Paris-Nice 2023 : notre présentation de la 81e édition

Parcours, partants, favoris, directs… : toutes les infos sur la 81e édition de Paris-Nice, prévue du 5 au 12 mars 2023.

Parcours

Dimanche 5 mars 2023 – 1re étape : La Verrière > La Verrière (169,4 km)

Départ fictif : 12h45
Départ réel : 13h00

Les difficultés du jour :
Km 59,9 – 3e cat. : Côte de Milon-la-Chapelle (500 m à 12% de moyenne)
Km 149,2 – 3e cat. : Côte de Milon-la-Chapelle (500 m à 12%)

Arrivée : entre 16h46 et 17h08

Lundi 6 mars 2023 – 2e étape : Bazainville > Fontainebleau (163,7 km)

Départ fictif : 12h50
Départ réel : 13h00

Les difficultés du jour :
Km 59,9 – 3e cat. : Côte des Granges-le-Roi (1,4 km à 4,3% de moyenne)
Km 103,1 – 3e cat. : Côte de Méréville (900 m à 4,4%)

Arrivée : entre 16h29 et 16h48

Mardi 7 mars 2023 – 3e étape : Dampierre-en-Burly > Dampierre-en-Burly (32,2 km – CLM par équipes)

Premier départ : 14h15

Dernier départ : 16h05

Notons un changement lors de ce contre-la-montre par équipes : le temps pour le classement de l’étape sera désormais pris sur le premier coureur sur la ligne d’arrivée. Alors que les temps de chacun seront comptabilisés pour le classement général. Si un coureur perd du temps sur le premier coureur de son équipe, ce sera son retard qui sera comptabilisé pour le classement général, et ce, même s’il obtient la victoire du jour avec son équipe. Il s’agit d’un test pour l’Union Cycliste Internationale et ASO, qui pourraient lancer ce règlement à plus grande échelle à l’avenir.

Mercredi 8 mars 2023 – 4e étape : Saint-Amand-Montrond > La Loge des Gardes (164,7 km)

Départ fictif : 12h30
Départ réel : 12h40

Les difficultés du jour :
Km 116,6 – 3e cat. : Côte du Vernet (2,1 km à 5,8% de moyenne)
Km 137,5 – 3e cat. : Côte de Cheval Rigon (5,7 km à 3,9%)
Km 164,7 – 1re cat. : La Loge des Gardes (6,7 km à 7,1%)

Arrivée : entre 16h30 et 16h53

Jeudi 9 mars 2023 – 5e étape : Saint-Symphorien-sur-Coise > Saint-Paul-Trois-Châteaux (212,4 km)

Départ fictif : 11h20
Départ réel : 11h35

Les difficultés du jour :
Km 3,6 – 2e cat. : Côte de Coise (1,5 km à 8,6% de moyenne)
Km 11,7 – 2e cat. : Côte de l’Aubépin (4,9 km à 5,1%)
Km 34,6 – 3e cat. : Côte de Trèves (2,3 km à 6%)
Km 181,5 – 3e cat. : Côte d’Aleyrac (4,5 km à 4,3%)

Arrivée : entre 16h25 et 16h53

Vendredi 10 mars 2023 – 6e étape : Tourves > La Colle-sur-Loup (197,4 km)

Départ fictif : 11h40
Départ réel : 11h50

Les difficultés du jour :
Km 6,2 – 3e cat. : Côte de la Roquebrussanne (3,6 km à 4% de moyenne)
Km 80,4- 2e cat. : Côte des Tuilières (2,3 km à 7,8% avec passage maximal à 15%)
Km 112,2 – 3e cat. : Côte de Callian (2 km à 6,9% avec passage maximal à 17%)
Km 133,6 – 2e cat. : Côte de Cabris (5,3 km à 5,8% avec passage maximal à 20%)
Km 168,9 – 2e cat. : Côte de la Colle-sur-Loup (1,8 km à 10% avec passage maximal à 19%)

Arrivée : entre 16h25 et 16h54

Samedi 11 mars 2023 – 7e étape : Nice > Col de la Couillole (142,9 km)

Départ fictif : 10h40
Départ réel : 11h00

Les difficultés du jour :
Km 48,9 – 1re cat. : Côte de Tourette-du-Château (17,8 km à 4,6% de moyenne)
Km 142,9 – 1re cat. : Col de la Couillole (15,7 km à 7,1%)

Arrivée : entre 14h40 et 15h05

Dimanche 12 mars 2023 – 8e étape : Nice > Nice (118,4 km)

Départ fictif : 11h35
Départ réel : 11h55

Les difficultés du jour :
Km 22,3 – 2e cat. : Côte de Levens (6,1 km à 4,9% de moyenne)
Km 37,1 – 2e cat. : Côte de Châteauneuf (5,4 km à 4,6%)
Km 51,1 – 2e cat. : Côte de Berre-les-Alpes (6,3 km à 6%)
Km 68,7 – 1re cat. : Côte de Peille (6,6 km à 6,9%)
Km 103,1 – 1re cat. : Col d’Èze (6 km à 7,6%)

Arrivée : entre 14h42 et 15h00

Favoris et partants

Classement général

La Course au Soleil inaugure habituellement les courses par étapes européennes du WorldTour. Elle était même la porte d’entrée de bon nombre de stars pour cette nouvelle saison balbutiante. Les dernières saisons confirment pourtant bien que l’année cycliste démarre bien avant mars, et que Paris-Nice représente une étape supplémentaire vers le pic de forme, et non plus une fondation. Les coureurs présents en France durant les huit prochaines étapes ont pour la plupart lancé leur saison en Espagne, au Portugal, aux Emirats Arabes Unis, voire en Australie. Démarrer Paris-Nice sans un jour de course semble même être l’anomalie du moment dans le peloton.

Alors, en tête de la liste des favoris, les hommes en forme du moment trustent logiquement les premières positions. Avec ses succès convaincants sur le Jaén Paraìso Interior et sur deux étapes du Tour d’Andalousie (en plus du général), le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a rapidement affirmé sa volonté de renouer rapidement avec la victoire et de mettre la pression sur les rivaux qui avaient osé le mettre en difficulté en 2022. Avec le Belge Tim Wellens, également vainqueur cette saison sur une étape du Tour d’Andalousie, et son ange gardien polonais Rafal Majka, le coureur de 24 ans espère poursuivre cette voie victorieuse entre les Yvelines et Nice.

Mais un autre homme en forme est présent pour contrer ses plans. Celui-là même qui avait surpris « Pogi » sur le dernier Tour de France : le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). Le grimpeur a dominé sans difficulté O Gran Camiño, le Tour de Galice réduit à trois étapes. Vingegaard a remporté les trois étapes et le général, sans laisser une miette à ses adversaires. Il souhaite profiter de ce premier duel de la saison face à Pogacar pour renforcer son ascendant psychologique. Le terrain semble moins propice à ses offensives en montagne, mais il peut croire en sa bonne étoile, avec notamment Rohan Dennis et Tobias Foss pour l’accompagner dans la plaine ou dans les hauts pourcentages.

L’épreuve ne devrait toutefois pas se limiter à un duel entre les UAE Team Emirates et la Jumbo-Visma, si l’on en juge par la liste des partants particulièrement alléchante en ce début de mois de mars. Chez INEOS Grenadiers, en premier lieu, l’équipe spécialiste des courses par étapes emmènera encore de multiples leaders. Le Colombien Daniel Martinez peut rêver d’une première victoire sur les routes françaises après son succès sur le Tour d’Algarve, alors que le Français Pavel Sivakov peut faire sensation en montagne. Autre Français en vue, Romain Bardet (Team DSM) profitera de cette première sortie dans le WorldTour pour renforcer sa condition en vue de l’été et du Tour de France, de nouveau dans ses objectifs. Il peut être un élément à surveiller dans les dernières étapes en moyenne montagne.

L’équipe Bahrain Victorious pourra également jouer de multiples cartes, avec l’Australien Jack Haig comme principal leader s’il parvient à éviter la malchance et les bordures et le Suisse Gino Mäder comme joker, surtout avec le chrono prévu en milieu de semaine. La formation Bora-Hansgrohe comptera pour sa part sur le double vainqueur Maximilian Schachmann, qui espère avoir récupérer de son année de galères médicales, et le Luxembourgeois Bob Jungels, toujours à surveiller quand les profils se font plus vallonnés. Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) sera aussi dans les favoris par son aisance en montagne et ses qualités sur les profils accidentés en général.

D’autres talents qui ont émergé en ce début de saison pourront également espérer un résultat de prestige sur ce Paris-Nice. Le Danois Matias Skjelmose (Trek-Segafredo), vainqueur d’étape sur l’Étoile de Bessèges et le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, a ce qu’il faut pour surprendre les favoris sur de tels profils. Il en va de même pour le vainqueur du GP La Marseillaise, l’Américain Neilson Powless (EF Education-EasyPost), visiblement à l’aise sur les routes françaises en ce début d’année. Le Français Kevin Vauquelin (Arkéa-Samsic), vainqueur surprise du Tour des Alpes Maritimes et du Var, pourrait également jouer sa carte, même si le final en montagne semble trop rude pour son profil.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Sprinters

Avec les plaines empruntées et le vent qui risque de bouleverser le peloton à toute heure de la journée, il est habituel de voir des spécialistes des prochaines classiques et des sprinters s’inviter dans la meute de Paris-Nice. Et cette édition n’y échappe pas. Le plateau de sprinters sera particulièrement imposant cette saison, avec de nombreux concurrents qui ont déjà levé les bras en ce début de saison.

Le champion de Belgique Tim Merlier (Soudal Quick Step), double vainqueur d’étape sur l’UAE Tour, sera le principal surveillé sur ces arrivées massives. Dans une équipe sans favori visible pour le classement général, Merlier aura un groupe royal pour l’emmener dans les emballages finaux. Son compatriote Arnaud De Lie (Lotto-Dstny), vainqueur à trois reprises depuis le début de saison, sera aussi le leader de sa formation et il aura une nouvelle pression sur les épaules pour sa première course par étapes d’importance, au niveau WorldTour.

Parmi les plus expérimentés, le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), en berne sur l’UAE Tour, aura l’occasion de se refaire la cerise sur des routes françaises qu’il connaît bien. Alors que l’Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) espère renouer avec le succès également sur Paris-Nice, après une course aussi difficile aux Émirats Arabes Unis. Là où le Néerlandais Olav Kooij (Jumbo-Visma) a confirmé ses ambitions pour l’avenir. Il sera en prime épaulé par le Français Christophe Laporte, en grande forme lors du week-end d’ouverture en Belgique.

Parmi les candidats qui peuvent également briller lors des prochaines classiques, le Norvégien Alexander Kristoff (Uno-X) est évidemment l’un des premiers à citer, tant le vétéran scandinave conforte sa place parmi les meilleurs sprinters malgré les années. L’Australien Michael Matthews (Team Jayco-AlUla), qui a connu de la malchance sur le Tour Down Under, espère retrouver la condition pour Paris-Nice, alors que le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) compte scorer une première fois cette saison, après des résultats encourageants à Bessèges. Le Français Bryan Coquard (Cofidis), le Norvégien Edvald Boasson Hagen (TotalÉnergies), l’Allemand John Degenkolb (Team DSM) et le Danois Magnus Cort (EF Education-EasyPost) sont à placer dans cette catégorie. Alors que les sprinters puissants comme l’Australien Kaden Groves (Alpecin-Deceuninck), le Néerlandais Cees Bol (Astana Qazaqstan Team), le Britannique Ethan Hayter(INEOS Grenadiers) et le Néerlandais David Dekker (Arkéa-Samsic) sont aussi à ajouter à la liste des outsiders.

Dernier point : le classement par points permettra d’obtenir le maillot vert. Mais celui-ci changera de couleur dès cette saison : il sera désormais plus foncé avec des teintes claires sur le col. Ce sera également la même couleur sur le Critérium du Dauphiné et sur le Tour de France.

La liste des partants :

▶️ Téléchargez la liste des partants au format PDF

Data powered by FirstCycling.com

Palmarès

2013 Richie Porte 🇦🇺
2014 Carlos Betancur 🇨🇴
2015 Richie Porte 🇦🇺
2016 Geraint Thomas 🇬🇧
2017 Sergio Luis Henao 🇨🇴
2018 Marc Soler 🇪🇸
2019 Egan Bernal 🇨🇴
2020 Maximilian Schachmann 🇩🇪
2021 Maximilian Schachmann 🇩🇪
2022 Primoz Roglic 🇸🇮

Directs TV

  • Dimanche 5 mars
    • Direct dès 15h10 sur La Une et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h40 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h15 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Lundi 6 mars
    • Direct dès 14h55 sur Tipik et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h25 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h10 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Mardi 7 mars
    • Direct dès 14h55 sur Tipik et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h25 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h10 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Mercredi 8 mars
    • Direct dès 14h55 sur Tipik et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h25 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h10 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Jeudi 9 mars
    • Direct dès 14h55 sur Tipik et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h25 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h10 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Vendredi 10 mars
    • Direct dès 14h55 sur Tipik et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h25 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 15h10 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 15h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Samedi 11 mars
    • Direct dès 13h40 sur La Une et RTBF Auvio
    • Direct dès 13h30 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 13h35 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 13h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+
  • Dimanche 12 mars
    • Direct dès 13h35 sur La Une et RTBF Auvio
    • Direct dès 15h35 sur Één et Sporza.be
    • Direct dès 13h30 sur France 3 et France.tv
    • Direct dès 13h00 sur Eurosport 2, Eurosport.com et GCN+

Pour profiter des retransmissions télévisées de ces courses cyclistes depuis l’étranger, n’hésitez pas à utiliser NordVPN, un programme vous permettant de rejoindre des réseaux privés virtuels protégés dans le monde entier. Pour accéder à ces retransmissions télévisées depuis le monde entier, un VPN peut vous aider, tout en vous protégeant. NordVPN vous propose un abonnement de deux ans pour seulement 3,49 €/mois pour toute souscription pour deux ans. Et avec l’offre anniversaire, tout nouveau souscripteur reçoit 3 mois ou 1 an d’abonnement supplémentaires ! Des offres combinées avec NordPass et NordLocker, qui vous aident à protéger vos mots de passe, sont également disponibles jusqu’à -63% ! Tout abonnement à NordVPN est un soutien supplémentaire à CyclismeRevue.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
Le peloton sur les secteurs de graviers du Strade Bianche, le 5 mars 2022 - Photo : RCS Sport/La Presse/Fabio Ferrari

Strade Bianche 2023 – Hommes : notre présentation de la 17e édition

Article suivant
Tadej Pogacar Vainqueur Final Trident - Tirreno-Adriatico 2022 - RCS Sport La Presse Fabio Ferrari

Tirreno-Adriatico 2023 : notre présentation de la 58e édition

Articles similaires
Le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) gagne au sprint la 4e étape du Tour d'Oman 2024 - Photo : ASO/Oman Cycling Association/Thomas Maheux

Tour d’Oman : le résumé de la 4e étape en vidéo

Découvrez le résumé de la 4e étape du Tour d'Oman 2024, raccourcie en raison de la météo et remportée par le Belge Amaury Capiot (Arkéa-B&B Hôtels) devant le Néerlandais Ide Schelling (Astana Qazaqstan Team) et l'Italien Davide De Pretto (Team Jayco-AlUla). Le Néo-Zélandais Finn Fischer-Black (UAE Team Emirates) a pour sa part récupéré la tête du classement général avant la dernière étape.
Lire plus
Total
0
Share