DVV Assurance Trophée #1 – Renaix: Compton chez les Dames, van der Haar en filou chez les Élites

Ouverture de la saison 2017-2018 de Cyclo-cross en Belgique, avec la première manche du Trophée DVV Assurances, à Renaix, et son Grand Prix Mario De Clercq.

Dames:

Katie Compton s’impose en solitaire, Sanne Cant abandonne sur maladie

Triste journée pour la championne du Monde, Sanne Cant qui, pour son anniversaire (27 ans) doit mettre pieds à terre pour cause de maladie, et ne peut participer valablement à ce premier cross de ce trophée. Un abandon qui va coûter énormément de points, et qui l’élimine déjà pour le DVV. A l’impossible, nul n’est tenu, et il y aura encore bien des cross pour montrer que Sanne est l’une des grandes crosswomen de sa génération. Mais c’est en pleure qu’elle quitte le terrain de Renaix, en soulignant que ce n’est pas normal, avec le maillot irisé, de ne pouvoir disputer ses chances.

Pendant ce temps, et plus sportivement, un duo se met aux commandes, dès le premier circuit. Maud Kaptheijns lance le débat, et la championne des USA, Katie Compton, se lance à sa poursuite, parviendra rapidement à la rejoindre et à faire la différence. Un cavalier seul se dessine, et finira par une victoire. A l’arrière, le peloton s’étire, et on assiste à de belles passes d’armes. Tout d’abord entre Brammeier et Worst, ensuite entre Arzuffi et Alvarado, sans oublier les « anciennes » De Boer et Van Loy. Un cross disputé dans la boue, et très glissant, qui fera la part belle à Katie Compton, mais aussi à l’internationalisation de cette discipline féminine, pour le plaisir des nombreux spectateurs.

Élites:

Un Lars van der Haar plus malin que les autres

Une grande attention pour les élites, avec un combat à sa juste valeur entre les deux grands de la discipline, à savoir la champion du Monde, Wout Van Aert et le champion des Pays-Bas, Mathieu Van Der Poel. Un terrain boueux, glissant et très technique, qui oblige les crossmen à la relance de chaque moment, et à l’équilibre de chaque seconde. Un combat de titans, arbitré par le petit « roquet », ayant pour nom Lars van der Haar, qui en malin vient mettre tout le monde d’accord pour cette première manche du DVV Trophée.

Pourtant, ce n’est pas dire qu’il ne fut pas question de bagarre tout au long de ce cross. Tantôt Van Aert, tantôt Van Der Poel tentaient bien de faire la différence, en plaçant des attaques, obligeant les autres à l’effort. Si Daan Soete mettait le feu dès l’envolée, il ne pourra rien face aux Michael Vanthourenhout, Laurens Sweeck et autres gros bras. Le premier de ces derniers à placer une attaque, Van Aert devait se résigner, voyant que cela ne servait à rien face à Van Der Poel. En effet, le batave revenait dans ses échappements, et surenchérissait en tentant la belle. Comme pour l’inverse, cela ne servait pas plus la cause de la victoire. Si ces deux là faisaient un bout de cross aux commandes, ils allaient être repris par Toon Aerts, le champion d’Europe -comme quoi les maillots distinctifs ne sont pas pour rien sur certaines épaules-, et tout devait être réécrit. A mi-course, la seconde attaque tranchante du champion du Monde faisait très mal à certains, mais ne pouvait pas plus éliminer les bonnes personnes. A trois aux commandes, Van Aert, Van Der Poel et van der Haar passaient le cap des 45′, moment que choisissait le petit (de taille) néerlandais pour placer, à même la ligne, une des plus tranchantes des attaques. Pas de réaction, ou trop lente, des deux autres qui continuent à s’observer, et voilà que Lars s’envole vers une nouvelle victoire, sans conteste. Derrière, à force de se regarder, Kevin Pauwels et Toon Aerts parviennent à revenir sur le duo, Michael Vanthourenhout ne peut suivre. Au sprint pour la seconde place, Mathieu prend le meilleur sur Wout, qui complète le podium.

Les résultats:

Élites:

  1. Lars van der Haar en 58’51’´
  2. Mathieu Van Der Poel à 20’´
  3. Wout Van Aert à 21’´
  4. Kevin Pauwels à 22´´
  5. Toon Aerts à 24´´
  6. Michael Vanthourenhout à 47´´
  7. Jens Adams à 1’01´´
  8. Dieter Vanthourenhout à 1’23´´
  9. Laurens Sweeck à 1’31´´
  10. Corné Van Kessel à 1’36´´

Dames:

  1. Katie Compton en 39’31´´
  2. Maud Kaptheijns à 23´´
  3. Helen Wyman à 59´´
  4. Nikki Brammeier à 1’14´´
  5. Alice Maria Arzuffi à 1’23´´
  6. Annemarie Worst à 1’39´´
  7. Sophie De Boer à 1’49´´
  8. Ellen Van Loy à 1’51´´
  9. Carmen Alvarado à 1’57´´
  10. Kim Van De Steene à 1’58´´

Les résultats complets des jeunes:

Débutants: Debutants

Juniors: Juniors

Dames: Dames

Élites: Elites

Robert Genicot

Correspondant de presse depuis 1978. Administrateur de l'APFJS (Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs), aile francophone de Sportspress. Fondateur et rédacteur en chef du site Cycling-Review.eu en 2005 devenu CyclismeRevue en 2008.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest