Entre exploits et frustrations, le bilan de la Belgique aux championnats d’Europe

Les championnats d’Europe ont pris fin dimanche avec la victoire de Christophe Laporte, Wout van Aert, en obtenant la deuxième place, a décroché la sixième médaille pour la Belgique lors de ces championnats. Faisons le récapitulatif des résultats belges sur cet Euro.
Fleur Moors Podium Course Junior Femmes - Championnats dEurope cyclisme sur route 2023 - Capture UEC
La Belge Fleur Moors est devenue championne d’Europe sur route 2023 devant l’Italienne Federica Venturelli (à gauche) et la Française Léane Tabu (à droite) – Photo : capture UEC

Satisfaisant en contre-la-montre

La Belgique, de plus en plus reconnue pour ses performances en contre-la-montre, continue d’impressionner sur la scène européenne dans cette discipline. L’année précédente, les coureurs et coureuses belges avaient remporté trois médailles dans cette discipline aux championnats d’Europe de Munich, dont une en or, une en argent et une en bronze. Cette année, la Belgique a plutôt bien défendu sa réputation en remportant à nouveau trois médailles sur les chronos.

Alec Segaert a confirmé son statut de favori en remportant la médaille d’or qu’il attendait tant sur un championnat cette saison. Les attentes étaient élevées pour le sociétaire de Lotto-Dstny, notamment après sa défaite en Écosse dans la quête du maillot arc-en-ciel, où il avait été battu de justesse par Lorenzo Milesi, avec un écart de seulement 11 secondes.

En l’absence du champion du monde espoir, Segaert a dominé ses adversaires avec aisance, décrochant ainsi sa troisième victoire consécutive sur un chrono des championnats d’Europe. Cette victoire fait suite à ses succès chez les juniors en 2021 et chez les espoirs en 2022. Il a terminé avec plus de 30 secondes d’avance sur ses deux rivaux danois. Le Belge s’est révélé comme un homme de grands championnats cette année. Le coureur de la Lotto-Dstny a décroché cette année deux deuxièmes places lors du championnat de Belgique, en course en ligne et en contre-la-montre, ainsi que deux tops 10 aux championnats du monde à Glasgow, en espoirs (2e en contre-la-montre et 7e en course en ligne).

Le résultat de Wout van Aert lors du contre-la-montre du championnat d’Europe reflète sa saison en quelques mots. Tout comme il l’a fait souvent cette année, le champion de Belgique du chrono a affiché une solide performance, mais il s’est encore une fois incliné face à un coureur plus fort que lui. Joshua Tarling, âgé de seulement 19 ans, a écrasé la concurrence lors de ce contre-la-montre européen, confirmant ainsi sa brillante performance du championnat du monde (3e derrière Ganna et Evenepoel). Le jeune Britannique a terminé avec une avance impressionnante de plus de 40 secondes sur ses rivaux. Pour Wout van Aert, cela signifie qu’il doit se contenter, une fois de plus, d’une médaille qui n’est pas en or. En effet, cette année, le coureur d’Herentals a gravi le podium à 19 reprises lors des différentes courses auxquelles il a participé, mais n’a remporté que quatre victoires. C’est le bilan contrasté de Wout van Aert cette saison, à la fois si proche et si loin des grandes victoires.

Du côté des juniors masculins, Sente Sentjens, 18 ans, mérite une mention spéciale pour sa médaille de bronze. Le coureur, qui rejoindra l’équipe de développement d’Alpecin-Deceuninck l’année prochaine, a terminé à 49 secondes du vainqueur danois, Albert Withen Philipsen.

Légère déception au niveau féminin, aucune médaille n’a été remportée. Lotte Kopecky n’a pas réussi à réaliser un nouvel exploi lors de ce contre-la-montre. Après sa victoire lors du deuxième chrono du Simac Ladies Tour, on aurait pu envisager un éventuel podium. Mais en fin de compte, c’était une pensée peut-être un peu trop ambitieuse pour la Gantoise, qui a terminé à la cinquième place derrière des spécialistes. Elle échoue toutefois à seulement cinq secondes du podium.

La Belgique était alignée sur les contre-la-montre par équipe mixte, tant au niveau junior qu’au niveau élite. Les Belges n’ont pas réussi à performer dans ces deux catégories. Au niveau élite, l’équipe belge composée de Sara van de Vel, Fauve Bastiaenssen, Jelle Vermoote, Victor Vercouillie, Siebe Deweirdt et Valerie Demey (soit trois élites féminines et trois espoirs masculins), a terminé à la septième place, avec un retard de 3 minutes et 46 secondes sur les vainqueurs, l’équipe française. Au niveau junior, les Belges ont décroché la cinquième place, à 53 secondes des Italiens, qui ont remporté l’épreuve.

Contrasté sur les courses en ligne

Les coureurs et coureuses belges ont brillé sur les parcours exigeants de la province de Drenthe, et Fleur Moors a signé l’exploit belge de l’Euro. La jeune cycliste belge, qui avait déjà pris la troisième place lors des championnats du monde à Glasgow, a décroché le titre européen dans la course en ligne junior. Elle a devancé Federica Venturelli dans la dernière montée, la championne d’Europe du contre-la-montre par équipe mixte, pour monter sur la plus haute marche du podium. La Française Léane Tabu s’est classée troisième dans cette course junior. Le parcours correspondait à ces qualités “Je préfère les montées courtes, mais si c’est un peu plus dur, c’est chouette aussi. Ce sont des arrivées que j’apprécie” déclarait-elle à la RTBF après la course.

Fleur Moors, qui s’était également classée quatrième au Tour des Flandres junior et troisième aux championnats du monde, a donc ajouté le titre de championne d’Europe à son palmarès. Cette saison exceptionnelle parmi les moins de 19 ans démontre clairement son talent et son potentiel, la plaçant sur la voie de devenir une future star du cyclisme belge.

Lotte Kopecky a conclu sa saison exceptionnelle samedi en ajoutant une médaille de bronze à son palmarès. Lors de la course, la championne du monde n’a pas réussi à suivre Mischa Bredewold lors de son accélération à dix kilomètres de l’arrivée, puis elle a été dépassée par Lorena Wiebes dans les derniers mètres, échouant à seulement quatre secondes d’une nouvelle performance remarquable pour sa saison. La saison 2023 de Lotte Kopecky s’est donc achevée samedi à Drenthe. Les statistiques de la coureuse de SD Worx sont impressionnantes. En 40 jours de compétition, elle a accumulé 14 victoires. Pour rappel, parmi les moments forts de sa saison figurent son titre de championne du monde, ses victoires aux championnats de Belgique en contre-la-montre et en ligne, ses succès au Nieuwsblad, au Tour des Flandres, ainsi que sa deuxième place au Tour de France, où elle a remporté une étape et porté le maillot jaune pendant six jours.

Et cet Euro s’est terminé dimanche sur une nouvelle frustration pour Wout van Aert. La course d’équipe de la Belgique a été presque parfaite, mais une erreur a été fatale à l’équipe nationale : ne pas avoir suivi la roue de Christophe Laporte au moment de son accélération, une erreur reconnue par Arnaud De Lie après la course. Dans le dernier kilomètre, le Taureau de Lescheret a tout donné pour tenter de ramener Wout van Aert sur Christophe Laporte, mais malheureusement, il a manqué un peu de punch à Van Aert dans les derniers mètres pour déborder son adversaire français.

Pour le leader belge, cela signifie qu’il doit se satisfaire, une fois de plus, d’une médaille qui n’est pas en or. En effet, au cours de cette année, Wout van Aert est monté sur le podium à 20 reprises lors de différentes compétitions auxquelles il a participé, mais il n’a réussi à décrocher que quatre victoires. Il a obtenu la troisième place à Milan-Sanremo, la quatrième au Tour des Flandres, la troisième à Paris-Roubaix, et a terminé quatre fois sur le podium d’étapes lors du Tour sans pour autant remporter de victoire. Il a également fini à la deuxième place lors du championnat du monde, à la troisième place lors du contre-la-montre de l’Euro, et à la deuxième place lors de la course en ligne aux championnats d’Europe. Tout cela donne l’impression que Wout van Aert était à la fois si proche et pourtant si loin d’une grande victoire au cours de cette saison.

Avec six médailles au total, la Belgique est la nation la plus médaillée de ces championnats d’Europe, à égalité avec la France. Il s’agit du plus grand nombre de médailles jamais remporté par la Belgique lors d’un championnat d’Europe depuis que celui-ci est ouvert aux élites.

➡️ Les résultats, le tableau des médailles et nos articles sur les championnats d’Europe de cyclisme sur route en province de Drenthe

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Le Français Christophe Laporte devient champion d’Europe de cyclisme sur route 2023 devant le Belge Wout van Aert, le Néerlandais Olav Kooij et le Belge Arnaud De Lie. - Photo : capture Eurosport

Championnats d’Europe de cyclisme sur route 2023 : Christophe Laporte se défait de la tenaille belge

Article suivant
Logo - Remco Evenepoel Brussels Cycling Academy

Le vélo pour toutes et tous, nécessaire pour un cyclisme vivant

Articles similaires
Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) remporte le Tour des Flandres 2024 - Photo : capture Eurosport

Tour des Flandres : comment Alpecin-Deceuninck et Lidl-Trek ont maîtrisé pour les succès de Van der Poel et Longo Borghini

Le champion du monde Mathieu van der Poel a profité du travail de sa formation en amont, avant de filer en solitaire à plus de 40 kilomètres de l'arrivée, pour s'offrir sa troisième victoire sur le Tour des Flandres, là où la championne d'Italie Elisa Longo Borghini a bénéficié du boulot tactique de l'équipe Lidl-Trek pour glaner un deuxième succès à Audenarde.
Lire plus
Total
0
Share