Championnats de Belgique de cyclisme sur route 2021 : le panache de Kopecky, le punch de Van Aert

Le circuit particulièrement plat de Waregem, annoncé pour les habitués du sprint, a finalement mené à des courses animées sur ces championnats de Belgique de cyclisme sur route. Les jeux d’équipes et attaques en nombre ont mené cette journée de courses, profitant aux plus coriaces. Lotte Kopecky (Liv Racing) l’a confirmé sur l’épreuve féminine pour prolonger son titre national, alors que Wout van Aert (Jumbo-Visma) a dû batailler jusqu’au dernier coup de pédale pour s’offrir un premier maillot noir-jaune-rouge sur la course en ligne.

Kopecky réalise le double doublé

Autour du stade arc-en-ciel de Zulte Waregem, les offensives ont mené le tempo de ce championnat de Belgique féminin, très haché. Les équipes étaient peu nombreuses à souhaiter prendre leurs responsabilités et malgré les regards se tournant le plus souvent vers les Lotto-Soudal Ladies ou les Bingoal-Chevalmeire, personne ne parvenait prendre les devants plus d’une quinzaine de kilomètres… Cette course décousue annonçait presque un sprint massif sur ces routes flandriennes, du moins si personne ne trouvait la bonne stratégie pour désorganiser le peloton.

«J’ai essayé de faire bouger les choses au premier passage sur la Holstraat (NDLR : la grande côte du circuit final, d’un kilomètre à près de 6% de moyenne), mais rien ne s’est passé. J’ai ensuite décidé de ne pas trop m’emballer, et de me concentrer sur le bon moment pour faire un gros effort», confirme Lotte Kopecky (Liv Racing), bien placée dans les roues durant les attaques suivantes, dont celle de la rouleuse d’Ann-Sophie Duyck (Multum Accountants) dans l’avant-dernier tour. Cette dernière était finalement reprise dans le tour final, avant l’attaque décisive de… Kopecky, parfaitement lancée après la dernière ascension de la Holstraat.

En puissance, la tenante du titre partait en puissance, confirmant son titre de championne de Belgique du contre-la-montre. «J’ai attendu patiemment, avec l’objectif d’aller jusqu’au sommet. Cela a parfaitement fonctionné. Avec Shari Bossuyt (NXTG Racing) devant moi, le rythme dans le groupe de tête était très élevé, et j’ai remarqué que plusieurs concurrentes étaient déjà à bloc. Au sommet, le moment était idéal pour partir», confirme Kopecky, qui n’a ensuite plus été revue par un groupe de tête désorganisé, sans équipe pour mener la poursuite.

Seule sur la ligne à Waregem, Kopecky avait le temps de profiter de ce deuxième titre national consécutif sur la route, et de ce deuxième doublé course en ligne – contre-la-montre, coup sur coup. «Je suis évidemment très heureuse de ces deux titres consécutifs. Mais si ça n’avait pas fonctionné, je n’en aurai pas forcément perdu le sommeil», juge la coureuse belge de 25 ans, désormais concentrée sur les Jeux Olympiques de Tokyo, avant lesquels elle dévoilera (à nouveau) son maillot de championne de Belgique sur le Lotto Belgium Tour, dès mardi.

Alana Castrique titrée chez les espoirs

Sur le podium, Julie Van de Velde (Jumbo-Visma) se muait en dauphine sur la ligne, juste devant le premier peloton mené par la Ploegsteertoise Alana Castrique (Lotto-Soudal Ladies) qui, grâce à cette troisième place chez les élites, s’offre un nouveau titre de championne de Belgique espoir. «C’était une vraie course d’attente. Mais j’ai pu sprinter pour la troisième place et conquérir ainsi le titre espoir. La mission est accomplie. Cela fait du bien et me donne confiance pour la suite», confie l’Hennuyère de 23 ans, qui avait connu un printemps mi-figue, mi-raisin.

Réécouter notre podcast La Tête dans le Guidon avec Alana Castrique

https://twitter.com/Lotto_Soudal/status/1406587435736240128

Résultats du championnat de Belgique de cyclisme sur route féminin (Waregem > Waregem, 122,4 km) :

  1. Lotte Kopecky (Liv Racing) en 3h07:55
  2. Julie Van de Velde (Team Jumbo-Visma Women) à 0:14
  3. Alana Castrique (Lotto-Soudal Ladies) à 0:19
  4. Shari Bossuyt (NXTG Racing)
  5. Nathalie Bex (Bingoal Casino-Chevalmeire)
  6. Jolien D’Hoore (SD Worx)
  7. Julie De Wilde (Plantur-Pura)
  8. Marion Norbert-Riberolle (Team Rupelcleaning)
  9. Valerie Demey (Liv Racing)
  10. Kiona Crabbé (Plantur-Pura)

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets

Van Aert fait la différence sur ses qualités

Les blocs collectifs annoncés au départ de ce championnat de Belgique masculin comme les équipes à vaincre ont rapidement confirmé leur statut sur ce circuit rapide et technique dans les rues de Waregem. Après une habituelle échappée matinale qui n’a cette fois pas multiplié les protagonistes, les Deceuninck-Quick Step, les Lotto-Soudal et les Alpecin-Fenix, soit les trois formations les plus attendues sur ces routes, ont montré les dents dès l’arrivée sur le circuit final autour de la Holstraat, principale difficulté de la journée malgré son seul kilomètre à près de 6% de moyenne. Pas de quoi faire bouger les puncheurs, mais suffisant pour bousculer les habitudes et éviter un éventuel sprint massif annoncé de prime abord.

C’était d’ailleurs la stratégie des Alpecin-Fenix qui annonçaient clairement par leur comportement, leur décision de jouer la carte de l’ancien champion de Belgique Tim Merlier. Alors que les Deceuninck-Quick Step décidaient de mener une course offensive, via l’attaque en facteur d’Yves Lampaert à plus de 50 bornes de l’arrivée, rapidement rejoint par Dries De Bondt (Alpecin-Fenix). Et les Lotto-Soudal menait une course tout aussi animée via notamment Jasper De Buyst ou Philippe Gilbert, pour réduire le peloton à peau de chagrin pour le final. Mais aucun coureur ne bénéficiait vraiment d’une quelconque liberté sur ces routes en prime bordées par le vent, donc peu idéales pour les attaques.

Et comme chez les femmes, c’est le sommet de la Holstraat, cette longue ligne droite dans le vent, qui décidait de la victoire finale, à plus de vingt kilomètres de l’arrivée. Wout van Aert (Jumbo-Visma) faisait parler sa puissance sans prévenir, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) suivait attentivement dans sa roue, et Edward Theuns (Trek-Segafredo) revenait au prix d’un sacré effort dans les derniers mètres. Face à un peloton trop endolori par les précédents efforts, sans grande équipe pour mener la poursuite, le trio prenait une vingtaine de secondes d’avance et décidait de jouer la carte du sprint à trois aux abords de Waregem.

Van Aert : «Je voulais parier sur mon sprint»

«Cela rendait la finale plus difficile. Theuns nous a rejoint et cela a été délicat. Je voulais parier sur mon sprint, j’étais confiant mais je connais aussi la vitesse de Theuns», rapporte Wout van Aert, contraint de porter le poids de la course dans le dernier tour. Remco Evenepoel essayait de sortir en force dans les dernières pentes du circuit final tandis qu’Edward Theuns menait des relais moins appuyés dans les derniers kilomètres. L’épouvantail était en jaune et noir et tout le monde calquait sa course dessus…

Ce qui contraignait Van Aert à mener le sprint de loin, à plus de 250 mètres de la ligne ! Le coureur belge faisait parler son explosivité avec l’espoir de tenir jusqu’au bout, mais Theuns réalisait un sprint tout aussi exceptionnel pour revenir dans les 50 derniers mètres sur le grand favori. Les deux hommes se jetaient ensemble sur la ligne, sans savoir qui a devancé l’autre. Mais la photo-finish était bien plus rapide à analyser que sur la Flèche Brabançonne ou l’Amstel Gold Race : la victoire revient pour un quart de roue à Wout van Aert !

«Il semble que je gagne toujours de justesse au sprint», rigole le leader de Jumbo-Visma à l’arrivée, après un cri de joie qui témoignait l’évacuation de tous ses doutes après une préparation minée par une appendicite début mai. «J’étais heureux quand j’ai vu sur la photo-finish que ma victoire était claire», ajoute-t-il. «J’ai acquis beaucoup de confiance aujourd’hui. Parce que je n’en avais pas beaucoup au départ. Je suis vraiment heureux de pouvoir aller sur le Tour de France avec le maillot». Wout van Aert veut en prime dédier à l’un de ses amis, décédé récemment d’un cancer des os : «J’ai beaucoup pensé à lui ces dernières semaines, je veux le remercier pour la force qu’il m’a donné aujourd’hui».

Theuns : «C’était peut-être la chance de ma vie»

Edward Theuns affichait sa déception, pour sa part, malgré une course parfaite. «Je suis super déçu», a-t-il lâché au micro de la VRT. «Je croyais en la victoire, sinon je n’aurais pas attendu le sprint. J’ai peut-être fait une petite erreur dans mon choix de vitesse. (…) J’ai dû fermer le trou sur deux phénomènes. Je sentais que je n’étais pas si mal. J’ai tout misé sur mon jump final car je savais que Wout était sensible sur ce terrain-là (rires), mais c’était peut-être la chance de ma vie», réagit-il encore, espérant désormais obtenir une sélection pour le Tour de France.

Autre déçu, Remco Evenepoel criait sur la ligne d’arrivée de rage. Mais face à deux sprinters, le rouleur de la Deceuninck-Quick Step ne pouvait certainement espérer mieux qu’une troisième place. «Ce sont vraiment des coureurs de classiques, beaucoup plus explosifs que moi. Il fallait que je m’échappe pour gagner mais le niveau est tellement élevé sur un championnat de Belgique. Et sur ce parcours, ce n’était pas facile», confirme le vice-champion de Belgique du contre-la-montre. «Je prends l’argent et le bronze cette semaine. C’est très bien, mais nous sommes venus pour gagner. Demain, le podium sera déjà oublié». Mais demain, Remco Evenepoel reprendra déjà la préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, où il sera cette fois… équipier de Wout van Aert.

Résultats du championnat de Belgique de cyclisme sur route masculin (Waregem > Waregem, 221,3 km) :

  1. Wout van Aert (Team Jumbo-Visma) en 4h40:41
  2. Edward Theuns (Trek-Segafredo)
  3. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) à 0:01
  4. Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe) à 0:05
  5. Milan Menten (Bingoal-Sauces Pauwels-WB)
  6. Tim Merlier (Alpecin-Fenix)
  7. Jasper De Buyst (Lotto-Soudal)
  8. Jasper Stuyven (Trek-Segafredo)
  9. Oliver Naesen (Ag2r Citroën Team)
  10. Amaury Capiot (Team Arkéa Samsic)

Cliquez ici pour découvrir les résultats complets

Photos : capture Sporza/VRT

Pin It on Pinterest