L’UCI change ses règles en dernière minute : un nouveau système de points pour briguer le WorldTour en 2026

L’Union Cycliste Internationale confirme que les Grands Tours, classiques majeures et étapes rapporteront désormais plus de points, modifiant radicalement l’approche sportive proposée entre 2020 et 2022.
UCI WorldTour 2022 - Logo

C’est une surprise de Noël que l’Union Cycliste Internationale (UCI) a proposé aux équipes masculines enregistrées pour la saison 2023 : après trois années de critiques à l’encontre du barème de points proposé pour désigner les 18 équipes qui feront partie du WorldTour dès 2023, la fédération a décidé de faire des modifications de dernière minute à ce système. Des adaptations nécessaires, selon l’UCI, “afin de revaloriser les courses les plus prestigieuses de l’UCI WorldTour, et rééquilibrer l’importance accordée respectivement aux courses d’un jour et aux courses par étapes”.

Durant ces trois dernières années, et plus particulièrement en 2022, à l’approche de l’échéance de ce classement sportif, les critiques ont été nombreuses concernant les points distribués tout au long de la saison. Des incongruités ont été appuyées durant les Grands Tours, confirmant que trois semaines sur un Tour d’Italie, un Tour de France ou un Tour d’Espagne à chasser les étapes rapportaient bien moins que trois semaines sur des semi-classiques de moindre importance et intrinsèquement plus faciles à gagner face à un peloton composé aussi d’équipes continentales et ProTeams.

Les Grands Tours et les monuments d’abord

L’UCI explique avoir voulu corriger ces incohérences en modifiant en profondeur ce barème qui fait désormais la part belle aux plus grandes courses du calendrier. Les points attribués pour les Grands Tours sont désormais largement augmentés, tant pour les classements (général et annexes) que pour les étapes, avec désormais les 15 premiers d’une étape valorisés. De même, les cinq monuments (Milan-Sanremo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et Tour de Lombardie) rapportent plus de points que les autres classiques. Les courses par étapes du WorldTour sont aussi valorisées, tout comme les championnats du monde et les Jeux Olympiques.

Découvrez le barème complet dans le nouveau règlement de l’UCI en cliquant ici

Une analyse rapide de Raùl Banqueri, de l’équipe de Lanterne Rouge, confirme ainsi que le nombre de points offerts durant la saison a augmenté de près de 25% et que la répartition est bien différente. Les Grands Tours représentent désormais un quart des points à distribuer sur une année (contre 13% en 2022). Et les courses ProSeries et de catégorie .1 qui représentaient 50% des points la saison dernière n’en représentent plus que 40% dorénavant. Il a également calculé qu’un chasseur d’étapes sur un Grand Tour qui se classe dans le Top 5 de plusieurs étapes peut gagner jusqu’à cinq fois plus de points par rapport à l’an dernier. Ce qui permet ainsi de revaloriser certains coureurs qui n’ont pas la puissance pour jouer le général, mais peuvent enchaîner les points grâce à leur esprit combatif. Ou même de renforcer l’apport des coureurs capables tant de sprinter que de grimper, comme le confirme l’infographie ci-dessous de CyclingGraphs.

L’UCI annonce en prime que ce sont aujourd’hui les 20 premiers coureurs de l’équipe qui remportent des points et non les 10 premiers comme ces trois dernières années. Cela n’aurait pas totalement changé le classement sportif de 2020 à 2022, avec toujours Lotto-Soudal et Israel Premier Tech relégués, mais cela change tout de même la vision stratégique à mener pour les trois prochaines saisons avec de plus nombreux coureurs capables d’empocher des points et de rassurer son employeur.

Le sens du timing

Le timing de cette annonce étonne cependant, alors que l’équipe Lotto-Dstny a par exemple récemment annoncé qu’elle ne participera pas au Tour d’Italie et d’autres courses par étapes du WorldTour, malgré les invitations automatiques dont elle dispose, en raison d’un calendrier déjà chargé qu’il faut gérer au mieux pour assurer sa place parmi les meilleurs ProTeams. On imagine que l’UCI a prévenu à temps cette équipe et les autres des changements à venir pour les trois prochaines années, car une telle modification de règlement a de lourdes conséquences à l’heure où les programmes se finalisent. Heureusement, il reste encore trois ans pour revenir dans le WorldTour… Mais parmi les ProTeams, il y aura une bataille, chaque saison, pour rester parmi les deux meilleures équipes pouvant bénéficier d’une invitation automatique à toutes les courses du WorldTour… désormais plus rémunératrices en termes de points !

Autre surprise de la part de l’UCI : l’équipe Israel Premier Tech bénéficiera finalement d’une invitation sur toutes les courses par étapes WorldTour, hors des Grands Tours. Normalement, vu son classement, la formation israélienne ne pouvait disputer que les courses d’un jour, mais pour 2023, la fédération a décidé de mettre en place une exception. Certainement une manière d’éviter tout problème avec le milliardaire Sylvan Adams, qui a longtemps menacé l’UCI de suites judiciaires face au barème proposé entre 2020 et 2022 et la non-adaptation des règles malgré la crise sanitaire du Covid-19 qui a bouleversé certaines équipes plus que d’autres. Mais là encore, cette décision permet aux équipes déjà dans le haut du panier de conserver leurs privilèges par rapport à des formations plus modestes. Bref, encore une fois, le système est loin d’être parfait, comme tout barème sportif. Mais les équipes sont désormais prévenues. La bagarre fera rage jusqu’en 2026. Ou jusqu’au prochain changement de dernière minute de l’UCI ?


Cet article vient de notre newsletter hebdomadaire, partagée à nos abonnés tous les lundis après-midis. Abonnez-vous à cette newsletter vous proposant un résumé de l’actualité cycliste de la semaine, le calendrier de la semaine suivante ainsi que nos divers projets, le tout gratuitement !

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Précédent article
014 Mathieu Van der Poel Tom Pidcock - Hommes - Cyclo-cross de Boom - Alain Vandepontseele

Cyclo-cross de fin d’année : les stars défilent entre les fêtes

Article suivant
16 Wout van Aert, Tom Pidcock et Mathieu Van der Poel - Hommes Cyclo-cross de Gavere 2022 - Alain Vandepontseele

Coupe du monde de cyclo-cross à Gavere : les photos des chocs de géants remportés par Shirin van Anrooij et Mathieu Van der Poel

Articles similaires