Flèche Wallonne 2021 : notre présentation complète de la 85e édition masculine

Un Mur pour désigner le roi des puncheurs : la Flèche Wallonne annonce ce mercredi une bagarre intense entre ce qui se fait de mieux parmi les grimpeurs capables d’avaler les pourcentages à deux chiffres. Sur le chemin des Chapelles, un duel entre Primoz Roglic et Tadej Pogacar s’annonce, mais les candidats à leur défaite sont nombreux. 

Le parcours

La Flèche Wallonne retrouvera son point de départ à Charleroi, à l’occasion d’une édition qui s’annonce plus vallonnée qu’à l’accoutumée. Il n’est plus question de prendre des longues nationales sans aspérité pour rejoindre Huy et son célèbre Mur. Après un départ du Hainaut, les côtes vont s’enchaîner jusqu’à la région mosane. Cela ne va pas forcément aiguiser l’appétit d’attaquants qui se rendent bien compte qu’une offensive à près de 100 bornes de l’arrivée n’aurait pas d’intérêt, mais cela pourra clairement user les jambes à l’aube du circuit final. Ainsi, les côtes de Thon, de Groynne, de Haut-Bois et de Gives, pourront déjà fatiguer, avant une première ascension du Mur de Huy, qui annonce le passage sur le circuit final, à parcourir à deux reprises.

Cette boucle hutoise n’aura toutefois pas de secret pour le peloton, du moins pour les coureurs ayant déjà participé à l’édition 2020. Après le Mur de Huy et son faux-plat qui suit vers Strée, le peloton descendra vers la côte d’Ereffe pour une première montée dans les battements par minute. Après une descente sinueuse, place à la côte du Chemin des Gueuses, la nouveauté de la saison dernière, avec une pente aisée jusqu’à son final, plus pentu. Le faux-plat qui suit le sommet de cette avant-dernière ascension de la journée peut également jouer des tours au peloton, avant la glissade jusqu’à Huy, où se situe le pied du Mur, pour les 1300 derniers mètres les plus rudes de la journée. Après le virage Claudy Criquielion, et en cas d’arrivée groupée, les 300 derniers mètres s’annoncent comme les plus intenses.

Départ : 11h15 depuis le Dôme de Charleroi

Distance : 193,6 kilomètres

Les difficultés du jour :
Km 51,5 : Côte d’Yvoir (2,1 kilomètres à 6% de moyenne) – Passage vers 12h50
Km 85,7 : Côte de Thon (1,2 km à 6,9%) – Passage vers 13h44
Km 94,9 : Côte de Groynne (2,1 km à 5%) – Passage vers 13h57
Km 100,4 : Côte de Haut-Bois (1,2 km à 7,9%) – Passage vers 14h05
Km 114,7 : Côte de Gives (1,4 km à 7,7%) – Passage vers 14h27
Km 130 : Mur de Huy (1,3 km à 9,7%) – Passage vers 14h50
Km 142,7 : Côte d’Ereffe (2,2 km à 5,6%) – Passage vers 15h09
Km 152,2 : Côte du Chemin des Gueuses (1,9 km à 6,5%) – Passage vers 15h23
Km 161,8 : Mur de Huy (1,3 km à 9,7%) – Passage vers 15h38
Km 174,4 : Côte d’Ereffe (2,2 km à 5,6%) – Passage vers 15h57
Km 183,9 : Côte du Chemin des Gueuses (1,9 km à 6,5%) – Passage vers 16h11
Km 193,6 : Mur de Huy (1,3 km à 9,7%) – Passage vers 16h25

Arrivée : vers 16h25 au sommet du Mur de Huy

Les favoris

Le Mur de Huy annonce des favoris d’un autre genre durant cette semaine ardennaise faisant la part belle aux puncheurs-grimpeurs. Car depuis près de vingt ans, aucun coureur n’a réussi à s’extirper du peloton à l’approche du Mur pour entamer l’ascension finale de cette Flèche Wallonne dans un groupe de moins d’une dizaine de coureurs, il faut avant tout compter sur l’explosivité pour faire face à cette côte dont le pourcentage maximal grimpe aisément au-delà des 20% à l’approche du sommet. Il faut réussir à bien gérer son effort dès le pied, puis attendre le moment le plus éreintant ou le point de rupture de ses rivaux pour lancer une offensive sur la pente la plus raide, dans les 300 derniers mètres de ce Mur. Qui donc à ce punch dans le peloton contemporain ?

Par le passé, Alejandro Valverde (Movistar) était la véritable star de ce Mur de Huy, enchaînant cinq victoires dont quatre consécutives entre 2014 et 2017. L’ancien champion du monde a toutefois perdu de son explosivité avec l’âge et il semble aujourd’hui difficile de le pointer comme grand favori. Plutôt comme outsider. De même, quel est le véritable état de forme de l’autre roi du Mur, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) ? Le Français, double vainqueur en 2018 et 2019, semble subir son printemps prolongé et s’est rapidement retrouvé asphyxié dans les dernières côtes de l’Amstel Gold Race. Sa chance est que la Flèche Wallonne est la course la plus courte du triptyque, et peut lui permettre d’être à 100% au pied du Mur. Il restera donc un favori en puissance sur ces routes, notamment avec le talent belge Mauri Vansevenant, animateur de l’échappée matinale l’an dernier avant une chute dans les buissons à six kilomètres du but l’an dernier. Et le vainqueur sortant Marc Hirschi (UAE Team Emirates) ? Alors que son équipe s’était mise à son service dans le final de l’Amstel Gold Race, le Suisse a explosé dans le dernier tour, et confirmé qu’il n’était pas encore rassuré sur son état de forme. Une montée raide comme celle du Mur pourra-t-elle l’aider à retrouver un résultat convaincant ? Hirschi n’est en tout cas qu’un outsider parmi d’autres au vu de sa condition actuelle.

D’autres ont pris leur place de favori cette année. À commencer par le vainqueur du récent Tour du Pays Basque Primoz Roglic (Jumbo-Visma), désormais propulsé leader unique de sa formation sur ces prochaines courses ardennaises, après la fin de campagne de Wout van Aert. Appliqué et bien sur les offensives sur l’Amstel Gold Race, le champion de Slovénie a été bloqué à l’approche du dernier tour par un problème mécanique. Au pied du Cauberg, cela ne pardonne pas. Au vu de sa forme actuelle et de son explosivité sur les pentes abruptes, Roglic reste le grand favori de cette Flèche Wallonne qu’il va découvrir. Le Mur semble taillé pour lui, il peut clairement tenter un sprint de 250 mètres pour enrichir son palmarès d’une nouvelle classique ardennaise. Il paraît en tout cas plus explosif que son compatriote Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), de retour à la compétition sur cette Flèche et également pointé comme favori au vu de ses qualités de puncheur. Il a toutefois un sprint moins rapide sur ce type de côte, et devra certainement anticiper pour trouver le succès sur la butte hutoise.

Vainqueur de la Flèche Brabançonne et deuxième de l’Amstel Gold Race, le Britannique Tom Pidcock (INEOS Grenadiers) a également grimpé dans la hiérarchie des favoris par ses prestations cinq étoiles sur ces récentes collines. Le coureur anglais a l’explosivité et l’aisance tactique pour tenter un coup dans le final de cette Flèche. Il sait se protéger et se placer au bon moment pour surprendre ses rivaux. Et pour sa dernière classique du printemps (à moins d’un changement de programme sur Liège-Bastogne-Liège), Pidcock peut également jouer la victoire à Huy. De même que son équipier et compatriote Adam Yates, certes moins en verve au Pays Basque, mais habitué de ces pourcentages à deux chiffres. Il lui manque ce punch pour lancer l’offensive, mais en anticipation, il peut tenter sa chance.

S’il est resté en retrait sur l’Amstel Gold Race, le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) peut être cité parmi les favoris au vu de ses prestations au Pays Basque. Il aime ce type de mur, et peut jouer crânement sa chance face aux favoris. De même que son compatriote Benoît Cosnefroy (Ag2r Citroën Team), qui a retrouvé des sensations sur la Flèche Brabançonne et peut faire parler son explosivité à Huy, ou le Canadien Michael Woods (Israel Start-up Nation), malchanceux en Espagne, mais clairement taillé pour le Mur. Le Danois Jakob Fuglsang (Astana-Premier Tech), n’a pas forcément retrouvé ses meilleures sensations mais reste un outsider de choix sur ces pentes, tout comme Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), solide troisième sur l’Amstel Gold Race.

 Flèche Wallonne 2021 : notre présentation complète de la 24e édition féminine

La liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Palmarès :
2011 Philippe Gilbert (BEL)
2012 Joaquin Rodríguez (Esp)
2013 Daniel Moreno (Esp)
2014 Alejandro Valverde (Esp)
2015 Alejandro Valverde (Esp)
2016 Alejandro Valverde (Esp)
2017 Alejandro Valverde (Esp)
2018 Julian Alaphilippe (Fra)
2019 Julian Alaphilippe (Fra)
2020 Marc Hirschi (Sui)

La météo

Le ciel sera nuageux ce mercredi sur la région hutoise, avec un risque d’averses tout au long de la journée. Les températures seront incluses entre 12°C et 15°C, avec un vent fort à modéré de secteur nord à nord-ouest en matinée, puis plus fort encore au fil de la journée.


Vous avez apprécié cette présentation ?

CyclismeRevue est un site mis à jour par une équipe bénévole qui transmet sa passion cycliste aux fans via des articles gratuits. Si vous souhaitez nous soutenir et nous aider à améliorer notre site et aider nos rédacteurs bénévoles, vous pouvez nous aider à partir de 1 euro sur uTip ! Cliquez ici pour atteindre uTip et merci pour votre soutien 🙏


Les directs TV

  • En direct dès 13h00 sur Tipik et RTBF Auvio, et dès 13h40 sur La Une, avec les commentaires de Rodrigo Beenkens et Cyril Saugrain
  • En direct dès 14h00 sur Één et Sporza.be, avec les commentaires de Michel Wuyts et José De Cauwer
  • En direct dès 14h45 sur France 3, avec les commentaires d’Alexandre Pasteur, Laurent Jalabert et Marion Rousse
  • En direct dès 14h30 sur Eurosport 2, Eurosport Player et GCN Race Pass

Photo de couverture et graphiques : ASO et ASO/ProCyclingMaps

Pin It on Pinterest