Tour d’Espagne 2020 : découvrez le parcours de la 75e édition de la Vuelta, d’Utrecht à Madrid

Quatre pays, deux contre-la-montre, sept arrivées au sommet, une seule étape de plus de 200 kilomètres : la 75e édition du Tour d’Espagne proposera un parcours plus équilibré qu’à l’accoutumée, même s’il fera la part belle aux grimpeurs, une nouvelle fois, avec notamment deux étapes épiques qui s’annoncent du côté du Tourmalet et de l’Angliru.

Les Pays-Bas, la France et le Portugal : la 75e édition de la Vuelta fera voyager les coureurs du 14 août au 6 septembre prochain, sur un tracé particulièrement taillé pour les grimpeurs. Certes, ce voyage débutera par un traditionnel contre-la-montre par équipes autour d’Utrecht, aux Pays-Bas, et les deux journées suivantes aux Pays-Bas favoriseront les spécialistes du sprint. Pourtant, la suite du tracé reprendra rapidement les pentes ardues du nord de l’Espagne. Il s’agira d’ailleurs une des particularités de ce parcours : le nord de la péninsule ibérique sera la seule région visitée d’ici septembre. Tout le reste du pays est oublié, laissant la place aux sommets les plus renommés, sans grande surprise. Pour célébrer cette 75e édition, ASO et Unipublic ont décidé de visiter les cols qui ont marqué l’histoire du Tour d’Espagne, et même d’autres épreuves.

Le Tourmalet et l’Angliru

Ainsi, après deux premières arrivées au sommet du côté d’Arrate (4,1 km à 9,3% de moyenne, dès la 3e étape) et La Laguna Negra de Vinuesa (6 km à 6,8%, sur la 6e étape), la première journée décisive s’annonce du côté des Pyrénées avec une traversée en France, et des passages sur le Portallet et l’Aubisque avant une arrivée au sommet du col du Tourmalet, une première pour la Vuelta après trois arrivées sur le Tour de France. Et la montagne fera encore bouger les lignes au classement général en deuxième semaine de course avec des arrivées sur l’Alto de Moncalvillo (12 km à plus de 7% de moyenne) sur la 11e étape, l’Alto de la Farrapona (18 km à 5,6%) sur la 14e étape et le mythique Angliru (12 km à plus de 10%) sur la 15e étape. Une confirmation que les pentes à deux chiffres seront moins présentes que l’an dernier, pour un tracé plus équilibré. Même si les grimpeurs seront une nouvelle fois privilégiés.

Car après la deuxième journée de repos, le contre-la-montre individuel de 33 km tracé en Galice mènera les candidats au maillot rouge jusqu’au sommet du Mirador de Ézaro (1,7 km à 13,5% de moyenne). Si les purs rouleurs pourront tenter de faire la différence dans la plaine, ce mur final risque bien de perturber le classement en vue de Madrid. Avant cela, les candidats à la victoire finale se disputeront le maillot rouge sur l’Alto de la Covatilla (10,3 km à 8% de moyenne), arrivée de la 20e étape, la dernière en montagne avant le critérium traditionnel dans les rues de Madrid. Cette dernière semaine s’annonce d’ailleurs moins ardue que ces dernières éditions, avec cette seule étape de haute montagne pour faire la différence au général. Clairement, la volonté est d’alléger le programme et de proposer des étapes de plaine ou pour puncheurs qui favoriseront les surprises entre les quelques étapes de montagne disséminées sur trois semaines. Une habitude que la Vuelta n’avait plus prise depuis au moins six ans.

La carte générale de la 75e édition du Tour d’Espagne (du 14 août au 6 septembre 2020) :

Carte générale - Tour d'Espagne Vuelta 2020

Les étapes de la 75e édition du Tour d’Espagne :

Vendredi 14 août – 1re étape : Utrecht (P-B) > Utrecht (P-B) (23.3 km, CLM par équipes)

Samedi 15 août – 2e étape : Bois-le-Duc (P-B) > Utrecht (P-B) (181,6 km)

Dimanche 16 août – 3e étape : Breda (P-B) > Breda (P-B) (193,2 km)

Lundi 17 août – Journée de repos et transfert vers l’Espagne

Mardi 18 août – 4e étape : Irùn > Arrate/Eibar (169,5 km)

Mercredi 19 août – 5e étape : Pampelune > Lekunberri (151 km)

Jeudi 20 août – 6e étape : Lodosa > La Laguna Negra de Vinuesa (163,8 km)

Vendredi 21 août – 7e étape : Garray/Numancia > Ejea de los Caballeros (190 km)

Samedi 22 août – 8e étape : Huesca > Sabiñánigo (185,5 km)

Dimanche 23 août – 9e étape : Biescas > Col du Tourmalet (Fra) (135,6 km)

Lundi 24 août – Journée de repos et transfert vers le Pays basque

Mardi 25 août – 10e étape : Vitoria-Gasteiz > Villanueva de Valdegovia (160,4 km)

Mercredi 26 août – 11e étape : Logroño > Alto de Moncalvillo (164,5 km)

Jeudi 27 août – 12e étape : Base militaire de Cid Campeador/Castrillo del Val > Aguilar de Campoo (163,6 km)

Vendredi 28 août – 13e étape : Castro Urdiales > Suances (187,4 km)

Samedi 29 août – 14e étape : Villaviciosa > Alto de la Farrapona/Lagos de Somiedo (170,2 km)

Dimanche 30 août – 15e étape : La Pola Llaviana/Pola de Laviana > Alto de l’Angliru (109,2 km)

Lundi 31 août – Journée de repos et transfert vers la Galice

Mardi 1er septembre – 16e étape : Muros > Mirador de Ézaro/Dumbria (33.5 km, CLM individuel)

Mercredi 2 septembre – 17e étape : Lugo > Ourense (205,8 km)

Jeudi 3 septembre – 18e étape : Mos > Porto/Matosinhos (Por) (178 km)

Vendredi 4 septembre – 19e étape : Viseu (Por) > Ciudad Rodrigo (177,7 km)

Samedi 5 septembre – 20e étape : Sequeros > Alto de la Covatilla (175,8 km)

Dimanche 6 septembre – 21e étape : Hippodrome de la Zarzuela > Madrid (125,4 km)

Graphiques : Unipublic/ASO/Georoute – Photo : Unipublic/ASO/Gomez Sport

Pin It on Pinterest