Gand-Wevelgem 2023 – Hommes : notre présentation de la 85e édition

Parcours, favoris, météo, directs TV… : toutes les infos sur la 85e édition masculine de Gand-Wevelgem, disputée le dimanche 26 mars 2023.
Gand-Wevelgem 2023 - Affiche

▶️ Cliquez ici pour découvrir notre présentation de la 12e édition féminine de Gand-Wevelgem

Le parcours

D’une course pour les sprinters, Gand-Wevelgem s’est transformé au fil des saisons comme une classique atypique. La course ne se décide plus uniquement sur les quelques collines du Heuvelland, les pièges se veulent plus nombreux. Après le départ désormais traditionnel depuis la Grand’Place d’Ypres, les coureurs passeront sous la Porte de Menin, cette porte massive construite par les Britanniques en hommage aux plus de 50 000 soldats tués et non-identifiés lors de la Première Guerre Mondiale. Le peloton se rendra sur les nationales flandriennes pour une centaine de kilomètres face au vent qui s’annonce particulièrement fort en cette fin de mois de mars. Le peloton devra donc être attentif. Surtout que le vent soufflera a priori de côté, voire de dos à l’occasion du passage dans les Moëres, après Adinkerke. Cette longue ligne droite perméable aux rafales a déclenché de nombreuses cassures sur la Classic de Bruges-La Panne, et le peloton risque encore de se briser en mille morceaux face au souffle d’Éole.

Après ces 160 premiers kilomètres dans la plaine, à batailler face au vent, les coureurs vont arriver dans le Heuvelland, cette région vallonnée à la frontière belgo-française qui anime chaque année Gand-Wevelgem. Et la succession se voudra plus intense cette saison avec le retour du Baneberg entre le Scherpenberg et le Monteberg, des apéritifs face au passage sur le juge de paix du jour, le Mont Kemmel. Le premier passage se fera via le Belvédère, soit le versant le plus court (400 m à 10,7% avec un passage jusqu’à 18%). Cette première boucle annonce l’arrivée sur les Plugstreets, ces chemins de gravier autour du bois de Ploegsteert, théâtre de batailles dramatiques lors de la Première Guerre Mondiale. Le premier Plugstreet, de Hill 63, sera le plus rude avec une légère montée, avant deux autres secteurs plutôt en descente. Attention aux crevaisons et problèmes mécaniques sur ces routes d’antan.

Les coureurs retourneront vers le Monteberg et le Mont Kemmel, via son Belvédère, pour dépasser la barre symbolique des 200 kilomètres. Avant une dernière boucle qui comprendra le Scherpenberg, le Baneberg et un troisième passage sur le Mont Kemmel, cette fois via le versant de l’Ossuaire. Ce court chemin pavé proposera les plus hauts pourcentages avec 700 mètres à 10,9% de moyenne dont les 300 derniers mètres à 17%. Les puncheurs seront donc ravis de faire parler leur explosivité sur cette dernière ascension de la journée. Car la suite sera plutôt pour les rouleurs : il faudra encore affronter plus de 33 kilomètres dans la plaine, sur des routes majoritairement rectilignes et parfaitement dégagées pour laisser le vent faire son office. Ce vent s’annonce de côté dans le final jusqu’à Wevelgem. Favorable à un regroupement ou à des attaquants costauds, comme l’an dernier ? Les sprinters espèrent en tout cas une course moins usante qu’en 2022.

Présentation des coureurs : de 9h00 à 10h40 sur le Grote Markt d’Ypres

Départ fictif : 10h50 sur le Grote Markt d’Ypres

Départ réel : 11h00 sur la Menenstraat (N8) à Geluveld, après 5,3 km en cortège

Distance : 260,9 kilomètres

Les difficultés du jour :
Côte 1 – Km 166,0 : Scherpenberg (1 km à 2,3% de moyenne)
Côte 2 – Km 170,7 : Baneberg (1,3 km à 6%)
Côte 3 – Km 176,7 : Monteberg (1 km à 5,4%)
Côte 4 – Km 178,5 : Mont Kemmel (Belvedère) (400 m à 10,7%)
Plugstreet 1 – Km 191,0 : Hill 63 (2 100 m)
Plugstreet 2 – Km 193,5 : Christmas Truce (1 400 m)
Plugstreet 3 – Km 195,7 : The Catacombs (600 m)
Côte 5 – Km 207,3 : Monteberg (1 km à 5,4%)
Côte 6 – Km 209,1 : Mont Kemmel (Belvedère)
Côte 7 – Km 216,6 : Scherpenberg (1 km à 2,3%)
Côte 8 – Km 221,3 : Baneberg (1,3 km à 6%)
Côte 9 – Km 226,6 : Mont Kemmel (Ossuaire) (700 m à 10,9%)

Horaires de passage : cliquez ici pour découvrir les heures de passage

Arrivée : entre 16h48 et 17h22 sur la Vanackerestraat (N8) à Wevelgem

La carte et le profil de l’épreuve :

Gand-Wevelgem 2023 - Parcours Hommes

Les favoris

Après la surprise Girmay la saison dernière, les pronostics de cette prochaine édition masculine de Gand-Wevelgem s’annoncent encore plus difficiles à planifier. Sur une telle épreuve qui peut faire la part belle aux sprinters ou aux attaquants, selon les conditions de course, les noms des favoris se multiplient. Qui sera assez fort pour perturber les efforts des coureurs les plus rapides ? Quelles équipes bénéficieront encore d’un soutien suffisant pour tenter un regroupement dans le final et favoriser le destin des sprinters ? Les équipes useront de tactiques bien différentes que celle prévues pour l’E3 Saxo Classic ou la Classic de Bruges-La Panne, pour reprendre deux classiques flandriennes d’un genre bien différent, disputées durant cette même semaine.

Les deux vainqueurs de ces deux précédentes courses seront en tout cas bien présents ce dimanche pour se disputer la victoire à Wevelgem. Vainqueur vendredi à Harelbeke, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a confirmé sa montée en puissance en vue de ses grands objectifs flandriens. Malgré des doutes sur sa capacité à suivre les assauts de Mathieu Van der Poel et Tadej Pogacar sur les côtes les plus raides des Ardennes flamandes, Van Aert a tenu bon et réalisé un sprint parfait pour s’offrir son deuxième GP E3. Gand-Wevelgem semble encore mieux adapté à ses qualités explosives et de rouleur. Le coureur belge bénéficie en prime d’une équipe toujours acquise à sa cause qui sera au départ avec diverses cartes. S’il n’a pas été aux avant-postes sur l’E3, le Français Christophe Laporte reste un atout de taille qui sait attaquer et sprinter. Et en cas d’arrivée massive, si Van Aert ne se sent pas au top, les “abeilles” peuvent mener le train pour le jeune Néerlandais Olav Kooij, deuxième de la Classic Bruges-La Panne mercredi.

Le vainqueur de cette même épreuve, Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck), endossera également le costume de favori sur Gand-Wevelgem. Au sein d’une formation qui peut également jouer les offensives avec le Danois Søren Kragh Andersen, le sprinter belge confirme au fil des printemps qu’il n’est pas qu’un simple coureur rapide, et qu’il a également une grande science tactique qui peut lui permettre de briller sur une telle classique d’envergure. Même si les adversaires ne manquent pas, surtout en termes de pointe de vitesse. Ainsi, chez Soudal Quick Step, après l’échec de l’E3 durant lequel la meilleure place est revenue à Davide Ballerini (28e !), on a décidé de sortir l’artillerie lourde pour cette classique dominicale : le champion de Belgique Tim Merlier était annoncé d’emblée, mais celui qui a déjà gagné sur l’UAE Tour, Paris-Nice et Nokere Koerse, sera accompagné du champion d’Europe Fabio Jakobsen, en verve sur la Classic Bruges-La Panne malgré des choix tactiques douteux du Wolfpack, du Danois Kasper Asgreen ou encore du Belge Yves Lampaert. Avec l’espoir de faire bien mieux que mercredi et vendredi, deux exemples concrets de contre-performance.

Vainqueur surprise l’an dernier, l’Érythréen Biniam Girmay (Intermarché-Circus-Wanty) sera évidemment attendu au tournant pour cette nouvelle édition. En retrait sur Milan-Sanremo et contraint à l’abandon sur l’E3 Saxo Classic, le coureur de 22 ans n’a pas retrouvé ses meilleures sensations, même si l’entraîneur d’Intermarché-Circus-Wanty Aike Visbeek affirme qu’il est encore plus fort qu’à la même époque, l’an dernier. Avec Mike Teunissen et Hugo Page pour l’accompagner, Girmay devra surprendre pour rêver d’un doublé. Autre candidat au doublé, le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) s’annonce bien plus en condition. S’il a toujours été en deuxième rideau derrière les grands puncheurs sur Milan-Sanremo et l’E3, l’ex-champion du monde ne semble jamais loin de la tête. Et Gand-Wevelgem semble être la classique idéale pour ses qualités de puncheur et de sprinter.

Jeune sprinter attendu sur les plus grandes courses malgré ses 21 ans, Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) sera une nouvelle fois leader de sa formation pour sa découverte d’une nouvelle grande classique. Trop juste sur Milan-Sanremo, il devrait plus profiter sur cette classique taillée pour son profil. Et l’équipe peut même bénéficier de l’expérience de Caleb Ewan, si ce dernier a récupéré de sa contre-performance sur la Classic Bruges-La Panne. Mais avec Frederik Frison et Florian Vermeersch aussi présents, l’équipe belge peut espérer un résultat. De même chez INEOS Grenadiers, qui misera encore sur le rouleur italien Filippo Ganna pour tenter de faire la différence sur ces routes cabossées, lui qui a montré sur Milan-Sanremo et l’E3 Saxo Classic qu’il montait en puissance sur ces classiques.

Parmi les puncheurs qui ont déjà montré de belles choses ce printemps, le Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious) aura une nouvelle pancarte dans le dos s’il parvient à s’extirper du peloton. Alors que l’équipe UAE Team Emirates pourrait s’essayer à l’offensive avec Tim Wellens et Matteo Trentin, du moins si ces derniers retrouvent leurs sensations après un E3 en-deçà de leurs habitudes. Les sprinters ne manqueront pas non plus au départ d’Ypres. L’Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe), le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), le Colombien Fernando Gaviria (Movistar Team), le Néerlandais Dylan Groenewegen (Team Jayco-AlUla), le Norvégien Alexander Kristoff (Uno-X Pro Cycling), l’Italien Giacomo Nizzolo (Israel Premier Tech) sont parmi ceux avec la plus belle pointe de vitesse et la plus grande expérience sur ce type de classique.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider en partageant cet article sur vos réseaux sociaux ou en donnant 1 euro ou plus sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


⭐️⭐️⭐️

Mads Pedersen 🇩🇰 (Trek-Segafredo)
Jasper Philipsen 🇧🇪 (Alpecin-Deceuninck)
Wout van Aert 🇧🇪 (Jumbo-Visma)

⭐️⭐️

Arnaud De Lie 🇧🇪 (Lotto-Dstny)
Filippo Ganna 🇮🇹 (INEOS Grenadiers)
Biniam Girmay 🇪🇷 (Intermarché-Circus-Wanty)
Fabio Jakobsen 🇳🇱 (Soudal Quick Step)
Tim Merlier 🇧🇪 (Soudal Quick Step)
Matej Mohoric 🇸🇮 (Bahrain Victorious)

⭐️

Søren Kragh Andersen 🇩🇰 (Alpecin-Deceuninck)
Kasper Asgreen 🇩🇰 (Soudal Quick Step)
Sam Bennett 🇮🇪 (Bora-Hansgrohe)
Arnaud Démare 🇫🇷 (Groupama-FDJ)
Stan Dewulf 🇧🇪 (Ag2r Citroën Team)
Caleb Ewan 🇦🇺 (Lotto-Dstny)
Fernando Gaviria 🇨🇴 (Movistar Team)
Dylan Groenewegen 🇳🇱 (Team Jayco-AlUla)
Olav Kooij 🇳🇱 (Jumbo-Visma)
Alexander Kristoff 🇳🇴 (Uno-X Pro Cycling Team)
Stefan Küng 🇨🇭 (Groupama-FDJ)
Christophe Laporte 🇫🇷 (Jumbo-Visma)
Giacomo Nizzolo 🇮🇹 (Israel Premier Tech)
Jasper Stuyven 🇧🇪 (Trek-Segafredo)
Matteo Trentin 🇮🇹 (UAE Team Emirates)
Anthony Turgis 🇫🇷 (TotalÉnergies)
Tim Wellens 🇧🇪 (UAE Team Emirates)

Les partants

Data powered by FirstCycling.com

Le palmarès

2013 Peter Sagan 🇸🇰
2014 John Degenkolb 🇩🇪
2015 Luca Paolini 🇮🇹
2016 Peter Sagan 🇸🇰
2017 Greg Van Avermaet 🇧🇪
2018 Peter Sagan 🇸🇰
2019 Alexander Kristoff 🇳🇴
2020 Mads Pedersen 🇩🇰
2021 Wout van Aert 🇧🇪
2022 Biniam Girmay 🇪🇷

La météo

Le ciel sera nuageux avec des averses probables tout au long de la journée. Les températures seront comprises entre 8 et 9°C. Le vent soufflera fort d’ouest à nord-nord-ouest à nord avec des rafales entre 30 et 40 km/h.

▶️ Plus d’informations sur la météo et la direction du vent sur le site de l’IRM

Le programme TV

  • En direct dès 13h40 sur La Une et RTBF Auvio
  • En direct dès 10h00 sur Één et sur Sporza.be, dès 13h00 sur Canvas puis dès 13h35 sur Één, et dès 13h00 sur Sporza.be
  • En direct dès 13h00 sur Eurosport.com et GCN+, et dès 14h15 sur Eurosport 2
  • En direct dès 13h30 sur La Chaîne L’Équipe

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois. Et avec cette offre, tout nouveau souscripteur reçoit 3 mois d’abonnement supplémentaires ! Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -63% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article

E3 Saxo Classic 2023 : notre présentation de la 65e édition

Article suivant
Gand-Wevelgem 2023 - Affiche

Gand-Wevelgem 2023 – Femmes : notre présentation de la 12e édition

Articles similaires
Le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) gagne au sprint la 4e étape du Tour d'Oman 2024 - Photo : ASO/Oman Cycling Association/Thomas Maheux

Tour d’Oman : le résumé de la 4e étape en vidéo

Découvrez le résumé de la 4e étape du Tour d'Oman 2024, raccourcie en raison de la météo et remportée par le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) devant le Néerlandais Ide Schelling (Astana Qazaqstan Team) et l'Italien Davide De Pretto (Team Jayco-AlUla). Le Néo-Zélandais Finn Fischer-Black (UAE Team Emirates) a pour sa part récupéré la tête du classement général avant la dernière étape.
Lire plus
Total
0
Share