Championnats de Belgique de cyclisme sur route à Anzegem : notre présentation complète

Reportés en raison de la crise du Covid-19, les championnats de Belgique de cyclisme sur route se déroulent ce mardi, à l’aube des prochains championnats du monde, dans un contexte particulier. Sans public et au terme d’un Tour de France et d’un Giro Rosa qui ont usé les organismes, les courses s’annoncent intenses, tant dans le peloton masculin que féminin. Car du côté d’Anzegem, où le circuit local est tracé, le parcours s’annonce vallonné et parfait pour des attaquants.

Le parcours

Le tracé de ces championnats de Belgique reprennent cette année, en grande partie, le tracé de la classique Halle-Ingooigem, qui démarre de la cité brabançonne pour se conclure dans les Ardennes flamandes. Disputée habituellement en juin, l’épreuve n’a pu se disputer cette saison en raison de la crise du Covid-19 mais connaît une seconde vie grâce à l’organisation en charge de ces championnats nationaux. Ainsi, la course masculine débutera depuis la Grand’Place de Hal pour rejoindre le circuit local d’Anzegem, une centaine de kilomètres plus loin, après un passage sur le mythique Mur de Grammont. La course devrait toutefois s’emballer sur le circuit local d’Anzegem, avec des passages sur le Schernaai et le Tiegemberg, les deux côtes répertoriées sur ce tracé de 18,8 kilomètres à parcourir sept fois (tant pour les hommes après leur périple depuis Hal, que pour les femmes, qui démarreront de la ligne d’arrivée tracée sur la Heirbaan).

Le Schernaai est une côte très cassante de 1 600 mètres à 2,6% de moyenne, la faute à des ruptures de pente brusques. Le final peut permettre aux plus explosifs de s’échapper avec des passages à 9%. Le Tiegemberg, en fin de circuit, propose pour sa part une ascension régulière de 800 mètres à 5,5% de moyenne, et dévoile dans son final une centaine de mètres à plus de 9%, ce qui avantagera également les puncheurs. Une descente s’annonce au sommet du Tiegemberg, avant trois kilomètres dans la plaine et une dernière chicane avant l’arrivée, à 300 mètres de la ligne, qui peut perturber ceux qui prépareraient un sprint. Mais au bout de 130 kilomètres chez les femmes et près de 240 bornes chez les hommes, il s’annonce difficile d’imaginer un sprint dans de telles conditions. Les attaquants ont clairement l’avantage sur de telles distances.

Les favori.te.s

MESSIEURS

Plusieurs absents sont à noter pour ce championnat de Belgique taillé pour les chasseurs de classiques. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) est par exemple blessé et ne pourra être de la partie, alors que le double vainqueur d’étape du Tour de France Wout van Aert (Jumbo-Visma) et le recordman de l’heure Victor Campenaerts (NTT Pro Cycling) renoncent à leur participation pour se préparer pour les championnats du monde à Imola, en fin de semaine. Ce sont du coup ceux qui affichent leur pic de forme au printemps qui ont les faveurs des pronostics sur ces routes. Sorti du Tour de France, le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC Team) sera ainsi scruté et bénéficiera d’un soutien de poids avec son équipe de classique à ses côtés, avec notamment Nathan Van Hooydonck et Guillaume Van Keirsbulck. Il sera en tout cas le leader de sa formation, tout comme Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), sorti en bonne condition d’un Tour sur lequel il a enchaîné les places d’honneur. Sep Vanmarcke (EF Pro Cycling), qui évité le Tour pour se consacrer aux prochaines classiques, sera à surveiller au vu de ses qualités sur les courses en circuit, sur des routes en prime qu’il connaît parfaitement en tant que local. De même pour le champion de Belgique en titre Tim Merlier (Alpecin-Fenix), qui sera attendu aux avant-postes vu sa récente victoire d’étape sur Tirreno-Adriatico. Tant au sprint que dans les « bergs », il peut faire la différence, et profitera de l’appui de Gianni Vermeersch, Jonas Rickaert ou de Dries De Bondt au sein de sa formation.

Du côté des formations les mieux représentées, Lotto-Soudal comptera sur de multiples cartes, malgré la malchance qui a bousculé cette équipe durant le Tour de France. À l’attaque sur la récente Gooikse Pijl, Philippe Gilbert est visiblement requinqué et peut viser un troisième titre national sur ces routes, tout comme son équipier Tim Wellens, en bonne forme sur le récent Tour du Luxembourg. Sans oublier les attaquants capables de surprendre comme Sander Armée ou Jelle Wallays. Chez Deceuninck-Quick Step, Dries Devenyns a affiché son rôle de parfait équipier sur le Tour de France, et pourrait se remettre en tête sur le championnat de Belgique, ou en tout cas épauler Yves Lampaert, de retour sur les routes après sa fracture de la clavicule sur Milan-Turin, en août dernier. L’équipe Circus-Wanty Gobert aura de sacrés atouts à faire valoir sur ces routes vallonnées, avec notamment Aimé De Gendt et Jan Bakelants, tous deux en grande forme sur le Tour du Luxembourg (3e et 6e du général), tout comme Loïc Vliegen, boosté par sa sélection pour les championnats du monde. Et chez Sport Vlaanderen-Baloise, on comptera sur Amaury Capiot et Jordi Warlop pour faire parler la poudre sur ces routes flandriennes.

D’autres individualités sont toutefois à signaler, même si ces coureurs devront se dépatouiller seuls sur cette course aux allures de classique. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates), récent deuxième d’étape sur le Tour du Luxembourg, aura une chance de trouver la victoire sur de telles routes, alors que Tiesj Benoot (Sunweb), qui s’est bonifié avec le temps sur le Tour de France malgré deux mauvaises chutes en début d’épreuve, a décidé de prendre du repos pour préparer les Mondiaux. Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) a lui été plus discret mais peut se forger une place parmi les favoris, tout comme Dylan Teuns (Bahrain-McLaren), qui a toutefois été en retrait sur Tirreno-Adriatico et en froid avec son équipe suite à sa non-sélection pour le Tour de France. Il se dit encore en convalescence mais au départ de ce championnat de Belgique avec une certaine motivation. Enfin, chez Bingoal-Wallonie Bruxelles, attention au vétéran Jelle Vanendert qui peut tirer son épingle du jeu sur une telle distance, ou au sprinter Baptiste Planckaert pour une arrivée en groupe.

DAMES

La lutte pour la succession de Jesse Vandenbulcke (Lotto-Soudal Ladies) s’annonce particulièrement ouverte sur un tracé aussi exigeant. Cette dernière risque toutefois d’être juste au vu de ses dernières prestations, ses coéquipières Julie Van de Velde et Lotte Kopecky seront plutôt attendues pour prendre les commandes dans le final. Le circuit annonce en effet une bataille entre coureuses puissantes, capables d’enchaîner les côtes, à la manière d’un Tour des Flandres féminin. Mieke Docx (Doltcini-Van Eyck Sport) peut ainsi espérer jouer sa chance sur ces routes, tout comme Kelly Van den Steen (Chevalmeire Cycling Team). La quadruple championne de Belgique Jolien D’Hoore (Boels-Dolmans) sera pour sa part seule et aura fort à faire pour tenir la distance, elle qui a connu moins de réussite cette dernière année en raison de multiples blessures. À moins d’une surprise ? La championne de Belgique espoir Alana Castrique (Lotto-Soudal Ladies) peut tenter de surprendre sur ces routes, tout comme la championne de Belgique de cyclo-cross Sanne Cant (Team Ciclismo Mundial).

La météo

Le ciel sera lumineux et ensoleillé tout au long de la journée avec des températures entre 20 et 24°C. Aucune averse n’est attendue, selon les prévisions de l’IRM. Le vent soufflera d’ouest du côté de Hal à nord du côté d’Anzegem entre 10 et 15 km/h.

Les parcours et profils des championnats de Belgique de cyclisme sur route 2020 :

Course féminine : 7 tours de circuit

Course masculine : 104,2 km en ligne suivi de 7 tours de circuit

Les modes d’emploi des championnats de Belgique de cyclisme sur route 2020 :

Départ réel de la course féminine : 9h30 sur la Heirbaan à Heirweg

Distance de la course féminine : 131,6 km

Arrivée de la course féminine : vers 12h45 sur la Heirbaan à Heirweg

Liste des participantes de la course féminine : cliquez ici

Départ réel de la course masculine : 12h00 sur la Grand’Place de Hal

Distance de la course masculine : 235,8 km

Arrivée de la course masculine : vers 17h30 sur la Heirbaan à Heirweg

Liste des participants de la course masculine : cliquez ici

Télévision :
– La course féminine en direct dès 11h30 sur Tipik (RTBF) et dès 11h20 sur Canvas (VRT)
– La course masculine en direct dès 14h45 sur La Une (RTBF) et dès 14h30 sur Één (VRT)

Palmarès de la course féminine :

2010 Liesbet De Vocht
2011 Evelyn Arys
2012 Jolien D’Hoore
2013 Liesbet De Vocht
2014 Jolien D’Hoore
2015 Jolien D’Hoore
2016 Kaat Hannes
2017 Jolien D’Hoore
2018 Annelies Dom
2019 Jesse Vandenbulcke

Palmarès de la course masculine :

2010 Stijn Devolder
2011 Philippe Gilbert
2012 Tom Boonen
2013 Stijn Devolder
2014 Jens Debusschere
2015 Preben Van Hecke
2016 Philippe Gilbert
2017 Oliver Naesen
2018 Yves Lampaert
2019 Tim Merlier

Graphiques : BK Anzegem/RouteYou

Pin It on Pinterest