Tour des Flandres dames : Van der Breggen conclut parfaitement le travail collectif des Boels-Dolmans

Annoncées comme les grandes favorites de ce Tour des Flandres au vu de leur puissance collective, les dames de Boels-Dolmans ont assuré le spectacle sur le Tour des Flandres féminin, permettant à Anna van der Breggen de briller pour la première fois sur la plus belle des classiques printanières, moins d’un an après son incroyable triplé ardennais.

Depuis le début du printemps, les cyclistes enchaînent les courses dans le froid et la pluie. Un vrai temps de Flandrien s’abat sur quasiment chaque classique, et les dames ne sont pas épargnées par cette météo détestable. Si les conditions se voulaient encore pénibles, celles-ci permettaient d’offrir aux téléspectateurs une course de mouvements. L’offensive était la clé sur cette 15e édition féminine du Tour des Flandres, et les Boels-Dolmans l’ont compris dès les premiers tours de roue. À près de soixante bornes du but, sur le Mur de Grammont, la championne du monde Chantal Blaak et sa coéquipière luxembourgeoise Christine Majerus lançaient une échappée de neuf cyclistes, parmi lesquels la championne de Belgique Jolien d’Hoore (Mitchelton-Scott), et montraient clairement leur domination sur les « bergs » flandriens. Ce premier coup n’était pas porteur, mais au fil des côtes, les dames en orange montraient les crocs.

Attaque sur attaque

Après une nouvelle tentative de l’ancienne championne du monde Amalie Dideriksen avec Elena Cecchini (Canyon-SRAM) à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, Anna van der Breggen sortait l’artillerie lourde sur les pavés du Kruisberg et filait en solitaire, tout en puissance. Derrière, ses trois équipières encore présentes dans le premier groupe de poursuite faisaient front pour bloquer les contres et éventuelles tentatives de poursuite, justement. Le trou était fait, la championne olympique n’avait qu’à pousser sur les pédales, placer ses poignets sur le cintre et s’élancer pour un contre-la-montre de 25 kilomètres jusqu’Audenarde. Derrière, malgré les envies de Katarzyna Niewiadoma (Canyon-SRAM) et d’Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott), personne ne parvenait à établir une certaine solidarité entre les poursuivantes, laissant tout le loisir à van der Breggen de profiter de son premier Ronde.

« Je ne m’y attendais pas »

À 27 ans, la championne olympique réussit encore un exploit, la consacrant comme une des meilleures spécialistes des classiques de sa génération. « Sprinter, ce n’est pas vraiment mon fort », souriait-elle à l’arrivée, juste après avoir savouré son premier succès à Audenarde. « Gagner le Tour des Flandres de cette manière, je ne m’y attendais pas. (…) Nous avons des équipières encore plus fortes que les années précédentes et cela se ressent. Cela a été une très belle course pour nous, mes équipières ont fait un super boulot. Nous voulions rendre la course plus difficile et nous avons réussi ». Les supporters néerlandais avaient en outre deux raisons de plus de célébrer cette journée d’habitude dédiée à leurs voisins flamands : Amy Pieters (Boels-Dolmans) et Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) venaient compléter le podium.

Résultats de la 15e édition du Tour des Flandres dames (Audenarde > Audenarde, 150.9 km) :

Photo : capture VRT/Flanders Classics

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

One thought on “Tour des Flandres dames : Van der Breggen conclut parfaitement le travail collectif des Boels-Dolmans

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest