Trophée DVV #3 – Hamme: Cant autoritaire, Van der Poel en solo

Un très long déplacement entre Zeven et Hamme, afin de poursuivre la saison de cross. Dans cette troisième manche du Trophée DVV, les « as » du moment, Sanne Cant et Mathieu van der Poel se montraient encore une fois à la hauteur.

Dames:

Une Sanne Cant jusqu’au-boutiste

Comme souvent c’est Van Loy qui lance les débats, directement suivie d’un quintette, à savoir Cant, Kaptheijns, Compton, Noble et Wyman. Cette dernière sera très vite, et trop vite larguée, se ressentant des efforts de la veille, et des dernières semaines. On se retrouve à cinq devant, et c’est les américaines qui haussent le ton. Noble, dans un premier temps, puis Compton tentent de se dégager, en entraînant dans la foulée Sanne Cant. Pour Kaptheijns et Van Loy les affaires sont déjà très difficiles, dans le but de la victoire. Un petit incident, glissade, de la championne du Monde lui fait perdre beaucoup de temps, et cède la troisième place à Maud Kaptheijns. Cela ne durera pas trop longtemps pour Cant, qui reprend assez vite la route vers l’avant. A mi-course, la championne d’Europe compte 10 » de retard sur le duo américain. A la force du jarret, cette dernière parvient à faire le bon dans le troisième circuit, à l’approche du dernier tour, Sanne place une attaque de derrière les fagots, et ni Noble, ni Compton ne peuvent répliquer. Une nouvelle victoire, la seconde en deux cross, pour Sanne Cant qui s’installe confortablement comme véritable leader de la catégorie.

Capture d’écran de Sporza

Le Top-10:

  1. Sanne Cant en 39’09”
  2. Ellen Noble à 6”
  3. Katherine Compton à 7”
  4. Ellen Van Loy à 52”
  5. Nikki Brammeier à 58”
  6. Maud Kaptheijns à 1’12”
  7. Helen Wyman à 1’26”
  8. A. Arzuffi à 1’53”
  9. Loes Sels à 1’55”
  10. Laura Verdonschot à 2’13”

Élites:

Un solo de plus pour Mathieu van der Poel

On ne l’avait pas vu hier, mais à Hamme c’est bel et bien Laurens Sweeck qui engage, de belle manière. Mais bien entendu, dans les rangs il y a le revanchard Mathieu van der Poel, et comme à son habitude -sans incident- il va prendre les commandes au terme du premier circuit, pour déjà mettre 10 » à ses poursuivants au premier passage de la ligne. Roulerait-on déjà pour la seconde place? La réponse est oui, personne ne viendra contester la suprématie du batave, mais pas une chaîne. Et pourtant, ce dernier sera victime d’une chute, très vite effacée, tant le gaillard est en forme et décidé à ne pas se laisser surprendre une nouvelle fois. A l’arrière, la bataille fait rage entre huit garçons, afin de limiter les dégâts. Laurens Sweeck et Michael Vanthourenhout seront, dans un premier temps, les plus actifs. On retrouve ensuite les Aerts, qui finira moins bien ce cross (10e), Merlier, Pauwels, Meeusen, Van Aert et Van Kessel. Ce dernier sera victime d’une cravate d’un spectateur, il devait chuter, perdre beaucoup de terrain, et devra faire un très gros effort pour revenir dans les échappements de Michael Vanthourenhout, et lui contester la troisième marche du podium.

Le champion du Monde commencera alors sa « remontada », du moins on le croyait. En fait, il parviendra à lâcher ses adversaires, mais sera incapable d’aller rechercher le grand Van Der Poel, voguant en tête du DVV, sans se retourner. On annonçait du spectacle avec le nouveau tracé, et les obstacles de pneus, mais pour les professionnels cela ne représentait pas grand chose, si ce n’est qu’en fin de cross où Wout bloquait sur ces derniers. Une nouvelle victoire de Mathieu, avant quelques jours de repos, que certains passeront en Espagne.

Capture d’écran Sporza

Les résultats complets: suivre ce lien ICI

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest