Eurométropole Tour : Jakobsen enchaîne sa septième victoire en deux mois

Taillé pour les sprinters, l’Eurométropole Tour (ex-Circuit Franco-Belge) n’a pas manqué sa cible. Malgré le circuit vallonné autour de Tournai, Fabio Jakobsen a profité du travail collectif de Deceuninck-Quick Step pour briller une septième fois cette saison. Ou plutôt une septième fois en seulement deux mois.

Les orages qui s’annonçaient sur les plaines hennuyères n’ont pas douché le peloton de l’Eurométropole Tour. Mais ils ont insufflé une dose de panache parmi les protagonistes de cette semi-classique hennuyère. Sur une épreuve parfaitement taillée pour les coureurs les plus véloces, malgré la quadruple ascension du col de la Croix Jubaru, les équipes de sprinters espéraient bien contrôler la meute jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais à 50 bornes de l’arrivée, le souffle d’Éole venu de côté profitait à l’ancien champion du monde Mads Pedersen (Trek-Segafredo), décidé avec quelques équipiers et confrères rouleurs à faire bouger le peloton.

Plusieurs favoris étaient toutefois attentifs sur ces routes soufflées par le vent : Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic), Sep Vanmarcke (Israel Start-up Nation) et Michal Kwiatkowski (INEOS Grenadiers) parvenaient à suivre ce coup d’une trentaine de coureurs, alors que les équipes de Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step), Elia Viviani (Cofidis) ou Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) devaient mettre un coup d’accélérateur pour éviter un coup de Trafalgar. Les deux contre-la-montre par équipes se terminaient à l’avantage du peloton qui revenaient à un tour de l’arrivée sur ce groupe d’audacieux. Au grand plaisir de Fabio Jakobsen qui, bien placé par Bert Van Lerberghe, produisait son ultime effort à 200 mètres de l’arrivée pour dépasser Mads Pedersen et s’offrir à Tournai sa septième victoire de la saison. Et surtout son septième bouquet en deux mois, depuis son retour sur la plus haute marche du podium lors de la 2e étape du Tour de Wallonie.

« Qui aurait pu penser cela voici un an ? »

Le Néerlandais de 25 ans ne cachait évidemment pas sa joie à l’arrivée, toujours marqué par ces succès qui s’accumulent, alors qu’un an plus tôt, il était encore à l’hôpital, meurtri par une terrible chute sur le Tour de Pologne 2020. « Qui aurait pu penser cela voici un an ? Je suis reconnaissant de pouvoir courir à nouveau. Je prends vraiment du plaisir », se réjouit Jakobsen au micro de la RTBF. « Je pense que cette course était agréable à regarder à la télévision. Quand le groupe de 30 est parti, nous n’avions que deux gars de notre équipe à l’avant. Ce n’était pas une situation idéale pour nous, mais nous sommes toujours restés calmes. Et à la fin, tout s’est regroupé et l’équipe m’a parfaitement placé. J’ai dû freiner mon sprint pour choisir entre la gauche et la droite, mais cela a fonctionné », explique celui qui a pris l’intérieur pour doubler Pedersen et s’offrir une nouvelle victoire. Et cette belle série wallonne pourrait se poursuivre dès mardi prochain sur les routes de Binche-Chimay-Binche.

Résultats de la 80e édition de l’Eurométropole Tour (La Louvière > Tournai, 177,6 km) :

  1. Fabio Jakobsen (P-B, Deceuninck-Quick Step) en 4h08:32
  2. Jordi Meeus (BEL, Bora-Hansgrohe)
  3. Mads Pedersen (Dan, Trek-Segafredo)
  4. Danny van Poppel (P-B, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux)
  5. Hugo Hofstetter (Fra, Israel Start-up Nation)
  6. Nacer Bouhanni (Fra, Team Arkéa-Samsic)
  7. Kenneth Van Rooy (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise)
  8. Luca Mozzato (Ita, B&B Hôtels p/b KTM)
  9. Reinardt Janse van Rensburg (Afs, Team Qhubeka-NextHash)
  10. Samuel Leroux (Fra, Xelliss-Roubaix-Lille Métropole)

Photo : capture RTBF

Pin It on Pinterest