Koppenbergcross : Worst et Iserbyt, reine et roi des pavés (photos)

Habituel rendez-vous de prestige du début de saison, le Koppenbergcross se déroulait ce samedi dans des conditions encore particulières, sans public, à l’aube d’un nouveau confinement belge. Les sportifs et sportives peuvent toutefois être de sortie, du moins les professionnels. Et ils n’ont pas manqué cette première manche du X2O Trofee, sur les pentes de l’une des plus fameuses côtes de Flandre.

Le punch de Worst, la mauvaise journée d’Alvarado

Sans la championne de Belgique Sanne Cant (IKO-Crelan), mais avec la championne de Belgique… sur route Lotte Kopecky (Lotto-Soudal), le Koppenbergcross féminin annonçait dès la première ascension de la célèbre côte pavée une bagarre entre celles qui parviendraient à se hisser en première ligne au sommet. L’explosivité était nécessaire dès le sprint initial pour prendre les devants et ainsi entamer les premiers chemins de terre avec une avance certaine. La championne d’Europe Yara Kastelijn (Credishop-Fristads) lançait ainsi le tempo après avoir mené tout le Koppenberg en tête, avec Denise Betsema (Pauwels Sauzen-Bingoal) dans la roue, puis Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions) et Annemarie Worst (777) juste derrière. Par contre, calée en troisième ligne au terme de la première ligne droite, la championne du monde Ceylin Del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) semblait déjà en souffrance au sommet, chargée désormais de mener la poursuite derrière les quatre leaders néerlandaises.

Alvarado, déjà en difficultés lors de l’édition 2019 de ce cyclo-cross, revenait même à moins de trois secondes du groupe de tête avant que la nouvelle montée du Koppenberg hypothèque définitivement ses chances de victoire. « Elle vient d’un gros bloc de VTT et ce cyclo-cross est connu pour sa difficulté. C’est peut-être trop tôt pour elle, par rapport à d’autres coureuses qui ont encore de la fraîcheur », indique-t-on dans l’entourage de la championne du monde sur la VRT. Car au fil de l’épreuve, cette dernière va reculer au fur et à mesure. Une anomalie dans la saison d’Alvarado, et une confirmation que ses récentes victoires en VTT commencent à logiquement peser dans les jambes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La victoire allait donc se décider entre quatre Néerlandaises, déjà largement en tête dès le premier tour. Mais à chacun des cinq tours prévus, une nouvelle coureuse sautait : Betsema dans le deuxième, Kastelijn dans le troisième puis le quatrième, avant un sprint à deux s’annonçant entre les deux rescapées à l’avant. Worst tentait bien de distancer Brand sur plusieurs relances, mais les deux Néerlandaises restaient ensemble jusqu’à l’ultime montée du Koppenberg. Ce sprint de costaudes permettait à Worst de confirmer son explosivité. Dans les cent derniers mètres, la leader de la 777 faisait la différence pour empocher son premier succès de la saison.

« J’ai dû aller puiser loin », confirme Worst, contrainte comme la plupart de ses concurrentes de se poser quelques minutes au sol pour reprendre son souffle après cet effort intense. « Le Koppenberg est toujours très difficile, mais dans le dernier tour, cela a été un très long sprint, avec des crampes qui commençaient à poindre. C’était très usant. Mais je savais quelle partie du parcours pouvait me convenir dans le dernier tour, donc j’ai été moins à l’avant durant le début du cyclo-cross, puis j’ai tenté une attaque qui me convenait le mieux, mais Lucinda est revenue. On devait donc se jouer la victoire au sprint. » La Néerlandaise se veut d’ailleurs prudente quant à sa première place au challenge de régularité lié à ce Koppenberhcross : « L’an dernier aussi, j’avais une belle avance (sur Alvarado) de la première jusqu’à la dernière course, et pourtant j’ai perdu. Je pense que tout est encore possible. Mais aujourd’hui, cette victoire me donne confiance pour le championnat d’Europe », sur lequel Worst et Alvarado s’annoncent comme les deux grandes favorites.

Dans le clan belge, sans Cant, le résultat est amer. La première représentante noire-jaune-rouge se classe onzième et se nomme… Lotte Kopecky. Pour son deuxième cyclo-cross professionnel, la championne de Belgique sur route a profité de ses qualités explosives et du caractère moins technique de ce cyclo-cross sous un large soleil pour réaliser son meilleur résultat dans les labourés, non loin devant Laura Verdonschot (Pauwels Sauzen-Bingoal).

Résultats de la 1re manche féminine du Soudal Ladies Trofee à Audenarde – Koppenbergcross :

  1. Annemarie Worst (P-B, 777) en 44:31
  2. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:04
  3. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads) à 0:10
  4. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:57
  5. Eva Lechner (Ita, Star Casino CX Team) à 1:15
  6. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:25
  7. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:53
  8. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:59
  9. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:07
  10. Blanka Kata Vas (Hon, Proximus-Alpha Motorhomes-Dolticini) à 2:15
  11. Lotte Kopecky (Bel, Lotto-Soudal) à 2:26
  12. Alice Maria Arzuffi (Ita, 777) à 2:30
  13. Laura Verdonschot (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:06
  14. Perrine Clauzel (Fra, A.S. Bike Crossteam) à 3:10
  15. Anna Kay (G-B, Star Casino CX Team) à 3:13

Classement général provisoire du Soudal Ladies Trofee (après 1 manche sur 8) :

  1. Annemarie Worst (P-B, 777) en 44:25
  2. Yara Kastelijn (P-B, Credishop-Fristads)
  3. Lucinda Brand (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:09
  4. Denise Betsema (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 0:52
  5. Eva Lechner (Ita, Star Casino CX Team) à 1:20
  6. Aniek van Alphen (P-B, Credishop-Fristads) à 1:30
  7. Ceylin Del Carmen Alvarado (P-B, Alpecin-Fenix) à 1:58
  8. Puck Pieterse (P-B, Alpecin-Fenix) à 2:04
  9. Fem van Empel (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:12
  10. Blanka Kata Vas (Hon, Proximus-Alpha Motorhomes-Doltcini) à 2:20

Iserbyt fait sauter tous ses rivaux

Comme chez les femmes, la première ligne au sommet du premier passage du Koppenberg désignait les coureurs qui allaient se jouer la victoire sur cette manche inaugurale du challenge de régularité de Golazo. Toujours en l’absence des stars de la discipline que sont Wout van Aert et Mathieu Van der Poel, la course en restait ouverte au sommet. Même si un duel entre les habituels Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) et Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) semblait s’annoncer lors de ce premier sprint en montée. Les deux hommes se neutralisaient toutefois en début de course, et laissaient Quinten Hermans (Tormans CX), Lars van der Haar (Telenet Baloise Lions) et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) revenir à l’avant-poste.

Alors que le ciel se couvrait de plus en plus sur Audenarde, laissant place à un vent plus intense ainsi que quelques gouttes, Iserbyt se décidait dans le quatrième tour à se lancer en solitaire. Il prenait de court Aerts sur des chemins qui ne semblaient pas présenter de piège pour accélérer le rythme. Cette offensive faisait mal à Aerts, incapable de suivre Iserbyt… ni son équipier Van der Haar qui le débordait pour partir seul à la poursuite du coureur flandrien. Le grand Toon semblait à la peine sur les montées abruptes de ce Koppenbergcross, lâchant seconde après seconde à chaque relance. Il se retrouvait ainsi repoussé à plus d’une minute du leader après seulement deux tours et demi. La célèbre côte pavée du Ronde ne pardonne pas…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Iserbyt profitait des derniers tours pour accentuer son avantage par des accélérations bien dosées, avant un dernier effort jusqu’au sommet du Koppenberg pour y célébrer son troisième succès de la saison, le deuxième consécutif après Ruddervoorde. Van der Haar est repoussé à plus de 40 secondes et Aerts à plus d’une minute : des écarts déjà intéressants au classement général du X2O Trofee, qui se joue au temps. Et avec les bonifications récupérées en prime, Eli Iserbyt se protège déjà bien en tête de ce challenge qui compte huit dates et reprendra le 28 novembre prochain à Courtrai, avec cette fois Wout van Aert en tête d’affiche.

Ce nouveau succès, à une semaine des championnats d’Europe à Rosmalen, aux Pays-Bas, donne en tout cas confiance à Iserbyt, qui réalise un début de saison en verve, comme l’hiver dernier. « Quand j’étais à côté d’Aerts, j’entendais qu’il avait sérieusement du mal à tenir. Cela a été difficile de le décoller de ma roue mais dès que j’ai lancé une attaque plus explosive, j’ai pu créer directement un bel écart », explique le leader de Pauwels Sauzen-Bingoal. « Je savais cette semaine que j’étais super bien, donc nous étions prêts pour cette course. Et maintenant qu’il est certain que Mathieu Van der Poel ne sera pas là, je suis motivé pour être la semaine prochaine champion d’Europe ». L’ambition est claire.

Résultats de la 1re manche masculine du X2O Trofee à Audenarde – Koppenbergcross :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 59:54
  2. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:43
  3. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 1:20
  4. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 1:39
  5. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 1:49
  6. Toon Vandebosch (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:25
  7. Thomas Mein (G-B, Tormans CX Team) à 3:01
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 3:14
  9. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:30
  10. Dan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 3:35
  11. Laurens Sweeck (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:53
  12. Dieter Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:02
  13. Pim Ronhaar (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 4:06
  14. Thijs Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 4:09
  15. Andreas Gorman (Bel, Telenet Baloise Lions) à 4:12

Classement général provisoire du X2O Trofee (après 1 manche sur 8) :

  1. Eli Iserbyt (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) en 59:39
  2. Lars van der Haar (P-B, Telenet Baloise Lions) à 0:58
  3. Toon Aerts (Bel, Telenet Baloise Lions) à 1:25
  4. Quinten Hermans (Bel, Tormans CX Team) à 1:49
  5. Michael Vanthourenhout (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:04
  6. Toon Vandebosch (Bel, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 2:40
  7. Thomas Mein (G-B, Tormans CX Team) à 3:16
  8. Corné van Kessel (P-B, Tormans CX Team) à 3:29
  9. Ryan Kamp (P-B, Pauwels Sauzen-Bingoal) à 3:45
  10. Daan Soete (Bel, Group Hens-Maes Containers) à 3:50

Photo : Alain Vandepontseele/Alain VDP Photography

Pin It on Pinterest