Wout van Aert renonce aux championnats du monde sur route au Yorkshire

Le triple champion du monde de cyclo-cross Wout van Aert (Jumbo-Visma) préfère ne pas mettre sa saison hivernale entre parenthèses et fait donc une croix sur le circuit vallonné de Harrogate, théâtre des championnats du monde de cyclisme sur route en septembre prochain.

La question était sur toutes les lèvres des spécialistes flamands depuis une semaine : Wout van Aert allait-il prendre la direction du Yorkshire, ce lundi 6 mai, avec Rik Verbrugghe, le sélectionneur national belge ? Une reconnaissance du parcours des championnats du monde de cyclisme sur route est en effet prévue cette semaine avec notamment Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) alors que le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC) a pour sa part déjà reconnu le tracé lors de sa participation à la deuxième étape du Tour de Yorkshire qui emmenait le peloton sur ce circuit mondial. Et durant un temps, la présence de Wout van Aert lors de cette reconnaissance belge était annoncée, avec l’objectif de faire partie de l’équipe belge pour ces Mondiaux sur route, en septembre prochain.

Seul problème et non des moindres : s’il prend part aux championnats du monde dans le Yorkshire, Van Aert devrait alors faire croix sur les deux premières manches de la Coupe du monde de cyclo-cross aux États-Unis ainsi que sur une bonne partie de ce début de saison hivernale. Mais au vu de son printemps sur la route (avec notamment une 2e place sur l’E3 et une 3e place sur le Strade Bianche) ainsi que sa médaille de bronze glanée sur le circuit vallonné de Glasgow, au championnat d’Europe 2018, Wout van Aert peut clairement prétendre à une autre breloque sur un tel tracé comme celui prévu entre Leeds et Harrogate, le 29 septembre prochain.

« Pas avant décembre »

Finalement, le coureur belge de 24 ans l’a confirmé au site WielerFlits : il ne participera à la reconnaissance du parcours du championnat du monde et fait également une croix sur la course au maillot arc-en-ciel. « C’est ma propre décision, même si j’ai évidemment consulté mon entourage », confie le sociétaire de Jumbo-Visma. « Participer au championnat du monde dans le Yorkshire voudrait dire que je ne pourrais pas commencer ma saison de cyclo-cross avant décembre, parce qu’il faudrait que je programme une période de repos acceptable, et ensuite il faut encore prendre le temps de se remettre en forme ». Bref, Wout van Aert ne veut pas se lancer dans des calculs complexes et mettre en berne son hiver durant cette prochaine saison.

Le cyclo-crossman préfère ainsi prendre part à un hiver complet dans les labourés, et ne pas rouler à la carte comme a pu le faire Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) l’hiver dernier, par exemple. « Il faut aussi considérer la préparation pour le printemps prochain. Cela voudrait dire que je devrais mener une approche à la manière de Zdenek Stybar, et ce n’est pas comme cela que je vois une saison de cyclo-cross », explique-t-il. Wout van Aert participera donc au Critérium du Dauphiné en juin, au championnat de Belgique sur route, fin juin, au Binck Bank Tour en août, et à la Bretagne Classic à Plouay, début septembre, avant de préparer sa prochaine saison de cyclo-cross.

Et Van der Poel ?

Le champion des Pays-Bas sur route et champion du monde de cyclo-cross Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) suivra-t-il la même voie que son rival dans les labourés ? Le coureur batave, vainqueur de l’Amstel Gold Race, va surtout se concentrer sur le VTT ces prochains mois, avec l’objectif de remporter une médaille lors des Jeux olympiques de Tokyo, en août 2020. Il participera notamment aux championnats du monde de VTT, le 1er septembre à Mont-Sainte-Anne, au Canada, avant de participer éventuellement aux championnats du monde sur route. Mais ce dernier rendez-vous n’a pas encore été confirmé par l’intéressé, qui veut également sous-peser le pour et le contre avant de se lancer sur cet objectif.

Photo : archive Jumbo-Visma

Pin It on Pinterest