Tour d’Espagne : découvrez les profils des 21 étapes de la Vuelta 2021

ASO a présenté ce jeudi les 21 étapes du prochain Tour d’Espagne, cette fois tracées sur l’ensemble de la péninsule, entre la cathédrale de Burgos et la cité de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette 76e édition de la Vuelta proposera à nouveau un parcours montagneux à souhait, avec de véritables murs à affronter, et se conclura par un contre-la-montre destiné à fixer le classement du maillot rouge.

Troisième Grand Tour de la saison, le Tour d’Espagne a construit sa spécificité sur ses cols abrupts, ses montées qui poussent le palpitant à 200, ses tracés en pleine nature que les nouveaux SUV n’oseraient même pas emprunter… L’organisation poursuit cette quête du spectaculaire à l’occasion de la 76e édition de la Vuelta qui partira de Burgos, au nord de l’Espagne, pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle, au nord-ouest du pays.

Le spectacle débutera dans un décor unique : la cathédrale de Burgos. Cet édifice de près de 800 ans honorera l’entrée des coureurs sur cette Vuelta, avec un départ à l’intérieur même de l’église. La suite du tracé sera plus traditionnel, du moins traditionnel pour l’épreuve espagnole. Dès la troisième étape, place à une arrivée en montagne sur le célèbre Picòn Blanco, habituel mur du Tour de Burgos et grimpé pour la première fois dans l’histoire de la Vuelta. Cette montée de 8 kilomètres à plus de 9% de moyenne fait déjà frémir les cuisses, rien qu’à regarder son profil.

Déjà plus de 4 000 mètres de dénivelé

Et les murs ne s’arrêtent pas là. Dès la septième place, le peloton enchaînera les petits cols abrupts jusqu’au Balcon de Alicante, au sommet de la cité valencienne. Cette ascension de près de 4 kilomètres à plus de 8% de moyenne offrira des passages à 18% qui satisferont les puncheurs. Alors que les purs grimpeurs attendront pour leur part la 9e étape et ses plus de 4 500 mètres de dénivelé jusqu’à l’ascension de l’Alto de Velefique, une terrible montée proposant un enchaînement à 12% à mi-pente, puis dans les 4 derniers kilomètres. Rien que ça…

Cela ne suffit pas aux amateurs d’attaques en altitude ? Attendez donc la suite. En Andalousie, les coureurs reviendront sur les pentes de Valdepenas de Jean, avant de découvrir une nouvelle ascension particulièrement longue : Pico Villuercas, et ses 16 kilomètres à près de 6,5% de moyenne, dont des passages à 16% en deuxième partie d’ascension. Et le lendemain, la 15e étape emmène les coureurs vers El Barraco pour une nouvelle longue journée de près de 200 bornes en moyenne montagne. Soit plus de 4 000 mètres de dénivelé à encore avaler en fin de deuxième semaine de course.

Plus difficile que l’Angliru

La mythique grimpée des Lacs de Covadonga marquera les esprits en début de troisième semaine, sur la 17ème étape de cette 76e Vuelta. Ses 14 kilomètres à 7% de moyenne, avec une fin de pente qui ne descend jamais sous les 10%, fera encore rêver les grimpeurs. Tout comme l’étape du lendemain : quatre cols seront au programme dont le terrible Alto d’El Gamoniteiru, encore pire que l’Angliru avec 15 kilomètres à près de 10% de moyenne. Un supplice quasiment sans répit…

La troisième semaine de course se termine sur une étape aux allures de classique vers les hauteurs de Mos, avant le grand final aux abords de Saint-Jacques-de-Compostelle. La 21e et dernière étape sera un contre-la-montre individuel de 33,7 kilomètres, légèrement vallonné. Idéal pour conclure le classement général de ce Tour d’Espagne qui s’annonce encore une fois indécis, au vu des nombreuses arrivées en altitude proposées, et des étapes plus calmes qui peuvent malgré tout s’avérer piégeuses. Le spectacle avant tout, on vous dit.

Les profils des 21 étapes de la 76e édition du Tour d’Espagne (du 14 août au 5 septembre 2021) :

Samedi 14 août – 1re étape : Burgos > Burgos (8 km, contre-la-montre individuel)

Dimanche 15 août – 2e étape : Caleruega > Burgos (169,5 km)

Lundi 16 août – 3e étape : Santo Domingo de Silos > Picòn Blanco (203 km)

Mardi 17 août – 4e étape : El Burgo de Osma > Molina de Aragòn (163,6 km)

Mercredi 18 août – 5e étape : Tarancòn > Albacete (184,4 km)

Jeudi 19 août – 6e étape : Requena > Alto de la Montaña de Cullera (159 km)

Vendredi 20 août – 7e étape : Gandia > Balcòn de Alicante (152 km)

Samedi 21 août – 8e étape : Santa Pola > La Manga Del Mar Menor (163,3 km)

Dimanche 22 août – 9e étape : Puerto Lumbreras > Alto de Velefique (187,8 km)

Lundi 23 août : journée de repos

Mardi 24 août – 10e étape : Roquetas Del Mar > Rincòn de la Victoria (190,2 km)

Mercredi 25 août – 11e étape : Antequera > Valdepeñas de Jaen (131,6 km)

Jeudi 26 août – 12e étape : Jaen > Cordoue (166,7 km)

Vendredi 27 août – 13e étape : Belmez > Villanueva de la Serena (197,2 km)

Samedi 28 août – 14e étape : Don Benito > Pico Villuercas (159,7 km)

Dimanche 29 août – 15e étape : Navalmoral de la Mata > El Barraco (193,4 km)

Lundi 30 août : journée de repos

Mardi 31 août – 16e étape : Laredo > Santa Cruz de Bezana (170,8 km)

Mercredi 1er septembre – 17e étape : Unquera > Lacs de Covadonga (181,6 km)

Jeudi 2 septembre – 18e étape : Salas > Alto d’El Gamoniteiru (159,2 km)

Vendredi 3 septembre – 19e étape : Tapia > Monforte de Lemos (187,8 km)

Samedi 4 septembre – 20e étape : Sanxenxo > Mos (173,6 km)

Dimanche 5 septembre – 21e étape : Padron > Saint-Jacques-de-Compostelle (33,7 km, contre-la-montre individuel)

Graphiques : Unipublic/ASO/Georoute

Pin It on Pinterest