Jeux Olympiques – Tokyo 2020 : notre présentation du contre-la-montre hommes

Pour conclure cette session sur route des Jeux Olympiques, place au contre-la-montre, exercice individuel durant lequel la forme du moment et la météo du jour jouent un rôle déterminant. Et sur ce circuit exigeant autour du Fuji International Speedway, la lutte entre rouleurs sera des plus intéressantes, avec un nombre important de candidats à la médaille.

Découvrez notre présentation du contre-la-montre femmes des Jeux Olympiques

Le parcours

Les spécialistes du chrono ne découvriront pas totalement ce tour tracé autour du circuit automobile de Fuji. Il s’agit en effet en grande partie du circuit final de la course en ligne olympique, avec toutefois un twist : l’ajout d’une côte au sommet d’Oyama qui risque bien de décider de la victoire finale sur ce chrono. Après la descente rapide du circuit de Fuji, les routes seront plus techniques avant la grimpée de cette ascension de près de 5 kilomètres dont le dernier kilomètre et demi offrira une pente à 6,3% de moyenne. Le grand plateau sera donc idéal en début de montée, avant de placer le braquet à gauche dans le final. Suivra une descente légèrement technique jusqu’à l’entrée du circuit de Fuji, de nouveau en montée jusqu’au passage dans les stands. Le tracé offrira encore un long faux-plat montant dans les deux derniers kilomètres.

Attention toutefois à la pluie qui s’annonce ce mercredi, avec en prime des chaudes températures (jusqu’à 30°C) et un taux d’humidité de plus de 80% qui accentueront la difficulté. Et surtout, les coureurs devront affronter deux tours de ce circuit, qui s’annonce encore plus exigeant que pour le peloton féminin.

Premier départ : 7h00 (heure belge)

Dernier départ : vers 9h15 (heure belge)

Distance : 44,2 kilomètres

Carte Contre-la-montre Hommes - Jeux Olympiques 2021

Profil Contre-la-montre Hommes - Jeux Olympiques 2021

Les favoris

Parmi les plus forts du peloton sur la course en ligne, samedi, le vice-champion du monde du chrono Wout van Aert se présentera au départ de ce deuxième exercice olympique avec une nouvelle pancarte de favori dans le dos. Le coureur belge a préparé ces Jeux avec précision, et dévoilé sa condition ascendante depuis le départ du Tour de France. Cela s’est notamment soldé par une victoire de prestige sur le contre-la-montre final du Tour, sur un circuit qui n’était toutefois pas aussi vallonné qu’au Japon. Le leader de Jumbo-Visma aura à son avantage sa technique sur ces descentes et le tracé annoncé glissant vu les averses prévues. Ce qui ne sera pas pour aider Remco Evenepoel, l’autre représentant belge sur ce chrono, qui a montré ses limites sur la course en ligne et n’a pas encore disputé de contre-la-montre de plus de 40 kilomètres depuis son retour de blessure. L’effort en solitaire est ce qu’il apprécie le plus, mais il sera difficile d’imaginer le titre olympique vu la forme affichée par le leader de Deceuninck-Quick Step cet été.

Champion du monde en titre, Filippo Ganna semblait intouchable sur l’effort individuel depuis sa saison 2020 exceptionnelle. Cette saison, il a pourtant connu quelques désillusions, comme une troisième place sur le chrono final de Tirreno-Adriatico (derrière Van Aert notamment) ou une quatrième place sur le championnat d’Italie du chrono. Malgré ces revers, le poursuiteur s’est concentré sur le Giro et les Jeux Olympiques en ce début de saison, et une médaille semble clairement atteignable pour un tel rouleur qui a la puissance nécessaire pour grimper de telles côtes. De même pour son équipier chez INEOS Grenadiers, l’Australien Rohan Dennis, champion du monde en 2019, qui a décidé de tout miser sur ce contre-la-montre olympique en ne disputant qu’une course (le Tour de Suisse) depuis début mai. Le reste de sa préparation, ce fut en altitude ou sur le vélo de contre-la-montre. L’Australien aura à nouveau un statut d’outsider sur ce parcours.

Ces quelques collines autour du circuit de Fuji peuvent favoriser la puissance de rouleurs-grimpeurs en grande condition.  L’Américain Brandon McNulty a dévoilé sur la course en ligne de samedi dernier qu’il était en bonne condition. Et ses qualités intrinsèques sur le chrono peuvent lui permettre de croire en une médaille. Rouleurs invétérés mais en-deçà de leurs meilleures performances ces dernières semaines, le champion d’Europe du chrono Stefan Küng, le champion de France sur route Rémi Cavagna et le champion du Danemark de l’exercice Kasper Asgreen ont également ce qu’il faut pour une médaille olympique ce mercredi.

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Le palmarès :

1996 – Atlanta (USA) : 1. Miguel Indurain (Esp) – 2. Abraham Olano (Esp) – 3. Chris Boardman (G-B)
2000 – Sydney (Aus) : 1. Viatceslav Ekimov (Rus) – 2. Jan Ullrich (All) – 3. Non-attribué
2004 – Athènes (Grè) : 1. Viatceslav Ekimov (Rus) – 2. Bobby Julich (USA) – 3. Michael Rogers (Aus)
2008 – Pékin (Chn) : 1. Fabian Cancellara (Sui) – 2. Gustav Erik Larsson (Suè) – 3. Levi Leipheimer (USA)
2012 – Londres (G-B) : 1. Bradley Wiggins (G-B) – 2. Tony Martin (All) – 3. Christopher Froome (G-B)
2016 – Rio de Janeiro (Bré) : 1. Fabian Cancellara (Sui) – 2. Tom Dumoulin (P-B) – 3. Christopher Froome (G-B)

La météo

Le ciel sera particulièrement nuageux avec un fort risque d’averses tout au long de la journée, les températures seront comprises entre 28 et 30°C, le vent soufflera de sud-ouest à sud-sud-ouest entre 15 et 20 km/h.

Le programme TV

  • En direct dès 7h00 sur Tipik et RTBF Auvio
  • En direct dès 7h00 sur France 3 puis dès 10h00 sur France 2 et dès 7h00 sur France.tv
  • En direct dès 7h00 sur Eurosport 1 et sur Eurosport Player
  • En direct dès 7h00 sur Één et sur Sporza.be

Vous avez apprécié cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Photo de couverture : Tokyo 2020 – Graphiques : ProCyclingMaps

Pin It on Pinterest