Le Samyn des dames : Van den Broek-Blaak réalise plus de 50 km en solo pour le triplé

Chantal van den Broek-Blaak a réalisé une échappée en solitaire de plus de 50 kilomètres pour aller conquérir un troisième succès sur Le Samyn des Dames.
Chantal Van den Broek-Blaak - Vainqueur Le Samyn des Dames 2020
Chantal Van den Broek-Blaak – Vainqueur Le Samyn des Dames 2020

On pourrait saluer la nouvelle performance collective des Boels-Dolmans au vu des résultats bruts. Mais c’est bien l’œuvre d’une seule et même personne qui est à mettre en avant ce mardi sur Le Samyn des Dames : celle de Chantal van den Broek-Blaak, vainqueur pour la troisième fois de sa carrière à Dour et auteur d’une échappée en solitaire de plus de 50 kilomètres pour aller conquérir son premier succès de la saison, avec éclat.

Si elle n’a toujours qu’un statut 1.2 au calendrier de l’UCI, Le Samyn des dames reste une course prisée dans le peloton féminin, par son profil particulièrement ardu et ses pavés cassants, aux abords de Dour. En ouverture de la saison belge, après le Circuit Het Nieuwsblad et le Circuit du Hageland, cette première épreuve en terre wallonne offre souvent un scénario haletant, avec des offensives à tous les étages sur le circuit final. Cette année, il n’a pourtant fallu qu’une attaque de Chantal van den Broek-Blaak sur le premier passage de la rue pavée de Belle Vue, à plus de 55 kilomètres de l’arrivée, pour que le scénario prenne une toute autre tournure. Personne ne parvenait en effet à reprendre la roue de la Néerlandaise, pendant que ses équipières contrôlaient le peloton et les éventuels contres qui suivaient. Ainsi, pendant que Van den Broek-Blaak prenait plus de trois minutes d’avance (!) sur ses premières poursuivantes, ses équipières Christine Majerus et Jip van den Bos (vainqueur l’an dernier) s’occupaient de maintenir les contres et se plaçaient même dans un groupe de cinq pour jouer le surnombre à l’approche de l’arrivée. Face à la Belge Lotte Kopecky (Lotto-Soudal), la Française Aude Biannic (Movistar) et la Néerlandaise Ellen van Dijk (Trek-Segafredo), Majerus et Van den Bos n’hésitaient pas à aller au charbon pour éviter un retour rapide sur leur équipière en tête.

Chantal van den Broek-Blaak s’occupait pourtant bien seule de maintenir son avantage, gardant encore plus de deux minutes d’avance sur le premier groupe de poursuite à moins de dix kilomètres de l’arrivée. La messe était dite : l’ex-championne du monde pouvait prendre le temps de célébrer son troisième succès sur Le Samyn des Dames et son premier bouquet de la saison, après avoir manqué la première place sur le Circuit Het Nieuwsblad, face à une Annemiek van Vleuten surpuissante.

“C’était un vrai contre-la-montre aujourd’hui, mais c’était très long”, expliquait, souriante, la vainqueur du jour au micro de la RTBF. “On voulait jouer le surnombre avec l’équipe et placer le maximum de coureuses à l’avant. J’ai attaqué à près de 50 km du but, je pensais que quelqu’un allait revenir et que j’allais être encore dans le bon groupe ensuite. Puis, non, j’étais seule. Ce n’était pas facile du coup… On voulait juste lancer une course offensive, pour ramener la victoire, et cela a bien fonctionné. Désormais, j’ai moins de pression pour la suite”, confirme Van den Broek-Blaak, qui félicitait également son équipière Majerus, deuxième et vainqueur du sprint du groupe de poursuite devant Lotte Kopecky, déjà troisième, au lendemain de son retour des championnats du monde de cyclisme sur piste à Berlin.

“On pensait que c’était un peu trop tôt quand Blaak a attaqué, c’est pour cela qu’on n’a pas suivi. Je ne pensais pas qu’elle tiendrait”, confie Kopecky à la RTBF. “J’ai essayé de compter sur les Movistar dans le groupe de contre, puis j’espérais qu’on reprenne du temps sur les secteurs pavés du circuit final. Mais Blaak était dans une autre dimension. Je reste contente de ma reprise, de cette troisième place, surtout que je reviens tout juste des Mondiaux sur piste”. La pistarde belge de 24 ans est donc en forme pour sa reprise. Elle devrait donc bien jouer les premiers rôles sur les prochaines classiques flandriennes, même si son grand objectif reste les Jeux Olympiques de Tokyo, sur la piste cette fois, en juillet prochain.

Résultats de la 9e édition du Samyn des Dames (Quaregnon > Dour, 94.9 km) :

1. Chantal van den Broek-Blaak (P-B, Boels-Dolmans) en 2h35:01
2. Christine Majerus (Lux, Boels-Dolmans) à 1:50
3. Lotte Kopecky (Bel, Lotto-Soudal Ladies)
4. Jip van den Bos (P-B, Boels-Dolmans)
5. Ellen van Dijk (P-B, Trek-Segafredo)
6. Aude Biannic (Fra, Movistar Team) à 1:56
7. Lonneke Uneken (P-B, Boels-Dolmans) à 3:43
8. Marjolein van ‘t Geloof (P-B, Drops)
9. Claire Faber (Lux, Illi Bikes CT)
10. Alba Teruel (Esp, Movistar Team)

Photo : capture RTBF

Total
1
Shares

Les commentaires sont fermés.

Précédent article
Kasper Asgreen - Vainqueur Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2020 - Capture VRT

Kuurne-Bruxelles-Kuurne : Asgreen se paye la tête des sprinters

Article suivant
Hugo Hofstetter - Vainqueur Le Samyn 2020 - Capture RTBF

Le Samyn : une course de gladiateurs sourit à Hofstetter

Articles similaires
Remco Evenepoel Leader 17e étape - Tour d'Espagne Vuelta 2022 - ASO Unipublic Sprint Cycling Agency Rafa Gomez

Les chiffres de la saison 2022 sur route : Evenepoel, Pogacar et Wiebes au sommet

La saison 2022 a été palpitante sur la route, les coureurs offensifs dominent encore le cyclisme actuel. Chez les hommes, Pogacar et Evenepoel affolent les compteurs. Du côté des sprinters, c'est Jakobsen qui engrange le plus de victoires. Chez les femmes, domination absolue au nombre de victoires de Lorena Wiebes, la reine du sprint.
Lire plus