Circus-Wanty Gobert-Tormans reprend la licence de CCC pour passer WorldTour en 2021

L’équipe belge dirigée par Jean-François Bourlart Circus-Wanty Gobert-Tormans va franchir un nouveau cap la saison prochaine. Après des négociations avec les patrons de Continuum Sports, Jim Ochowicz et Gavin Chilcott, en charge de l’équipe CCC Pro Team, les dirigeants belges reprendront la licence de Continuum Sports pour passer dès 2021 dans le WorldTour, devenant ainsi la troisième équipe belge à rejoindre le plus haut niveau cycliste.

Depuis le VC Ath jusqu’à Circus-Wanty Gobert-Tormans, il y a eu du chemin en vingt ans. Après la montée en catégorie continentale pro, la division 2 cycliste, en 2011, le succès d’Enrico Gasparotto sur l’Amstel Gold Race en 2016, les succès sur l’UCI Europe Tour en 2016, 2017 et 2018, la participation aux Tours de France en 2017, 2018 et 2019, l’équipe de Jean-François Bourlart va passer dès la saison prochaine dans le WorldTour. Des négociations ont en effet eu lieu avec Continuum Sports, la structure sportive dirigée par Jim Ochowicz et Galvin Chilcott, en charge de l’équipe CCC Pro Team. Le sponsor principal, une marque polonaise de chaussures et de maroquinerie, avait annoncé sa décision de quitter le WorldTour et Ochowicz et Chilcott étaient depuis lors à la recherche d’un nouveau partenaire pour assurer la continuité de l’équipe, émanation de la BMC. Mais selon la RTBF, les patrons de Continuum Sports ont renoncé à trouver un nouveau sponsor, permettant ainsi à Circus-Wanty Gobert-Tormans de négocier avec Continuum Sports pour intégrer le peloton WorldTour en 2021.

« Nous avions l’ambition de passer WorldTour »

Cette intégration doit toutefois encore obtenir l’approbation de la Commission des Licences de l’Union Cycliste Internationale (UCI), qui se réunira en décembre pour confirmer ou non les licences WorldTour pour la saison prochaine. « Nous avions l’ambition d’un jour passer en UCI WorldTour », explique Jean-François Bourlart, manager général de Want You Cycling, la structure sportive qui comprend Circus-Wanty Gobert-Tormans. « Il fallait que ce soit le bon moment, que la structure soit prête et que nos partenaires nous suivent. Nous sommes donc très fiers aujourd’hui d’avoir la possibilité de reprendre le projet de Jim Ochowicz et Gavin Chilcott et de présenter auprès de l’UCI la continuité de Continuum Sports dans l’UCI WorldTour ».

Il s’agira en effet d’une association entre Want You Cycling et Continuum Sports. « Avec leurs objectifs ambitieux à long terme, et une vision partagée, nous sommes convaincus que Circus-Wanty Gobert, sous l’impulsion de Jean-François Bourlart, est l’entité idéale pour assumer l’héritage de Continuum Sports et nous sommes prêts à les soutenir dans leurs efforts en partageant notre expertise technique et stratégique », indique pour sa part Jim Ochowicz, président de Continuum Sports.

Une hausse de budget et des transferts en vue

Selon la RTBF, cette association s’accompagnera d’une hausse du budget de l’équipe Circus-Wanty Gobert-Tormans, qui disposait en 2020 de 7 millions d’euros. Pour passer au WorldTour, il lui faudra au moins 10 millions d’euros pour faire face aux autres structures de première division. Les trois partenaires principaux de l’équipe belge ont donc accepté d’augmenter leur partenariat financier.

D’autre part, la formation wallonne devra envisager un recrutement plus costaud pour la prochaine saison. Plusieurs coureurs de l’équipe CCC voire de l’équipe NTT (actuellement à la recherche d’un sponsor principal pour assurer sa survie) pourraient passer sous pavillon belge, mais les stars de la CCC ont jusqu’ici déjà trouvé un point de chute comme Greg Van Avermaet chez Ag2r-La Mondiale ou Matteo Trentin chez UAE Team Emirates. Et jusqu’ici, Circus-Wanty Gobert-Tormans n’a recruté que Rein Taaramaë (Total Direct Énergie), Baptiste Planckaert (Bingoal-Wallonie Bruxelles) et Lorenzo Rota (Vini Zabù KTM), tout en ayant perdu Fabien Doubey (vers Total Direct Énergie). Il faudra donc s’activer sur le marché des transferts, il est vrai plutôt calme en cette saison particulière, pour renforcer un groupe qui jusqu’ici est troisième du classement Europe Tour, avec des succès, cette saison, sur le Tour de Murcie, le Tour du Doubs et la Flèche de Gooik. Entre mener les classements continentaux et trouver sa place en première division, il y a en effet une différence à ne pas négliger.

Photo : ASO/Fabien Boukla

Pin It on Pinterest