Notre présentation complète des Trois Jours de Bruges-La Panne : ode aux sprinters sur la côte belge

Désormais contrainte de laisser sa place de répétition au Tour des Flandres, l’organisation des Trois Jours de Bruges-La Panne a décidé de bouleverser son ADN en proposant désormais une course parfaite pour les sprinters, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. Peu de difficultés viendront réellement animer ces épreuves qui seront surtout un beau combat entre coureurs véloces. Mais attention aux pièges de la côte belge.

La course messieurs

Les points-clés du parcours

Non, vous ne rêvez pas : ce parcours n’est pas celui de la Bredene Koksijde Classic. Depuis le changement de dénomination de la Handzame Classic et du changement d’organisation des Trois Jours de Bruges-La Panne, les deux épreuves se ressemblent comme deux gouttes d’eau et ne proposent finalement que peu de différences. Le départ se fait cette fois de Bruges, au lieu de Bredene, et le cheminement vers le Mont Kemmel puis la côte belge est légèrement différent, mais à part quelques secteurs pavés supplémentaires, il est difficile d’imaginer un autre scénario qu’un sprint massif à La Panne. Comme sur la Bredene Koksijde Classic finalement.

Le Mont Kemmel et les quelques côtes additionnées à plus de 100 bornes de l’arrivée ne risquent en tout cas pas de perturber le peloton, qui aura plus de difficultés à rester organisé et compact sur le circuit final tracé entre La Panne, Coxyde et Furnes, avec quelques virages ajoutés dans les quatre derniers kilomètres pour perturber quelque peu la préparation de l’emballage massif. Attention aux embardées, surtout sur ces routes étroites et avec des rails de tram pour ajouter à la difficulté.

Les favoris

Impossible de ne pas citer l’équipe Deceuninck-Quick Step comme la formation à battre sur ces Trois Jours de Bruges-La Panne. Vainqueur de toutes les grandes classiques du calendrier depuis le début de la saison, l’équipe belge arrivera aux abords de la mer du Nord avec le tenant du titre dans ses valises : le champion d’Italie Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step). Le coureur transalpin avait parfaitement mené l’emballage final l’an dernier, et sera encore bien entouré cette année avec notamment le champion du Luxembourg Bob Jungels et le Français Florian Sénéchal pour le protéger.

Le coureur italien aura en tout cas une concurrence encore plus féroce que l’an dernier, vu les sprinters annoncés sur les routes belges. À commencer par le vainqueur de la Bredene Koksijde Classic, le champion d’Allemagne Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Avec une équipe de spécialistes des Flandriennes à ses côtés, il risque d’être bien placé dans les derniers kilomètres et connaît ces routes par cœur. Il n’a toutefois pas la pointe de vitesse intrinsèque de Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), qui arrivera sur les Trois Jours de Bruges-La Panne avec l’ambition de retrouver la condition après avoir lâché prise dans le final de Milan-Sanremo. Le Néerlandais veut découvrir les classiques flandriennes, cet avant-goût peut lui permettre d’y décrocher une victoire convaincante.

Mais d’autres concurrents au sprint s’annoncent à La Panne, à commencer par Fernando Gaviria (UAE Team Emirates), qui doit également une revanche à ses couleurs après la Classicissima conclue hors du Top 10. L’Allemand Marcel Kittel (Katusha-Alpecin) peut également jouer sa carte s’il retrouve la condition affichée sur l’UAE Tour. Tout comme le Français Nacer Bouhanni (Cofidis), qui s’est un peu rassuré sur Milan-Sanremo après avoir terminé hors des délais sur Tirreno-Adriatico. Cette épreuve belge est plus adaptée à ses qualités en tout cas. Son compatriote Bryan Coquard (Vital Concept-B&B Hôtels) peut également se placer parmi les meilleurs sprinters, tout comme Daniel McLay (EF Education First), Jakub Mareczko (CCC Team), Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) ou encore Matteo Moschetti (Trek-Segafredo), s’ils parviennent à bien se placer dans l’ultime ligne droite de la Zeelaan.

La météo

Le temps sera nuageux en début de course avec un risque d’averses pour le départ des coureurs avant le retour des éclaircies au fil de l’après-midi. Les températures resteront douces entre 10 et 12 degrés, avec un vent soufflant du nord entre 10 et 20 km/h.

La carte de la course masculine des Trois Jours de Bruges-La Panne :

Le mode d’emploi de la 43e édition de la course masculine des Trois Jours de Bruges-La Panne :

Présentation des coureurs : de 10h00 à 11h15 sur le Markt de Bruges.

Départ fictif : 11h25 sur le Markt de Bruges.

Départ réel : 11h45 sur la Gistelsesteenweg (N367) à Sint Andries.

Distance : 200,3 kilomètres

Arrivée : vers 16h30 sur la Zeelaan à La Panne.

Difficultés :
Km 24,0 – Secteur pavé 1 : Lookhuisstraat (1000 m) – Passage vers 12h19
Km 37,7 – Secteur pavé 2 : Steenstraat (2100 m) – Passage vers 12h38
Km 58,0 – Secteur pavé 3 : Diksmuidseweg (1200 m) – Passage vers 13h07
Km 84,3 – Côte 1 : Monteberg – Passage vers 13h45
Km 85,3 – Côte 2 : Mont Kemmel (1,2 km à 6,9%) – Passage vers 13h46
Km 93,5 – Côte 3 : Rodeberg (0,8 km à 4,3%) – Passage vers 13h58
Km 94,6 – Côte 4 : Vidaigneberg – Passage vers 14h00
Km 98,3 – Côte 5 : Sulferberg – Passage vers 14h05
Km 128,8 – Secteur pavé 4 : Veurnestraat (1300 m) – Passage vers 14h49
Km 133,1 – Secteur pavé 5 : Beauvoordestraat (400 m) – Passage vers 14h54

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des partants.

Palmarès :
2009 Frederik Willems (BEL)
2010 David Millar (G-B)
2011 Sébastien Rosseler (BEL)
2012 Sylvain Chavanel (Fra)
2013 Sylvain Chavanel (Fra)
2014 Guillaume Van Keirsbulck (BEL)
2015 Alexander Kristoff (Nor)
2016 Lieuwe Westra (P-B)
2017 Philippe Gilbert (BEL)
2018 Elia Viviani (Ita)

Programme TV :
– En direct dès 14h30 sur La Deux (RTBF)
– En direct dès 14h45 sur Één/Sporza (VRT)
– En direct dès 14h30 sur Eurosport 2

La course dames

Les points-clés du parcours

Difficile de savoir quels points du tracé de cette épreuve féminine des Trois Jours de Bruges-La Panne vont décider de la future vainqueur. Car il n’y a aucune difficulté sur ces routes… Sur plus de 130 kilomètres, les dames devront faire face à un seul secteur pavé, très aisé, avant un circuit final remanié par rapport aux hommes : seul un virage viendra perturber le peloton dans les trois derniers kilomètres. Bref, c’est tout droit pour les sprinters.

Les favorites

Victime d’une fracture de la clavicule voici deux semaines aux Pays-Bas, la tenante du titre Jolien D’Hoore (Boels-Dolmans) ne pourra jouer le sprint sur ces routes, qui apparaissaient pourtant idéales pour ses qualités. C’est donc sa dauphine de l’an dernier, Chloe Hosking (Alé Cipollini), qui apparaît comme la sprinteuse attendue sur la côte belge. L’Australienne a en tout cas le jump nécessaire pour faire la différence dans les derniers hectomètres. Mais elle ne sera pas la seule spécialiste présente à La Panne.

La Belge Lotte Kopecky (Lotto-Soudal Ladies) sera la candidate locale pour cette deuxième édition des Trois Jours de Bruges-La Panne, mais elle aura fort à faire face notamment à la Cubaine Arlenis Sierra (Astana Womens Team), la championne d’Europe Marta Bastianelli (Virtu Cycling), la Finlandaise Lotta Lepistö (Trek-Segafredo), l’Allemande Lisa Klein (Canyon SRAM) ou la Néerlandaise Kirsten Wild (WNT-Rotor). Et attention aux habituées des offensives que sont Chantal Blaak (Boels-Dolmans) et Marianne Vos (CCC-Liv), qui ont déjà montré sur les premières épreuves du WorldTour féminin qu’elles peuvent bousculer le peloton. Mais sans difficulté propre sur cette course, il sera difficile de trouver un terrain favorable à l’attaque.

La météo

Le temps sera majoritairement clair avec de larges éclaircies tout au long de la journée. Les températures seront en outre plus agréables que la veille, entre 12 et 15°C. Le vent soufflera à nouveau du Nord entre 10 et 20 km/h.

La carte de la course féminine des Trois Jours de Bruges-La Panne :

Le mode d’emploi de la 2e édition de la course féminine des Trois Jours de Bruges-La Panne :

Présentation des coureurs : de 11h30 à 12h30 sur le Markt à Bruges.

Départ fictif : 12h40 sur le Markt à Bruges.

Départ réel : 13h00 sur la Koning Albert I Laan (R30) à Bruges.

Distance : 134,4 kilomètres

Arrivée : vers 16h20 sur la Zeelaan à La Panne.

Difficultés :
Km 12,3 – Secteur pavé 1 : Oosternieuwweg Noord (2400 m) – Passage vers 13h18

Liste des partantes : cliquez ici pour découvrir la liste des partantes.

Palmarès :
2018 Jolien D’Hoore (BEL)

Programme TV :
– En direct dès 15h00 sur La Deux (RTBF)
– En direct dès 15h00 sur Één/Sporza (VRT)
– En direct dès 15h00 sur Eurosport 2

Graphiques : Golazo

Pin It on Pinterest