Canyon//SRAM Racing annonce la création d’une équipe féminine de développement

Canyon//SRAM Racing va mettre en place une nouvelle structure destinée à épauler les jeunes coureuses et à leur offrir un tremplin vers le plus haut niveau.
Équipe Canyon SRAM Racing - Présentation Liège-Bastogne-Liège 2021 - ASO Gautier Demouveaux

C’est une grande nouveauté dans le circuit cycliste féminin : l’équipe Canyon//SRAM Racing, déjà active dans le WorldTour féminin depuis ses débuts, va mettre en place une nouvelle structure destinée à épauler les jeunes coureuses et à leur offrir un tremplin vers le plus haut niveau.

Dans un calendrier professionnel où les grandes stars du plateau et les plus jeunes se rencontrent à plus d’une occasion, cette initiative de l’équipe américaine va certainement permettre de remettre de l’ordre et de réimaginer à l’avenir ce peloton féminin très hétéroclite.

Cette nouvelle équipe de développement sera ainsi supervisée par la formation-mère de Canyon//SRAM Racing avec des aides apportées en termes d’entraînement, de matériel, de programmes de course… L’équipe se concentrera sur les jeunes coureuses, et plus précisément sur les cyclistes venues d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie, pour mettre en avant les talents venus de régions jusqu’ici peu exposées dans le peloton féminin. Du moins sur les principales courses de la saison, principalement européenne.

«Depuis les débuts de Canyon//SRAM Racing, nous avons toujours été motivés à l’idée de créer des opportunités pour les femmes à travers le globe d’entrer dans le cyclisme professionnel», se réjouit le manager Ronny Lauke. La formation sera ainsi la première du WorldTour féminin à bénéficier d’un vivier de jeunes coureuses issues d’une équipe satellite. Une mécanique déjà connue et reconnue chez les hommes avec les équipes espoirs de Jumbo-Visma, Groupama-FDJ, Team DSM ou encore Lotto-Soudal, qui permettent à des coureurs du cru de grimper rapidement vers le WorldTour grâce à une structure professionnelle déjà bien en place.

Dans le peloton féminin, certaines structures américaines comme Twenty24 ProCycling, développent deux programmes, pour les espoirs et pour les pros, afin d’accompagner mieux ces cyclistes qui, sans ces structures, doivent parfois faire face à une lourde compétition dès leurs débuts. Ce passage chez les pros est souvent rude, vu l’écart important entre les meilleures équipes du peloton et les plus modestes, mais aussi la différence d’âge qu’il peut y avoir entre les filles qui démarrent leur carrière à 18 ans et celles qui ont déjà plusieurs saisons dans les jambes. Les catégories juniors et espoirs ne sont pas encore totalement distinctes par rapport au calendrier masculin, et cela se ressent dans la formation de ces cyclistes féminines.

L’instauration de cette nouvelle équipe de développement de Canyon//SRAM Racing ne peut donc qu’être bénéfique pour le peloton, avec l’espoir que d’autres formations embraient sur ce chemin, pour le bien du futur du cyclisme féminin.

Cet article a été publié en avant-première sur notre newsletter hebdomadaire, partagée à nos abonnés tous les lundis vers 16h00. Abonnez-vous à cette newsletter vous proposant un résumé de l’actualité cycliste de la semaine, le calendrier de la semaine suivante ainsi que nos divers projets, le tout gratuitement !

Photo : ASO/Gautier Demouveaux

Total
1
Shares

Les commentaires sont fermés.

Précédent article
Podium Jolanda Neff Suisse - Cross-country VTT Femmes - Jeux Olympiques 2021 - Capture Eurosport

Jeux Olympiques – Tokyo 2020 : Neff complète l’inimaginable triplé suisse en cross-country

Article suivant
vAffiche - Brussels Cycling Classic 2021

La Brussels Cycling Classic dévoile son parcours : le Mur de Grammont en juge de paix

Articles similaires
Remco Evenepoel Leader 17e étape - Tour d'Espagne Vuelta 2022 - ASO Unipublic Sprint Cycling Agency Rafa Gomez

Les chiffres de la saison 2022 sur route : Evenepoel, Pogacar et Wiebes au sommet

La saison 2022 a été palpitante sur la route, les coureurs offensifs dominent encore le cyclisme actuel. Chez les hommes, Pogacar et Evenepoel affolent les compteurs. Du côté des sprinters, c'est Jakobsen qui engrange le plus de victoires. Chez les femmes, domination absolue au nombre de victoires de Lorena Wiebes, la reine du sprint.
Lire plus