Championnats d’Europe 2020 à Plouay : notre présentation des courses en ligne

À trois jours du départ du Tour de France et face à un calendrier déjà bien chargé, les championnats d’Europe de cyclisme sur route ne proposeront pas le meilleur plateau continental. Cela n’empêchera pas des courses particulièrement animées, surtout sur le tracé vallonné de Plouay, circuit qui avait déjà bouleversé les tactiques sur les championnats du monde de 2000. Cette fois, ce sont bien les puncheurs qui sont attendus pour mener la course en Bretagne.

Le parcours

Si le circuit sera similaire pour chaque catégorie, la distance sera évidemment différente selon celles-ci. Les hommes affronteront ainsi ce circuit de Plouay à 13 reprises, contre 10 tours pour les espoirs messieurs et 8 tours pour les élites dames. Le circuit proposera deux grandes ascensions : la côte du Lezot (près de 900 mètres à 4,6% de moyenne) et la côte de Restergal (1 km à 5%), à moins de 3 kilomètres de l’arrivée. D’autres buttes plus aisées ne seront pas à négliger, au vu du tracé casse-pattes proposé. Il s’agit du même circuit proposé lors des championnats du monde en 2000. La célèbre côte de Ty Marec, utilisée chaque année sur le Grand Prix de Plouay est ainsi évitée par l’organisation, pour laisser cette ascension-phare aux classiques programmées le mardi 25 août, en plein durant ces championnats d’Europe.

Les favoris

Élites hommes

La course masculine sera une nouvelle fois l’épreuve-reine de ces championnats d’Europe malgré l’absence de bon nombre de puncheurs qui auraient pu prétendre au titre continental sur un tel tracé et qui ont préféré se préserver pour le Tour de France, prévu trois jours plus tard. C’est notamment le cas de Philippe Gilbert, Julian Alaphilippe, Wout van Aert ou encore Peter Sagan, champion d’Europe à Plumelec en 2016. La liste des partants reste tout de même intéressante et plusieurs favoris à la médaille d’or ont confirmé leur présence pour un titre continental qui prend de l’importance depuis son lancement pour les pros voici quatre ans. Le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC) sera le coureur le plus surveillé au vu de ses qualités explosives, tant dans les côtes qu’en cas de sprint en petit comité. Il sera accompagné, dans le clan belge, d’une belle brochette d’outsiders, avec notamment Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale) ou encore Jasper Philipsen (UAE Team Emirates). Le poids de la course risque de peser sur le groupe de Rik Verbrugghe, ce mercredi.

Champion d’Europe en 2017 sur le tracé pour sprinters de Herning, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) tentera pour sa part de conserver un peloton plus groupé pour tenter sa chance au sprint, disposant pour cela d’une équipe nationale totalement dédiée à sa cause. Il sera toutefois certainement attaqué par l’équipe néerlandaise de Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix), qui semble monter en puissance depuis le début de cette deuxième partie de saison au vu de son titre national, et par l’équipe italienne de Matteo Trentin (CCC), qui disposera d’autres outsiders de talent comme Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Diego Ulissi (UAE Team Emirates) ou Giacomo Nizzolo (NTT Pro Cycling), récent champion d’Italie. La formation allemande pourra également faire valoir ses talents, avec Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) en leader. Alors que du côté français, on comptera sur le champion de France et homme en forme du moment, Arnaud Démare (Groupama-FDJ), et Benoît Cosnefroy (Ag2r-La Mondiale) pour faire la différence.

Notons encore l’Espagne d’Ivan García Cortina (Bahrain-McLaren) comme équipe capable de faire exploser le peloton avant le dernier tour, alors que d’autres nations essaieront surtout de se montrer à l’avant en début de course ou de s’accrocher et de créer la surprise, comme le Portugal avec Rui Costa (UAE Team Emirates), la Suisse avec Joel Suter (Bingoal-Wallonie Bruxelles) ou la Grande-Bretagne avec Daniel McLay (Arkéa-Samsic).

Élites femmes

Comme chaque année, l’équipe néerlandaise sera la formation la plus attendue sur l’épreuve féminine de ces championnats d’Europe. Qui donc pourra bouleverser le collectif orange qui annonce notamment les participations de la tenante du titre Amy Pieters (Boels-Dolmans), de la championne des Pays-Bas Anna van der Breggen (Boels-Dolmans) ou encore de la championne du monde Annemiek van Vleuten (Mitchelton-Scott) ? Sans oublier la reine du sprint Lorena Wiebes (Sunweb) et les multiples championnes Marianne Vos (CCC-Liv) et Chantal van den Broek-Blaak (Boels-Dolmans). Clairement, les Pays-Bas auront la pression des favorites, mais l’équipe a clairement toutes les cartes pour se placer en tête rapidement, ou pour contrôler tranquillement la course, même sur ce tracé vallonné de Plouay. Elles seront toutefois nombreuses à tenter de déloger les Néerlandaises des premières marches du podium, jeudi.

Côté italien, Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo) veut profiter de sa bonne condition (championne d’Italie du contre-la-montre et 5e du Strade Bianche) pour confirmer qu’elle peut faire la différence en solo dans le final, même si elle pourra également compter sur des cyclistes rapides comme Marta Bastianelli (Alé BTC Ljubljana), championne du monde en 2007 et championne d’Europe en 2018, ou Elena Cecchini (Canyon SRAM). L’Allemagne sera également attendue sur ces routes avec la championne d’Allemagne Lisa Brennauer (Ceratizit-WNT) et sa jeune consoeur Lisa Klein (Canyon SRAM), qui peuvent suivre d’éventuelles attaques sur les côtes bretonnes. Dans le clan danois également, on peut se mettre à rêver avec la grimpeuse Cecilie Uttrup Ludwig (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope), qui a l’habitude de surprendre sur les courses d’un jour. La Polonaise Katarzina Niewiadoma (Canyon SRAM), la Luxembourgeoise Christine Majerus (Boels-Dolmans) et la Française Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo) seront également attendues sur ces routes.

Côté belge, difficile d’imaginer une représentante noire-jaune-rouge à l’avant sur un tracé aussi difficile. Julie Van de Velde (Lotto-Soudal Ladies) et sa coéquipière Lotte Kopecky (Lotto-Soudal Ladies), qui vient de prolonger son titre de championne de Belgique du contre-la-montre, sont les deux leaders annoncées de ce circuit fait pour les attaques.

La météo

Si le temps sera ensoleillé (jusqu’à 20 degrés) avec un vent d’ouest soufflant entre 10 et 15 km/h à l’occasion des premières courses en ligne du mercredi, les conditions seront bien plus compliquées ces jeudi et vendredi, selon Météo France. La pluie s’invitera sur le parcours dès jeudi, toute la journée, avec des températures entre 18 et 21 degrés et des rafales de vent venant de sud à sud-ouest jusqu’à 40 km/h. Vendredi, les averses seront toujours d’actualité avec des températures en baisse (17 à 19 degrés) et un vent encore plus fort venant d’ouest (rafales entre 30 et 55 km/h).

En détails, les prévisions de Météo France

Le parcours et le profil du circuit des courses en ligne :

Le programme des courses en ligne :

Mercredi 26 août
9h00 – Course des espoirs femmes (81,9 km, 6 tours)
12h00 – Course des élites hommes (177,4 km, 13 tours)

Jeudi 27 août
9h00 – Course des espoirs hommes (136,5 km, 10 tours)
13h00 – Course des élites femmes (109,2 km, 8 tours)

Vendredi 28 août
9h00 – Course des juniores (68,2 km, 5 tours)
11h20 – Course des juniors (109,2 km, 8 tours)

14h30 – Contre-la-montre en relais mixte, 2 x 2 tours (la liste des partants)

Le mode d’emploi des courses en ligne :

Listes des partants :
Juniores : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes
Juniors : cliquez ici pour découvrir la liste des partants
Espoirs femmes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes
Espoirs hommes : cliquez ici pour découvrir la liste des partants
Élites femmes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes
Élites hommes : cliquez ici pour découvrir la liste des partants

Programme TV :
Mercredi 26 août
– En direct dès 13h40 sur Eurosport 1
– En direct dès 13h40 sur Één/Sporza (VRT)

Jeudi 27 août
– En direct dès 13h40 sur Eurosport 1
– En direct dès 13h40 sur Één/Sporza (VRT)

Vendredi 28 août
– En direct dès 14h30 sur Eurosport 1

Graphiques : UEC/ProCyclingMaps – Photo : UEC

One thought on “Championnats d’Europe 2020 à Plouay : notre présentation des courses en ligne

Les commentaires sont clôturés.

Pin It on Pinterest