Flèche Wallonne : découvrez notre présentation complète des éditions 2020

L’automne sonne à nos portes, et pourtant, les classiques ardennaises s’annoncent dans ce calendrier cycliste perturbé par le Covid-19. Ce mercredi, place à la Flèche Wallonne, traditionnelle semi-classique se concluant sur le Mur de Huy. Avec un circuit final légèrement remanié, tant chez les femmes que chez les hommes.

La 23e édition féminine

Le parcours

Comme l’an dernier, les concurrentes de cette 23e édition de la Flèche Wallonne féminine se dirigeront vers Durbuy pour une première boucle dans les vallons du Condroz avant de remonter vers Huy pour deux tours d’un circuit local autour du Mur mosan. Ce circuit connaît toutefois un changement majeur avec la disparition de la côte de Cherave, en raison de travaux. Le peloton descendra directement de la côte d’Ereffe jusqu’au pied d’une nouvelle difficulté, la côte du Chemin des Gueuses, la descente qui permettait auparavant de mener à la côte de Cherave. Cette nouvelle ascension se veut toutefois moins abrupte, avec une pente moyenne de près de 6%, suivie d’un long faux-plat montant de près de deux kilomètres jusqu’à la descente d’Ahin. Il sera donc difficile de tenir bon face au peloton dans ce final, alors que le Mur de Huy s’annonce, avec des pourcentages à deux chiffres qui font très souvent la différence.

Les favorites

Récente championne du monde du contre-la-montre et sur route, la Néerlandaise Anna van der Breggen (Boels-Dolmans) revient sur la Flèche Wallonne avec la possibilité d’enchaîner un sixième succès consécutif sur la Flèche Wallonne, un record. La cycliste batave connaît par cœur le Mur de Huy et a l’explosivité nécessaire pour s’imposer tant dans un petit groupe, qu’en poursuite. Le Mur a en effet une incidence particulière dans le final de la course féminine, et permet aux meilleures grimpeuses de se replacer en cas de retard au pied de la colline mosane. La Néerlandaise Marianne Vos (CCC-Liv), double vainqueur de l’épreuve, sera ainsi l’une de ces concurrentes capables de faire la différence dans le Mur de Huy. Elle sera une nouvelle fois une outsider féroce sur ces routes. Elle sera notamment attentive à la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon SRAM), en bonne forme tant sur le Giro Rosa que sur le Mondial sur route. De même que la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope), qui se révèle sur ces côtes abruptes. Alors que la vice-championne du monde Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) a décidé de ne pas prendre le départ de la Flèche Wallonne en raison de sa fracture du poignet gauche. Après le championnat du monde, la Néerlandaise préfère prendre du repos.

Chez Trek-Segafredo, deux leaders s’annoncent sur les routes hutoises : l’Italienne Elisa Longo Borghini, troisième du dernier championnat du monde, peut clairement tenter sa chance sur le Mur de Huy, tout comme sa coéquipière britannique Lizzie Deignan, en bonne forme depuis le mois d’août. De même, la championne d’Espagne Mavi Garcia (Alé BTC Ljubljana) a longtemps enchaîné les places d’honneur sur cette Flèche Wallonne et espère profiter de sa forme actuelle pour se placer aux avant-postes. Attention enfin à la Néerlandaise Demi Vollering (Parkhotel Valkenburg) et à la Belge Julie Van de Velde (Lotto-Soudal Ladies), capables d’anticiper dans ce final vallonné.

La météo

Le ciel sera majoritairement nuageux avec des éclaircies de plus en plus rares au fil de la matinée, les températures grimperont de 12 à 16°C au fil de la journée. Le risque d’averses reste faible. Le vent soufflera de sud-sud-ouest à sud entre 15 et 25 km/h.

Le parcours et le profil de la 23e édition de la Flèche Wallonne féminine :

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire complet de la Flèche Wallonne féminine.

Le mode d’emploi :

Présentation des équipes : dès 7h30 sur la Grand’Place de Huy

Départ fictif : 8h40 sur la Grand’Place de Huy

Départ réel : 8h50 sur la N66 à Huy

Distance : 124 kilomètres

Difficultés :
Km 45 – Côte de Warre (2,2 km à 4,9% de moyenne)
Km 72,5 – Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 82 – Côte du Chemin des Gueuses (1,8 km à 6,5%)
Km 92 – Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 104,5 – Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 114 – Côte du Chemin des Gueuses (1,8 km à 6,5%)
Km 124 – Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)

Arrivée : vers 12h15 au sommet du Mur de Huy

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

Télévision :
– En direct dès 11h10 sur Tipik (RTBF)
– En direct dès 11h10 sur Canvas/Sporza (VRT)
– En direct dès 11h10 sur Eurosport.fr/GCN Race Pass

Palmarès :
2010 Emma Pooley (G-B)
2011 Marianne Vos (P-B)
2012 Evelyn Stevens (USA)
2013 Marianne Vos (P-B)
2014 Pauline Ferrand-Prévot (Fra)
2015 Anna van der Breggen (P-B)
2016 Anna van der Breggen (P-B)
2017 Anna van der Breggen (P-B)
2018 Anna van der Breggen (P-B)
2019 Anna van der Breggen (P-B)

La 84e édition masculine

Le parcours

Cette 84e édition de la Flèche Wallonne bouleverse quelque peu son parcours habituel, à commencer par son départ. Les coureurs démarreront d’Herve, à l’est de Liège, avant de redescendre dans les Ardennes via un tracé particulièrement vallonné qui peut déjà bien fatiguer les organismes à l’aube du circuit local autour du Mur de Huy, à affronter à trois reprises. Le principal changement intervient, comme chez les femmes, sur ce circuit final. Après la traditionnelle côte d’Ereffe, le peloton descendra vers la vallée du Hoyoux pour directement remonter via la nouvelle côte du Chemin des Gueuses, ancienne descente qui menait auparavant vers la côte de Cherave. Cette déviation est due à des travaux routiers sur la côte de Cherave, difficulté qui servait d’apéritif aux puncheurs ces cinq dernières années. Le Chemin des Gueuses est bien moins rude, et propose une pente jusqu’à 10%, loin du mur de Cherave. Toutefois, un long faux-plat montant attend ensuite les coureurs jusqu’à la descente d’Ahin, ce qui peut permettre à des attaquants de s’essayer à l’offensive face à des leaders isolés. Mais il y a tout de même huit kilomètres entre le sommet de cette côte et le pied du Mur de Huy, ce qui risque d’annihiler certaines velléités offensives. Car le final reste attendu : le Mur de Huy est bien le juge de paix, et l’aborder avec moins de 30 secondes d’avance condamnera toute chance de victoire. En cas de lutte entre favoris, ce sont les 300 derniers mètres, les plus rudes, qui permettront de désigner le vainqueur de cette édition 2020.

Les favoris

Malheureusement, la Flèche Wallonne partira ce mercredi sans ses deux derniers vainqueurs : Alejandro Valverde (Movistar), quintuple vainqueur de la classique mosane, a décidé de se concentrer sur Liège-Bastogne-Liège, dimanche prochain, tout comme le nouveau champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qui a annoncé ce lundi sa décision de passer la Flèche, qui lui a pourtant permis de se révéler sur les grandes classiques. L’épreuve ne manquera pourtant pas de puncheurs, au lendemain des championnats du monde. Cette Flèche Wallonne s’annonce en effet comme une prolongation d’un mois de septembre déjà intense avec le Tour de France, les Mondiaux et désormais, les classiques wallonnes. Le premier du classement général du Tour de France s’annonce d’ailleurs sur la liste des partants. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), à l’attaque à Imola, sera un concurrent féroce sur de telles pentes, même s’il n’avait pas fini parmi les meilleurs lors de sa première participation sur la Flèche l’an dernier.

Autre concurrent venu du Tour de France, le Suisse Marc Hirschi (Sunweb), troisième du championnat du monde, est également à surveiller sur ces routes vallonnées. Le coureur helvète est en tout cas capable de se lancer dans une attaque au long cours sur le circuit hutois, mais aussi de suivre les meilleurs puncheurs sur le chemin des Chapelles. Il sera notamment attendu face à celui qu’il a battu au sprint à Imola, le Polonais Michal Kwiatkowski (INEOS), également capable d’anticiper dans le circuit final. Parmi les autres puncheurs attendus sur ces routes, le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) a pour sa part évité les championnats du monde et peut trouver sur ces routes wallonnes un terrain à sa portée pour inscrire une nouvelle classique à son palmarès après la Clasica San Sebastian (déjà en 2015). L’Italien Diego Ulissi (UAE Team Emirates) devra pour sa part montrer une condition différente qu’à Imola pour suivre les meilleurs grimpeurs sur le Mur de Huy. Mais sur une course de près de 200 kilomètres (et pas plus), le puncheur italien peut se distinguer. Comme le Colombien Sergio Higuita (EF Pro Cycling) ou le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), sur de telles pentes. Enfin, côté belge, Tim Wellens (Lotto-Soudal) peut jouer la carte de l’offensive, tout comme Dylan Teuns (Bahrain-McLaren).

La météo

Le ciel sera majoritairement nuageux avec des éclaircies puis un risque d’averses au fil de la journée. Les températures flirteront avec les 17°C. Le vent soufflera de sud-sud-ouest à sud entre 15 et 25 km/h.

Le parcours et le profil de la 84e édition de la Flèche Wallonne masculine :

Cliquez ici pour découvrir l’itinéraire-horaire complet de la Flèche Wallonne masculine.

Le mode d’emploi :

Présentation des équipes : dès 10h15 sur la Potiérue à Herve

Départ fictif : 11h25 sur la Potiérue à Herve

Départ réel : 11h30 sur la N627 à Herve

Distance : 202 kilomètres

Difficultés :
Km 30,5 – Côte de Trasenster (3,3 km à 4,9% de moyenne)
Km 119,5 – Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 128,5 – Côte du Chemin des Gueuses (1,8 km à 6,5%)
Km 138,5 – Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 151 – Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 160,5 – Côte du Chemin des Gueuses (1,8 km à 6,5%)
Km 170 – Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)
Km 183 – Côte d’Ereffe (2,1 km à 5%)
Km 192,5 – Côte du Chemin des Gueuses (1,8 km à 6,5%)
Km 202 – Mur de Huy (1,3 km à 9,6%)

Arrivée : vers 16h35 au sommet du Mur de Huy

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

Télévision :
– En direct dès 13h00 sur Tipik puis dès 13h40 sur La Une (RTBF)
– En direct dès 14h35 sur France 3
– En direct dès 13h00 sur Eurosport.fr et GCN Race Pass, et dès 15h00 sur Eurosport 2
– En direct dès 14h00 sur Één/Sporza (VRT)

Palmarès :
2010 Cadel Evans (Aus)
2011 Philippe Gilbert (BEL)
2012 Joaquin Rodriguez (Esp)
2013 Daniel Moreno (Esp)
2014 Alejandro Valverde (Esp)
2015 Alejandro Valverde (Esp)
2016 Alejandro Valverde (Esp)
2017 Alejandro Valverde (Esp)
2018 Julian Alaphilippe (Fra)
2019 Julian Alaphilippe (Fra)

Photo : ASO/Gautier Demouveaux

Pin It on Pinterest