classement général provisoire de la Coupe du monde masculine :

1. Toon Aerts (Bel, Telenet Fidea Lions) 415 points
2. Wout van Aert (Bel, Cibel-Cebon) 398 pts
3. Mathieu van der Poel (P-B, Corendon-Circus) 320 pts
4. Quinten Hermans (Bel, Telenet Fidea Lions) 302 pts
5. Corné van Kessel (P-B, Telenet Fidea Lions) 297 pts
6. Michael Vanthourenhout (Bel, Marlux-Bingoal) 296 pts
7. Lars van der Haar (P-B, Telenet Fidea Lions) 284 pts
8. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 282 pts
9. Daan Soete (Bel, Telenet Fidea Lions) 274 pts
10. Kevin Pauwels (Bel, Marlux-Bingoal) 253 pts

Brand est revenue de loin

Chez les dames, ce sont à nouveau les Néerlandaises qui ont fait le spectacle sur les routes namuroises. La leader de la Coupe du monde Marianne Vos (WaowDeals), après le bon départ d’Eva Lechner (Creafin-Tüv Süd), espérait ainsi prendre les devants dès le deuxième tour mais au fil des virages techniques, la championne des Pays-Bas Lucinda Brand (Sunweb) se montrait dangereuse dans sa roue. Cette dernière prenait ainsi les commandes d’une accélération intense dans le deuxième tour et ne regardait jamais derrière elle, pour s’assurer une deuxième victoire en Coupe du monde. Brand s’impose ainsi pour la première fois à Namur devant Vos, toujours leader de la Coupe du monde, et la championne d’Europe Annemarie Worst (Steylaerts-777), complétant ainsi le trident batave dans cette manche féminine. Derrière, les Belges ont manqué leur après-midi dans la boue : Loes Sels (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) est la première représentante locale à la dixième place alors que la championne du monde Sanne Cant (IKO-Beobank), mal partie, n’a cessé de céder du terrain, notamment à cause d’une crevaison, pour terminer treizième.

« Je ne m’attendais pas à m’imposer dans une manche aussi difficile », confie la vainqueur du jour en conférence de presse. « C’était très boueux, mais très sympa. Les conditions étaient terribles. Cela confirme que je peux gagner à mon plus haut niveau. C’est très chouette de pouvoir écrire ce beau cyclo-cross à mon palmarès ». Et la confirmation que Brand peut clairement jouer les premiers rôles dans la défense de son titre national, début janvier, et pour le titre de championne du monde, fin janvier à Bogense, au Danemark. Alors que Sanne Cant, pour sa part, indique avoir vécu une mauvaise journée, au lendemain de sa victoire à Saint-Nicolas : « J’espérais avoir un peu de chance mais j’ai immédiatement senti que mon pneu avant était crevé. J’ai donc perdu beaucoup de places, je ne pouvais qu’espérer obtenir le plus de points possibles pour rivaliser au classement de la Coupe du monde. Je me sentais pourtant bien aujourd’hui et finalement, je n’ai pas perdu tant de points sur Brand », affirme la Belge, désormais à 41 points de Vos au classement de la Coupe du monde, avant la manche de Heusden-Zolder, mercredi.

Résultats de la 6e manche féminine de la Coupe du monde de cyclo-cross à Namur :

1. Lucinda Brand (P-B, Team Sunweb) en 45’40”
2. Marianne Vos (P-B, WaowDeals Pro Cycling Team) à 0’27”
3. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) à 0’32”
4. Nikki Brammeier (G-B, Mudiiita Cyclo-cross Team) à 0’35”
5. Jolanda Neff (Sui, Trek Factory Racing) à 0’36”
6. Eva Lechner (Ita, Creafin-Tüv Süd) à 0’54”
7. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) à 0’58”
8. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) à 1’15”
9. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Corendon-Circus) à 1’28”
10. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) à 1’31”

Classement général provisoire de la Coupe du monde féminine :

1. Marianne Vos (P-B, WaowDeals Pro Cycling Team) 334 points
2. Sanne Cant (Bel, IKO-Beobank) 293 pts
3. Annemarie Worst (P-B, Steylaerts-777) 270 pts
4. Kaitlin Keough (USA, Cannondale CX) 260 pts
5. Ellen Van Loy (Bel, Telenet Fidea Lions) 244 pts
6. Loes Sels (Bel, Pauwels Sauzen-Vastgoedservice) 239 pts
7. Eva Lechner (Ita, Creafin-Tüv Süd) 235 pts
8. Sophie de Boer (P-B, Breepark) 222 pts
9. Denise Betsema (P-B, Marlux-Bingoal) 221 pts
10. Fleur Nagengast (P-B, Telenet Fidea Lions) 213 pts

Pidcock profite de la fougue d’Iserbyt

La course des espoirs a certainement connu le plus de suspense. Dans le premier tour, le champion du monde Eli Iserbyt (Marlux-Bingoal) s’isolait en tête avec le champion d’Italie Jakob Dorigoni (Selle Italia-Guerciotti), le Britannique Tom Pidcock (TP Racing), vainqueur à Namur en 2017, et les Français Antoine Benoist et Eddy Finé. Mais dans les parties les plus techniques, Pidcock donnait un coup d’accélérateur et filait finalement à la mi-course, pour un spectacle en solo. Iserbyt, pour sa part, accusait le coup après son départ canon et devait lâcher ses rivaux avant de revenir et les déborder dans le dernier tour. Le champion du monde était finalement déposé dans les derniers virages par Dorigoni, revenu de justesse, et terminait donc troisième. Pidcock, pour sa part, savourait déjà sa troisième victoire de la saison après ses succès à Tabor et Coxyde, en Coupe du monde. Il garde ainsi la tête du classement de cette Coupe du monde pour espoirs de sept manches.

Résultats de la 6e manche espoir de la Coupe du monde de cyclo-cross à Namur :

1. Tom Pidcock (G-B, TP Racing) en 46’26”
2. Jakob Dorigoni (Ita, Selle Italia-Guerciotti) à 0’42”
3. Eli Iserbyt (Bel, Marlux-Bingoal) à 0’45”
4. Antoine Benoist (Fra, Team Chazal Canyon) à 1’03”
5. Eddy Fine (Fra, France) à 1’15”
6. Timo Kielich (Bel, Steylaerts-777) à 1’21”
7. Loris Rouiller (Sui, Suisse) à 1’30”
8. Jofre Cullell Estape (Esp, Espagne) à 1’32”
9. Ben Turner (G-B, Corendon-Circus) à 1’39”
10. Ryan Kamp (P-B, Pays-Bas) à 1’42”

Classement général provisoire de la Coupe du monde espoir :

1. Tom Pidcock (G-B, TP Racing) 220 points
2. Antoine Benoist (Fra, Team Chazal Canyon) 180 pts
3. Jakob Dorigoni (Ita, Selle Italia-Guerciotti) 135 pts
4. Eli Iserbyt (Bel, Marlux-Bingoal) 131 pts
5. Eddy Fine (Fra, France) 126 pts
6. Niels Vandeputte (Bel, Belgique) 94 pts
7. Kevin Kuhn (Sui, Suisse) 74 pts
8. Lander Loockx (Bel, Creafin-Tüv Süd) 73 pts
9. Jens Dekker (P-B, Corendon-Circus) 69 pts
10. Loris Rouiller (Sui, Suisse) 66 pts

Photos : Grégory Ienco/CyclismeRevue

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

Pin It on Pinterest