Flèche Wallonne féminine : un record pour Van der Breggen, enfin bousculée sur son Mur

Sixième victoire consécutive pour la Néerlandaise Anna van der Breggen (Boels-Dolmans) sur la Flèche Wallonne féminine. Seulement cinq jours après son deuxième sacre mondial sur la route, la championne olympique et championne du monde a de nouveau brillé en arc-en-ciel sur le Mur de Huy, comme en 2019. Cette fois, pourtant, elle a dû faire la différence dans les 100 derniers mètres pour conquérir une nouvelle Flèche.

Disputée exceptionnellement en automne en raison de la crise sanitaire du Covid-19, cette édition de la Flèche Wallonne féminine s’annonçait comme indécise au vu du rythme de course du peloton féminin depuis plus d’un mois. « D’habitude, on a les classiques pour sprinteuses, puis les classiques flandriennes et ardennaises, puis du repos avant le Giro Rosa, puis du repos avant la deuxième partie de saison et les championnats du monde. Cette année, c’est particulier, on enchaîne tout. Il n’y a aucun moyen de récupérer aussi bien », reconnaît elle-même Anna van der Breggen. « Cela change également au niveau de la météo, il fait déjà plus froid actuellement. Aussi, cela se ressent dans le peloton aussi, dans la façon dont les filles courent. » Cela n’empêche pas les bagarres habituelles sur les routes d’une Flèche Wallonne qui reste un grand rendez-vous du calendrier cycliste féminin, souvent plus disputé que chez les hommes.

« Partir à mon rythme »

Les coureuses de Trek-Segafredo ont ainsi essayé d’anticiper la dernière montée du Mur de Huy du côté de Marchin, via Audrey Cordon-Ragot et Ruth Winder, mais les Boels-Dolmans de la championne du monde ont rapidement éteint les envies de l’équipe américaine pour réimprimer leur propre tempo jusqu’au pied du Mur. Et dans cette ultime ascension, c’est Anna van der Breggen qui venait se placer dans les premiers contreforts à deux chiffres pour faire son rythme. « Je me sentais fatiguée durant la course, mais dès qu’on a entamé le Mur, je me suis sentie assez bien. Je sentais qu’il était possible de faire quelque chose », ajoute la Néerlandaise. « J’aime bien partir à mon propre rythme, cela me permet de ne pas être à la limite. En plus, il n’y avait pas beaucoup de vent, donc c’était l’idéal de partir en tête, même si cette côte est très, très dure ».

Le sprint à 100 mètres

Van der Breggen était rapidement aux avant-postes, mais se retrouvait avec plusieurs concurrentes dans la roue. À la fin de la fameuse chicane Claudy Criquielion, elle avait encore la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) sur le bagage alors que la Néerlandaise Demi Vollering (Parkhotel Valkenburg) venait la déborder au plus fort de la pente. Cette dernière semblait capable de mettre en difficulté sa compatriote. « J’étais en bonne position au début de la pente, donc je partais confiante. Dans la partie la plus abrupte, je me suis dit que je pouvais aller chercher la victoire. Dans les 100 derniers mètres, il ne restait plus qu’Anna, Cecilie et moi, mais je ne pouvais plus mettre de dent en moins », explique Vollering. En effet, alors que Vollering et Ludwig semblaient en bonne position pour perturber les plans de Van der Breggen, la championne du monde se débrouillait pour sortir un sprint de son cru dans l’ultime mur, afin d’accrocher un sixième trophée de la Flèche Wallonne sur son étagère.

« Elle a assommé la course »

« Je suis évidemment heureuse, et le maillot de leader du WorldTour féminin en prime est une belle récompense, même si ce n’est pas un objectif. C’était en tout cas l’une de mes victoires les plus disputées sur cette course », confirme Van der Breggen, qui a parfaitement géré « son » Mur de Huy pour enchaîner un sixième succès consécutif. Derrière, Cecilie Uttrup Ludwig gardait son sourire habituel malgré une deuxième place sur la Flèche. « Le Mur est juste épique ! », clame-t-elle d’emblée. « Les circonstances étaient aussi particulières, avec la pluie, le fait que j’ai dû changer de vélo deux fois dans le circuit local, le positionnement dans le final… Tout le monde s’attendait à une grosse bagarre dans le Mur. Je me suis dit : OK, il est temps de se battre ! (Rires) Mais Anna connaît cette montée comme sa poche, et a assommé la course avant moi », lâche la Danoise, visiblement heureuse d’accrocher une nouvelle place d’honneur, avec l’espoir « de refaire la même chose » dimanche sur Liège-Bastogne-Liège, où les mêmes seront attendues pour une course encore plus intense vers les bords de l’Ourthe.

Résultats de la Flèche Wallonne féminine (Huy > Huy, 124 km) :

1. Anna van der Breggen (P-B, Boels-Dolmans Cycling Team) en 3h17:28
2. Cecilie Uttrup Ludwig (Dan, FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) à 0:02
3. Demi Vollering (P-B, Parkhotel Valkenburg) à 0:06
4. Elizabeth Deignan (G-B, Trek-Segafredo Women) à 0:11
5. Elisa Longo Borghini (Ita, Trek-Segafredo Women)
6. Ashleigh Moolman (Afs, CCC-Liv)
7. Mikayla Harvey (Nzl, Équipe Paule Ka)
8. Liane Lippert (All, Team Sunweb) à 0:18
9. Marianne Vos (P-B, CCC-Liv) à 0:22
10. Katarzyna Niewiadoma (Pol, Canyon SRAM Racing) à 0:25

60. Sara Van de Vel (Bel, Ciclotel) à 9:22
95. Kelly Van den Steen (Bel, Chevalmeire Cycling Team) à 14:42
96. Mieke Docx (Bel, Doltcini-Van Eyck Sport)
97. Lone Meertens (Bel, Lotto-Soudal Ladies)

Photo : ASO/Thomas Maheux

Pin It on Pinterest