Championnats du monde sur route – Flandre 2021 : notre présentation du contre-la-montre espoirs

Le contre-la-montre espoir des championnats du monde sur route célèbre ses 25 ans, après une édition 2020 annulée en raison de la pandémie de Covid-19. Et cette année, faute de tenant du titre au départ, les coureurs de moins de 23 ans, mélangés entre espoirs et néo-professionnels déjà actifs dans le WorldTour, se disputeront un titre bien plus serré que dans les autres catégories.

Parcours, programme, engagés… : toutes les infos sur les championnats du monde de cyclisme sur route 2021 sur notre page spéciale

Le parcours

Le tracé du chrono destiné aux espoirs masculins sera le même que celui des femmes, sur 30,3 kilomètres entre Knokke-Heist et Bruges. Le départ se fera comme pour toutes les catégories depuis le casino de Knokke, en bord de mer, avant un kilomètre et demi le long de la plage. Le tracé se voudra plus technique dans le centre de Knokke avant des longues routes rectilignes vers Westkapelle et Oostkerke. Un passage en bord de canal permettra aux plus puissantes de faire la différence sur un léger faux-plat montant avant un virage vers le sud jusqu’à Dudzele. Après un virage serré dans le village, retour sur des larges chaussées jusqu’à Damme, où sera installé un point intermédiaire, puis jusqu’à Bruges, sans difficulté particulière.

Quelques virages dangereux s’annoncent à l’entrée de Bruges, ainsi qu’une route en légère montée, mais cela ne devrait pas perturber le rythme des grandes rouleurs qui termineront leur effort au bout de 30 kilomètres sur la place ‘t Zand.

Départ : dès 10h40 depuis le Zeedijk à Knokke-Heist

Distance : 30,3 kilomètres

Arrivée : jusqu’à 12h50 sur ‘t Zand à Bruges

La carte et le profil :

Championnats du monde sur route 2021 - Parcours Contre-la-montre Espoirs Championnats du monde sur route 2021 - Profil Contre-la-montre Espoirs

Les favoris

Après trois éditions dominées par le rouleur danois Mikkel Bjerg, la succession du coureur d’UAE Team Emirates pourrait venir de son propre pays. Le Danemark a une grande tradition de spécialistes du contre-la-montre, grâce à une formation sur piste et sur les longues routes du pays bercées par le vent. Et les résultats se confirment à l’occasion des principaux championnats du calendrier. Voici deux semaines, Johan Price-Pejtersen s’offrait ainsi le titre de champion européen du contre-la-montre, confirmant la domination danoise de l’exercice. Professionnel chez Uno-X depuis deux ans, le coureur de 22 ans espère connaître plus de réussite sur ce championnat du monde qu’en 2019 à Harrogate. Victime d’une chute sur les routes détrempées du Yorkshire, il avait terminé le chrono en dernière position. De retour en pleine forme, Price-Pejtersen veut profiter de la lancée de son titre continental pour briller désormais en arc-en-ciel. Et sur un tracé aussi plat, sur à peine 30,3 kilomètres, le Danois se classe clairement comme l’un des grands favoris du jour dans cet exercice réservé aux moins de 23 ans.

Deuxième du championnat d’Europe, le Norvégien Søren Wærenskjold a également des prétentions sur ce Mondial. Deuxième du championnat de Norvège chez les professionnels et deuxième de l’Euro chez les espoirs, le rouleur de 21 ans est plutôt un spécialiste des chronos courts, mais dévoile depuis cette année des qualités intéressantes sur plus de 25 kilomètres. Équipier de Price-Pejtersen chez Uno-X, il fait partie de ces rouleurs explosifs qui aiment le sprint, à la manière d’un Van Aert.

Autre spécialiste, le Néerlandais Mick van Dijke, passé pro chez Jumbo-Visma en septembre dernier, peut clairement espérer jouer le titre sur un tel tracé. Pur rouleur, le champion des Pays-Bas du contre-la-montre a évité le championnat d’Europe pour se concentrer sur ces championnats du monde sur lesquels il vise les deux maillots arc-en-ciel chez les espoirs. Récent vainqueur de deux étapes et du général du Flanders Tomorrow Tour, il s’est également montré sous un grand jour sur le Tour de l’Avenir (3e du prologue, 2e et 4e des sprints costauds de Bar-sur-Aube et Septmoncel). Le coureur batave a donc une grande chance de briller ce lundi.

Toujours côté néerlandais, le médaillé de bronze du championnat d’Europe Daan Hoole aura envie de faire aussi bien qu’à Trento sur ces routes planes et idéales pour sa grande carcasse. Le coureur de 22 ans, qui est resté cette saison encore chez les espoirs, chez SEG Racing Academy, avant de signer pour 2022 chez Trek-Segafredo, visera une nouvelle place sur le podium à Bruges, et vu le temps réalisé en Italie, à seulement une seconde de Wærenskjold, l’objectif est réaliste. Mais ces coureurs n’auront pas que des coureurs européens à leurs trousses. Leur plus grand concurrent devrait être Luke Plapp, la sensation australienne du début de saison. Médaillé d’argent du contre-la-montre chez les juniors lors des Mondiaux 2018, le rouleur de 20 ans s’est révélé en suivant Richie Porte sur Willunga Hill lors de l’édition « critérium » du Tour Down Under en janvier, avant de s’offrir le titre de champion d’Australie du chrono… chez les pros. Mais durant une année toujours perturbée par le Covid-19 en Australie, Plapp n’a pas eu l’occasion de confirmer ses prétentions sur la scène internationale. Il s’est tout de même classé troisième de la poursuite par équipes lors des Jeux Olympiques, avant de filer sur le Tour de l’Avenir qu’il a dû quitter après deux étapes. L’objectif affiché était celui d’une préparation spécifique pour le Mondial. Et sur 30,3 km, le pistard, future recrue d’INEOS Grenadiers, peut faire des miracles.

Arrivé chez UAE Team Emirates en juillet dernier, le Néo-Zélandais Finn Fisher-Black, à peine 19 ans, compte aussi faire des miracles sur ce contre-la-montre dédié aux espoirs. S’il n’est pas un pur spécialiste, ses qualités de rouleur se sont dévoilées au fil de ses prestations chez les espoirs et les pros, à l’image de sa troisième place sur le chrono du Tour de Belgique à… Knokke-Heist. Ses premières prestations en WorldTour ont été discrètes, mais il peut être un candidat au podium sur une telle distance. Il ne lui manque que quelques buttes pour se placer comme grand favori. Parmi les autres nations qui enchaînent les favoris dans cette discipline, l’Américain Magnus Sheffield sera également attendu sur ces routes. Connu pour ses qualités de rouleur, il a également laissé entrevoir de bonnes jambes sur les épreuves vallonnées. Le coureur de 19 ans a toutefois connu un été particulier. Après sa sixième place au championnat des États-Unis du contre-la-montre chez les pros, le jeune rouleur de l’État de New York a cassé son contrat avec Rally Cycling en août, afin de s’engager (probablement) avec l’équipe INEOS Grenadiers pour 2022. En attendant, Sheffield s’est préparé dans son coin, avant d’envisager une place d’honneur sur ce Mondial.

Et côté belge ? Florian Vermeersch, actif chez Lotto-Soudal depuis l’été 2020, ambitionne clairement une place sur le podium lors de cet exercice parmi les espoirs. Ancien champion de Belgique de la discipline chez les moins de 23 ans, il est sorti de la Vuelta « encore frais », dit-il à l’agence Belga, mais confirme que « le niveau est élevé ». « La forme du jour sera très importante », confirme le coureur de 22 ans à la vue du parcours tracé entre Knokke et Bruges. Jenno Berckmoes, âgé de 20 ans, sait également qu’il sera difficile d’envisager un grand résultat face à la pléthore de rouleurs présents. Le futur sociétaire de Sport Vlaanderen-Baloise, 6e du récent contre-la-montre du Flanders Tomorrow Tour, envisage « une place dans le Top 10 » comme principale ambition, lui qui se voit comme un rouleur-puncheur qui peut briller sur les courtes courses par étapes.


Vous appréciez cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


La liste et l’horaire des partants : cliquez ici pour voir l’horairecliquez ici pour voir l’horaire

Le palmarès :
2011 Luke Durbridge (Aus)
2012 Anton Vorobyev (Rus)
2013 Damien Howson (Aus)
2014 Campbell Flakemore (Aus)
2015 Mads Würtz Schmidt (Dan)
2016 Marco Mathis (All)
2017 Mikkel Bjerg (Dan)
2018 Mikkel Bjerg (Dan)
2019 Mikkel Bjerg (Dan)
2020 Édition annulée

La météo

Le ciel sera nuageux avec des possibles éclaircies. Les températures fluctueront entre 15 et 18°C. Le vent soufflera d’est-nord-est à nord-est entre 10 et 15 km/h.

Les directs TV

  • En direct dès 10h40 sur RTBF Auvio
  • En direct dès 10h35 sur Eurosport 1, Eurosport Player et GCN+ avec les commentaires de Guillaume Di Grazia et Jacky Durand
  • En direct dès 10h20 sur Één et Sporza.be et dès 12h50 sur Canvas

Photo : ASO/Fabien Boukla – Graphiques : ProCyclingMaps

Pin It on Pinterest