Wout van Aert met un terme immédiat à son contrat avec Vérandas Willems-Crelan

Choc dans le monde du cyclo-cross : le champion du monde Wout van Aert est aujourd’hui sans équipe. Sniper Cycling, la structure en charge de Vérandas Willems-Crelan, a annoncé cette nuit la rupture de contrat immédiate avec le coureur belge de 24 ans. Une fin innévitable vu le conflit larvé entre la formation de Nick Nuyens et le spécialiste des labourés.

L’annonce a été faite dans la nuit, comme pour éviter une trop grande médiatisation d’emblée. Elle a pourtant réveillé de nombreux fans de cyclo-cross avec quelques questions. Le champion du monde de la discipline Wout van Aert a donc pris la décision de rompre unilatéralement, et avec effet immédiat, son contrat avec Sniper Cycling, la structure cycliste créée par l’ex-pro Nick Nuyens derrière l’équipe Vérandas Willems-Crelan. Trois jours après son 24e anniversaire, le cycliste belge décidait donc de claquer la porte après des semaines d’imbroglio au sujet de l’avenir de sa formation. D’abord annoncée en fusion avec Aqua Blue Sport (les négociations ont finalement échoué), Sniper Cycling a finalement confirmé fin août une association avec l’équipe néerlandaise Roompot-Nederlandse Loterij. Sauf que cette annonce n’a pas été du coup de Wout van Aert, furieux de n’avoir été prévenu de cette fusion que cinq minutes avant le communiqué de presse envoyé à la presse. Il regrette également ne pas avoir été consulté sur l’avenir de l’équipe, en sa qualité de leader, pour un an encore. Depuis lors, le champion du monde s’était fait plus discret et préparait tranquillement la saison de cyclo-cross, qui a repris dimanche dernier à Grammont. Un dérailleur brisé l’a toutefois privé d’une première victoire alors qu’il dominait clairement l’épreuve durant les huit premiers tours.

La famille plutôt que l’équipe

La déception sportive passée, Wout van Aert a donc décidé de frapper fort en cassant son contrat avec Sniper Cycling, alors que celui-ci courait jusqu’en 2020. Après le cyclo-cross de Grammont, le champion du monde avait déjà laissé entendre sa frustration, confiant ainsi au quotidien Het Nieuwsblad qu’il était aujourd’hui entouré de son père, de son beau-père et de membres de sa famille pour l’accompagner sur les cyclo-cross, en l’absence de la structure de Sniper Cycling et surtout de son ancien coach Niels Albert, avec qui la collaboration s’est terminée durant la saison. Bref, la rupture semblait déjà consommée, il ne restait plus qu’à l’officialiser. C’est désormais chose faite, à l’aube des deux premières épreuves de la Coupe du monde de cyclo-cross, disputées aux États-Unis les 23 et 29 septembre prochains à Waterloo et Iowa City.

« Un contrat plus généreux en 2019 »

Dans le communiqué publié cette nuit, Sniper Cycling affirme : « Cette décision intervient malgré le fait que la direction de l’équipe a tenté de débloquer la situation, par exemple, en offrant un contrat plus généreux en 2019. Van Aert n’a pas accepté cette proposition et a décidé de mettre un terme immédiat à son contrat ». Car le problème semble bien différent d’une simple revalorisation salariale. Mais cette décision va coûter de l’argent à Wout van Aert. Il s’agit en effet de s’assurer une équipe à ses côtés, d’engager des frais pour le matériel et les voyages, de payer des assistants,… Le champion du monde devra donc trouver des sponsors privés pour financer sa prochaine saison de cyclo-cross. À moins que l’équipe LottoNL-Jumbo saute sur l’occasion et propose au Lillois de rejoindre plus vite que prévu son effectif. Wout van Aert a en effet signé un contrat dès 2020, mais pourrait rejoindre le groupe néerlandais si elle a un demi-million d’euros en plus pour s’assurer les services du coureur belge de 24 ans dès cet hiver. En attendant, Van Aert devrait dévoiler un maillot arc-en-ciel vide de sponsors ou du moins, bien différent lors des deux manches de Coupe du monde à venir.

Avec quel leader ?

Des questions persistent également quant à l’avenir de Vérandas Willems-Crelan et de sa fusion avec Roompot-Nederlandse Loterij. L’équipe continentale pro a perdu son meilleur coureur, qui réalisait tant des résultats sur les cyclo-cross que sur la route (3e du championnat d’Europe sur route, 3e du Strade Bianche, vainqueur du Tour du Danemark…). Sans van Aert, la formation perd son leader et va devoir prospecter pour obtenir une équipe compétitive qui pourra obtenir des invitations sur les principales épreuves du calendrier. Le groupe de Nick Nuyens semblait déjà en plein doute avec les départs de Niels Albert et Tim Merlier (dès 2019 dans la nouvelle structure de l’ex-footballeur Timmy Simons, Creafin-Tüv Süd), la voici désormais dans le brouillard avec la décision de Wout van Aert de quitter le navire bien plus tôt que prévu.

Photo : Sniper Cycling/Vérandas Willems-Crelan

Grégory Ienco

Journaliste - Belge - 28 ans. Ancien responsable des sports sur les sites du groupe de quotidiens belges Sudpresse et du quotidien belge Le Soir, journaliste sportif depuis 2009 et responsable adjoint de CyclismeRevue depuis sa création en 2006.

One thought on “Wout van Aert met un terme immédiat à son contrat avec Vérandas Willems-Crelan

Comments are closed.

Pin It on Pinterest