Paris/Gien-Bourges : l’enfant du pays, Marc Sarreau s’impose dans un sprint explosif

L’une des dernières courses françaises se disputait ce jeudi entre Gien et Bourges, avec un très beau plateau, et une formation Groupama-FDJ en verve.

Pourtant les affaires ne se présentaient pas très bien. Une belle journée ensoleillée, mais balayée par un vent parfois violent, une très longue échappée d’un groupe de quatre, avec aux commandes le Belge Thimo Willems, le Hongrois Balsz Rozsa et le Suisse Jonas Doring, auxquels vint s’ajouter un certain Tom Dernies, qui remportera le prix des monts. Une chevauchée qui aura plus de 7 minutes d’avance. Derrière, les hommes de La Française des Jeux prennent les choses en main. Il faudra toutefois attendre la toute fin de course pour voir un regroupement, une nouvelle sortie de 13 hommes facilitée par un vent violent provoquant des bordures. Au terme des 194 km, un sprint magistral de Marc Sarreau mettait tout le monde d’accord. On notera la seconde place du dernier vainqueur de Binche-Chimay-Binche, Tom Van Asbroeck, devant Amaury Capiot.

200 m après l’arrivée, Marc Sarreau savoure sa victoire – Photo © Robert Genicot

https://twitter.com/PGienBourges/status/1182316950057299969

Né à Vierzon, Marc Sarreau ne pouvait rêver mieux que cette victoire de fin de saison. Ses comparses, Olivier Le Gac et Arnaud Demare se reppassent le film de cette arrivée en trombe de l’enfant du pays (ami de Julian Alaphilippe, le Berrichon de Saint-Amand-Montrond).

Arnaud Demare tout sourire
Marc Sarreau explique son sprint

Les résultats:

Pin It on Pinterest