Championnats du monde sur route – Flandre 2021 : notre présentation du relais mixte

Expérimentation de l’Union Cycliste Internationale dans le cadre d’une mixité plus importante dans les disciplines olympiques, le relais mixte par nations n’offre cette année que sa seconde édition internationale, mais propose une liste de départ bien plus intéressante qu’à l’occasion de son inauguration dans le Yorkshire, en 2019. La lutte pour les six maillots arc-en-ciel devrait dévoiler un spectacle convaincant pour des spectateurs qui n’ont pas encore eu le temps de s’habituer à cette nouvelle catégorie.

Parcours, programme, engagés, résultats, résumés… : toutes les infos sur les championnats du monde de cyclisme sur route 2021 sur notre page spéciale

Le parcours

Le parcours de contre-la-montre en relais mixte sera légèrement plus long qu’en 2019, avec plus de 20 kilomètres à enchaîner pour les trois participant⋅e⋅s, les uns après les autres. Les hommes ouvriront le bal depuis la plage de Knokke-Heist, avec une première partie qui s’annonce particulièrement technique via le centre de la cité côtière. Les ronds-points et virages seront serrés pour un groupe de trois coureurs décidés à se mettre dans le bon rythme. Comme lors des précédents contre-la-montre, les routes seront plus larges et droites en direction de Westkapelle, avant que les coureurs se rendent directement jusqu’à Dudzele, comme à l’occasion du tracé destiné aux juniors. Les routes ne seront pas plus sinueuses jusqu’à l’arrivée à Bruges, où le passage jusqu’à la place ‘t Zand ne devrait pas poser de problème aux purs rouleurs.

Les femmes démarreront dès l’arrivée des hommes, au bout de 22,5 kilomètres de course. Le départ sera également sinueux dans les rues de Bruges avant une longue ligne droite en bord de canal jusqu’à Damme. Le vent sera alors plutôt de trois-quart dos jusqu’au village arc-en-ciel, avant la remontée jusqu’à Dudzele, où les trois femmes lancées retrouveront le parcours de leurs homologues masculins. Le final sera donc avec un vent plutôt de côté, sur des chaussées toujours bien droites jusqu’au retour sur Bruges, au bout de 22 kilomètres tout pile. Les temps seront alors enregistrés sur la deuxième cycliste arrivée par nation.

Départ : dès 13h45 depuis le Zeedijk à Knokke-Heist

Distance : 22,5 kilomètres (hommes) + 22 km (femmes) = 44,5 kilomètres

Arrivée : jusqu’à 16h45 sur ‘t Zand à Bruges

La carte et le profil :

Championnats du monde sur route 2021 - Parcours Contre-la-montre Relais mixte Championnats du monde sur route 2021 - Profil Contre-la-montre Relais mixte

Les favoris

Lors de la première édition du championnat du monde du relais mixte, les engagé⋅e⋅s n’étaient pas franchement nombreux⋅se⋅s à se bousculer au portillon. La faute à un programme particulier : le relais mixte lançait alors la semaine des Mondiaux et plusieurs favoris et favorites avaient décidé d’éviter cette nouvelle compétition pour se concentrer sur les contre-la-montre individuels programmés deux à trois jours plus tard. Pour cette deuxième édition, organisée en 2021 en raison de Mondiaux 2020 lancés à la hâte en raison du Covid-19, l’Union Cycliste Internationale (UCI) a décidé de bousculer cet agenda. Le contre-la-montre masculin et l’épreuve féminine ont été placés en début de semaine et le relais mixte clôture la session des contre-la-montre, ce mercredi, après que les courses au maillot arc-en-ciel ont déjà mis les rouleurs et rouleuses dans le rythme.

Ce changement a visiblement donné envie aux spécialistes de l’exercice de s’essayer à ce relais particulier, composé pour rappel de trois hommes et de trois femmes d’une même nation (à l’exception de l’équipe du Centre Mondial du Cyclisme, qui regroupe des multiples talents formés par l’UCI à Aigle). Cela se voit sur la liste de partants confirmée pour ce mercredi. L’équipe championne d’Europe du relais mixte, l’Italie, se présente ainsi avec ses meilleurs talents au départ. Seul Alessandro De Marchi cède sa place par rapport à l’Euro, mais son poste est désormais occupé par Edoardo Affini, neuvième du contre-la-montre mondial, dimanche dernier. Le titre individuel obtenu par Ganna dimanche dernier devrait propulser l’Italie en bonne position avant le départ d’Italiennes qui ont de belles références sur le chrono comme Marta Cavalli ou Elisa Longo Borghini.

Championne du monde en titre, l’équipe des Pays-Bas aura fort à faire pour confirmer ce titre mondial. L’équipe masculine compte de bons rouleurs, mais pas parmi les meilleurs mondiaux avec notamment Koen Bouwman et Jos van Emden. Alors que Bauke Mollema sort d’une lourde chute sur le Tour du Luxembourg. Chez les femmes, les trois rouleuses présentes sur le chrono individuel seront présentes et risquent de faire la décision, avec la championne du monde Ellen van Dijk, dans la forme de sa vie depuis l’Euro, et Annemiek van Vleuten, médaillée de bronze. La Suisse risque également de se présenter parmi les candidats pour le podium sur ce chrono particulier. Elle présente ses trois meilleurs rouleurs helvètes du moment, avec le champion d’Europe Stefan Küng et la pépite helvète Stefan Bissegger en tête de gondole, et des spécialistes tout aussi puissantes dans le groupe féminin, avec la médaillée d’argent Marlen Reusser pour mener le groupe jusqu’à Bruges.

L’Allemagne connaît une belle histoire sur le relais mixte depuis 2019, avec notamment des deuxièmes places aux championnats du monde en 2019 et un titre sur l’Euro en 2020. Avant une nouvelle deuxième place lors de l’Euro à Trento, voici deux semaines. L’équipe allemande se présentera également avec ses meilleurs représentants du moment sur le chrono, avec le futur retraité Tony Martin et le puissant Max Walscheid chez les hommes, et Lisa Brennauer et Lisa Klein chez les femmes. L’Allemagne visera donc une médaille comme la Belgique, qui arrive sur ce championnat du monde avec un groupe intéressant. Sur ses terres, le groupe noir-jaune-rouge rêve d’une médaille avec les purs rouleurs que sont Victor Campenaerts et Yves Lampaert ainsi que les meilleures représentantes belges sur route et sur piste, Jolien d’Hoore et Lotte Kopecky. Les moyens sont mis pour faire briller la Belgique sur ce relais particulier.

Le Danemark compte sur sa génération de rouleurs et rouleuses pour obtenir une place d’honneur sur ces routes. La famille Norsgaard (avec Mathias et Emma) sera présente avec l’un des favoris de la course sur route, Magnus Cort, ainsi que des pistardes de renom comme Amalie Dideriksen et Julie Leth. L’équipe de Grande-Bretagne peut également prétendre à une bonne position sur ce relais mixte avec Alex Dowsett et la surprise Daniel Bigham chez les hommes, ainsi que Joscelin Lowden et Anna Henderson chez les femmes. Enfin, les États-Unis devront se surpasser pour devancer ces diverses nations, du moins si Brandon McNulty dévoile de meilleures performances qu’en individuel, alors que Leah Thomas et Ruth Winder mèneront grand train sur le relais féminin.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


L’horaire des partants :

14h00 – Centre mondial du cyclisme UCI
Paul Daumont , Jean Eric Habimana , Ahmad Badreddin Wais , Akvilé Gedraityté , Anastasiya Kolesava et Tereza Medvedová

14h03 – Espagne
Xabier Mikel Azparren, Diego Lopez, Lluís Mas, Ziortza Isasi, Sara Martin et Lourdes Oyarbide

14h06 – Pologne
Filip Maciejuk, Damian Papierski, Bartosz Rudyk, Karolina Karasiewicz, Karolina Kumiega et Aurela Nerlo

14h09 – Autriche
Tobias Bayer, Felix Ritzinger, Maximilian Schmidbauer, Sarah Rijkes, Christina Schweinberger et Kathrin Schweinberger

14h50 – États-Unis
Lawson Craddock, Brandon McNulty, Neilson Powless, Coryn Rivera, Leah Thomas et Ruth Winder

14h53 – Grande-Bretagne
Daniel Bigham, Alex Dowsett, John Archibald, Joscelin Lowden, Alice Barnes et Anna Henderson

14h56 – Suisse
Stefan Bissegger, Stefan Küng, Mauro Schmid, Élise Chabbey, Nicole Koller et Marlen Reusser

14h59 – France
Thomas Denis, Valentin Tabellion, Benjamin Thomas, Marion Borras, Clara Copponi et Coralie Demay

15h40 – BELGIQUE
Victor Campenaerts, Ben Hermans, Yves Lampaert, Shari Bossuyt, Jolien D’Hoore et Lotte Kopecky

15h43 – Danemark
Mikkel Bjerg, Mathias Norsgaard, Magnus Cort, Amalie Dideriksen, Emma Norsgaard et Julie Leth

15h46 – Allemagne
Nikias Arndt, Tony Martin, Max Walscheid, Lisa Brennauer, Lisa Klein et Mieke Kröger

15h49 – Italie
Edoardo Affini, Filippo Ganna, Matteo Sobrero, Marta Cavalli, Elena Cecchini et Elisa Longo Borghini

15h52 – Pays-Bas
Koen Bouwman, Bauke Mollema, Jos van Emden, Annemiek van Vleuten, Ellen van Dijk et Riejanne Markus

Le palmarès :
2019 Pays-Bas
2020 Édition annulée

La météo

Le ciel sera légèrement nuageux avec des éclaircies. Les températures se situeront entre 19 et 20°C. Le vent soufflera d’ouest-sud-ouest à ouest entre 10 et 15 km/h.

Les directs TV

Photo : archive Allan McKenzie/SWpix.com – Graphiques : ProCyclingMaps

Pin It on Pinterest