La Course by le Tour de France : Van Vleuten réalise la meilleure pub pour le cyclisme féminin

Le scénario fou du final de cette seule étape du Tour de France réservée aux dames est une magnifique propagande pour le cyclisme féminin. Les meilleures cyclistes du moment ont offert un spectacle fou, pour finalement voir Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) triompher… dans les vingt derniers mètres, face à Anna van der Breggen (Boels-Dolmans), partie dans la descente finale. Une sacrée course, au lendemain d’un Giro Rosa déjà explosif.

S’il n’y avait que quatre cols au départ de cette seule étape du Tour de France conjuguée au féminin, les dames inscrites au départ n’ont pas manqué d’utiliser chacun d’entre eux pour faire le spectacle, ce mardi. Certes, le format de cette course féminine a encore changé pour ne proposer qu’une étape de montagne, toujours loin d’une véritable version féminine du Tour de France. Mais même pour une seule journée, les cyclistes sont présentes pour montrer qu’elles prennent cette course au sérieux. L’attaque de la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (Cervélo-Bigla) dans le col de Romme pouvait ainsi laisser penser à une victoire en solitaire de la jeune cycliste de 22 ans, mais vers le col de la Colombière, les hostilités ont été bien plus intenses entre les favorites annoncées. Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) et Ashleigh Moolman-Pasio (Cervélo-Bigla), les deux stars de la fin du Giro Rosa, conclu dimanche dernier, accompagnées d’Anna van der Breggen (Boels-Dolmans), filaient en force derrière la Danoise. Ludwig était finalement rattrapée dans le col de la Colombière, et voyait Van der Breggen attaquer dans le dernier kilomètre pour faire la descente en tête. La Néerlandais n’avait toutefois que quelques secondes d’avance sur Van Vleuten, la plus puissante au vu de son braquet. C’est justement ce coup de pédale puissant qui permettait à Van Vleuten de refaire son retard petit à petit au retour dans la plaine, au Grand-Bornand. Sur le léger faux-plat menant à l’arrivée, la leader de Mitchelton-Scott avait un coup de pédale moins souple mais avançait plus vite qu’une Van der Breggen éreintée et contrainte de céder la victoire dans les 25 derniers mètres… Un final que personne n’aurait pu imaginer.

« C’était juste incroyable… À 300 mètres de l’arrivée, je pensais encore que j’allais terminer deuxième puis j’ai vu Anna en train de mourir. Gagner comme ça… C’était une course difficile mais magnifique », réagissait Annemiek van Vleuten au terme de sa deuxième victoire consécutive sur l’épreuve féminine du Tour de France. « Gagner seulement deux jours après mon incroyable sur le Giro Rosa, c’est spécial. Et gagner comme cela, cela restera comme une de mes victoires les plus mémorables », avoue la Néerlandaise qui avait dominé auparavant les dernières journées du Tour d’Italie féminin avec deux victoires consécutives, au sommet du Monte Zoncolan puis à Cividade del Friuli au terme d’une autre étape de montagne. La championne du monde du contre-la-montre est simplement la meilleure cycliste du moment, alors que Van der Breggen reprenait seulement la compétition après un mois de pause.

Le meilleur commentaire autour de cette course explosive revenait finalement à Cecilie Uttrup Ludwig, visiblement ravie qu’un tel scénario vienne conclure cette journée de fête pour le cyclisme féminin, qui profite surtout de l’appui du Tour pour s’assurer une éphémère médiatisation sur plusieurs télévisions internationales. « Nous avons juste réalisé un travail parfait en tant qu’équipe. Après dix jours dans la chaleur sur le Giro, après avoir passé une journée à conduire jusqu’ici, après être arrivée au milieu de la nuit, et puis finalement, j’ai eu aujourd’hui la plus belle journée de ma vie », lançait-elle en pleurs, après avoir conclu à la quatrième place de La Course, juste devant sa leader Ashleigh Moolman-Pasio. « Je vais me souvenir de cette journée jusqu’à la fin de ma vie. Voir tant de gens nous soutenir, j’ai vu tant de drapeaux danois dans la montée, et des bannières disant : ‘Cecilie, on te soutient’. C’est si fou ! J’adore ce sport ». Nous aussi, Cecilie. Et il devrait bénéficier d’encore plus de médiatisation à l’avenir, clairement.

Résultats de La Course by le Tour de France (Annecy > Le Grand-Bornand) :

Photo : ASO

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

One thought on “La Course by le Tour de France : Van Vleuten réalise la meilleure pub pour le cyclisme féminin

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest